Top articles

  • Ostinato

    14 octobre 2014 ( #Musique )

    Musique est mon ostinato Je vais, je viens à son tempo, S’égouttent à mes yeux ses eaux Qui passent sur mon cœurs, sanglots. Ses trilles sont mon staccato Ses mélodies mes oripeaux Et comme au naufragé radeau Elle mène mon concerto. J’y dérive en des...

  • Graphomanie

    17 octobre 2014 ( #Paraphrase )

    ... Exploits d’huissiers ou de caissière ... ( parodie ) Sur des emballages de bière, Exploits d’huissiers ou de caissière ; Froissé, sorti d’une poubelle, Papelard pour ma ritournelle, J’écris ton verbe. Sur les journaux, les magazines, Sur mes bd, sur...

  • En la nuit murmurante

    24 mars 2014 ( #Résilience )

    Vassily Perov, ( 1834-1882 ) enfants endormis Au pauvre inconsolé dont nul ne pris jamais La main dans la nuit bleue pour tenir la souffrance, À l’humble solitude en la foule ignorante Et qui bat sa marée dans la presse du jour ; À toutes ces brisures...

  • Partition

    27 octobre 2014 ( #Musique )

    ... En sa palette l'interprète irise au soir la partition, clair obscur que l'horizon cèle. ... La musique e st l'astre au couchant, En sa palette l’interprète Irise au soir la partition, Clair obscur que l'horizon cèle. L’azur en nous s'y renouvelle,...

  • Xylophone

    26 septembre 2014 ( #Calembours )

    ... Dépassés ces accès mais, stressé en ces piques, le cil au silo sonne aux cônes électriques ... L’exil au xylophone au faune des lexiques Explique, si l’aphone en fit don à ses cliques, Que l’aune en suit l’excès pour tous les dyslexiques. Ainsi lèse...

  • Cordier

    25 juin 2014 ( #Musique )

    ... Car l’homme est chanterelle émue sur le cordier elle vibre en la touche, âme au crin de l’archet ... L’intervalle, le pas qui compte nos extases Est comme une musique, un rythme singulier Où bat de notre cœur l’arpège et la mesure. C’est notre mélopée...

  • Famine

    07 janvier 2015 ( #Névrose )

    Jean Cocteau (1889-1963), La belle et la bête Ce sont préceptes vains où nous agonisons Dans le fer des névroses. Cette bête veux boire, Qui se repaît en nous du sang et des entrailles, Passagers impuissants des essences amères. Et nous buvons la coupe...

  • Prélude à l’âpre

    24 janvier 2015 ( #Calembours )

    Claude Debussy, (1862-1918), Prélude à l’âpre où médit l’aphone ( où médit l’aphone ) L’homme aux faunes nie Que l’homophonie Soit l’homo phobie De l’homme au faux bis. En sommes faux bruit : Aux sots l’info nuit Aux saints la symphonie D’essaim, nymphe...

  • Où sont tous nos chemins

    22 juillet 2014 ( #Musique )

    Librement, sans apprêt, rythmer une cadence, La musique des mots, subtile contredanse, Cache ses oripeaux parmi les vers anciens, Sa mesure en échos qui soient pareils aux siens. Ici le concerto n’appelle le soliste, L’harmonique en son sein, légère,...

  • Les héros s’amarrent, Céline

    22 mai 2015 ( #Calembours )

    Homophonie approximative... Javelles, eussent catin, te râpent or tes nécroses, Méchant navet t’en prie d’un messin hure cause, Qu’Hélène troussée, raie, non plus le conte hennir. Laines ont tes clartés. L’Hérault songe en volées Dans l’évent, à l’amer,...

  • Vol d’heure du mal

    25 mai 2015 ( #Paraphrase )

    ... Pas de trou rouge au côté droit ! ... Cela suffit, muse, repos ! Tu me branle trop le cerveau : J’en ai assez de tes caveaux Requiescat ah, non troppo ! Des bouquets, des roses, des fleurs, De l’élégie, de la douceur, Je veux des tâches de rousseur...

  • Spectre

    20 novembre 2015 ( #Névrose )

    Image extraite du film "Le Festin de Babette" de Gabriel Axel (1918-2014) Je ne suis pas heureux au milieu de la fête, Dans le cercle brillant des amis qui plaisantent Je m’écarte et me gêne et garde le silence, Encombré de moi-même, à ignorer pourquoi....

  • Vers l’aine

    30 décembre 2015 ( #Calembours )

    Paul Verlaine, (1844-1896) Voici débris de pleurs, des deuils et des planches Et pivoine si moqueur, qui naît bas que pourvu, Vêle des sires épars avec veaux, demain tranche. Et cave au placebo l’amble pré sans choix d’où. Jarry m’est tout. Couve errant...

  • Pour vous maudire

    19 avril 2016 ( #Citoyen )

    Image extraite du film de Patrice Lecomte « Ridicule », 1996 1. Ce qu’il en est de mon silence, Lorsque tout bruit aux alentours, Aux bavardages creux des jours Je le garde pour votre absence. Je n’ai besoin de vos tricornes, De vos subtiles convenances,...

  • Fautes d’orthographe

    23 mai 2015 ( #Autobiographie )

    ... Ma copie revenait, de rouge empanachée, ornée d’un chiffre rond, preuve de nullité ... Lorsque j’étais enfant j’avais une hantise… Collégien d’imposture, harcelé par le doute, Ainsi qu’un miséreux dans la classe tiédasse, Le jour de la dictée, toujours,...

  • Chanson de balivernes

    11 janvier 2017 ( #Musique )

    Raoul Dufy, (1877-1953) Clowns musiciens, détail Gens de biens ou bien gens de peu Ils s'accrochent aux croches Et s'opposent aux pauses, Réprouvent l'anacrouse − À moins qu'ils ne l'éprouvent, Aux soins de l'agogique Livrant toute logique. Ce sont les...

  • Motum perpetuum

    06 janvier 2016 ( #Musique )

    Maurits Cornelis Escher (1898-1972), Douze oiseaux, 1948, détail 1. Quelque chose de lent, en moi, malgré la presse. Je résiste, patient, à cet emballement, Motum perpetuum et accelerando, Elan non maîtrisé qui ne va nulle part. Je recule toujours l’instant...

  • Le pèlerin de l’infini

    27 mars 2014 ( #Musique )

    Jean Cocteau (1889-1963), photo extraite du film « Orphée » La musique est le lieu du spirituel séjour, L’antichambre du ciel où je veux me dissoudre Et cette brume d’onde, élaborant mon doute, Où se perd mon dessein sous d’innombrables voûtes. Là, dans...

  • Furtive embellie

    03 février 2016 ( #Amitié )

    Étienne de La Boétie, écrivain humaniste et poète français, (1530-1563) Même sans le vouloir, nous sommes le partage, À cœur ouvert, ou bien à son corps défendant, Il nous faut accueillir l’autre en un ciel mouvant, On ne peut exister, reflet dans un...

  • Pauvre de moi, oh, ma vie

    11 avril 2016 ( #Paraphrase )

    Walt Whitman (1819-1892) Paraphrase d'après « Oh me! Oh life! » de Walt Whitman Oh me ! Oh life ! of the questions of these recurring, Pauvre de moi, oh, ma vie, que de questions sans cesse ressassées, Of the endless trains of the faithless, of cities...

  • Étrille au triolet

    21 octobre 2015 ( #Musique )

    ... D’un trio de tercet, d’un peu de brio l’ai accommodé, miroir, en mon rimoir paré ... Le musicien, parfois, dans le rythme carré Impose un pas de trois qu’on nomme triolet. J’ai voulu par défi, un jour l’approprier Aux formes dont la muse ici vient...

  • Bright star

    07 mai 2015 ( #Paraphrase )

    John Keats (1795-1821) sur son lit de mort, par son ami Joseph Severn (1793-1879) Bright star, would I were steadfast as thou art Si je pouvais être immobile, Resplendissant, ainsi la pure et claire étoile Not in lone splendour hung aloft the night Suspendue...

  • Théâtre d’ombre

    02 novembre 2014 ( #Autobiographie )

    Philippe Caubère, interprète "La danse du diable" Je n’aurais pas vécu, j’aurais rêvé ma vie, Projetant, sur l’écran de mes paupières closes, Au rebours de mes jours qui s’épanchent dans l’ombre, La fiction délavée de mes désirs sans nombre. Là, dans...

  • L’échappée belle

    01 mars 2014 ( #Musique )

    Le marchand de musique, aux pages des recueils,Au crayon de papier inscrit le prix des notes.Et puis il fait sa note additionnant MozartAvec la chansonnette, en couplets à deux balles Qui emplissent l’échoppe. Lors le piano, sur cales,Tire comme un navire...

  • Madiba

    28 mars 2014 ( #Citoyen )

    Il faut se retenir d’admirer les grands hommes,Les plus sages d’entre eux ne le demandent pas ;Devant l’assentiment béat du populaireL’arrogance est native au pas du condottiere. Laissons donc ce spécieux pourrir en sa ratière,Assez de vaines gloires...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>