Top articles

  • Le semeur

    16 décembre 2015 ( #Résilience )

    Vincent Van Gogh (1853-1890), Le semeur au soleil couchant, détail Plus on sème et plus on grandit, Plus on s’élève en nos parvis À donner ce qui nous conduit. Confiné en l’humble réduit Le grain se meurt et ne survit : L’épi, comme un poing, le brandit....

  • Hérodiade

    24 mars 2015 ( #Fable )

    ... Ainsi son or, prince consort, au sort, jetait ... Hérode aimait Jouer aux dés. Mais, érodé, Dedans son dais, Que dire ? Aidé De son laquais, Césaire, rodé, Sincère rodait. Ainsi son or, Prince consort Au sort, jetait. Et son trésor En son palais Interjetait....

  • Elytre et litre

    23 août 2014 ( #Calembours )

    ... Et limaçons à Lima sont, car moucherons les moucheront ... Est-ce que les tiques Sont squelettiques ? Et l’araignée, Elle, à régner, S’en soucie-t-elle Sans coccinelle ? Le scarabée Laisse, car abbé, Courte prière Aux courtilières ! Et limaçons À...

  • Rimes aux lots

    07 octobre 2014 ( #Calembours )

    Léonard de Vinci, (1452-1519), grotesque Dénué Des nuées, Je veux descendre Des cendres, Démonter Des monts et, De l’essence Des sens Encenser L’an sensé. Ainsi, Disait Vinci, L'un vente Et je l’invente. décembre 2011

  • Piège

    23 mai 2014 ( #Amour )

    Albert Hartweg, été indien, aquarelle En la forêt de beau regard Un jour j’ai pris ma déshérence Au piège heureux de tes grands yeux. Depuis lors vais à l’entre deux Aux chemins creux de mon errance Sans jamais craindre où je m’égare. Et tend mon col...

  • Quand même

    10 avril 2014 ( #Art poétique )

    http://monpsy-tn.over-blog.com Je m’introspecte, Me circonspecte, Mais à la fin Je me débecte. Je me questionne, M’effractionne, En mes confins, Désillusionne. Je m’évalue, Me dévalue : Je n’en peux plus ; Et de moi-même, Vain théorème, Trousse un poème....

  • Ballade des chiffres

    30 mai 2014 ( #Calembours )

    Pas un, dans l’Ain Mais deux à Dreux ; Etroits, à Troyes Et quatre à Castres ; Pas ceints, à Saintes, Sis au Sancy, Esthète à Sète L’ennui nous suit A Bourganeuf. Braves à Brive, Et pour finir, Hier à Hyères Partîmes, dix, Et pour Cadix. octobre 2010

  • Garçon ou fille ?

    24 juillet 2014 ( #Enfance )

    Limaçons et colimaçons, Quand il ne savent leur leçons Font comme font les enfançons. Ils sont punis et vont au coin, Qu’ils ne regardent pas de loin : Là, de fanfaronnades point. Ainsi sont-ils, garçon ou fille, Celui qui reste en sa coquille, Celle...

  • N’y vit dix vies ici

    15 août 2014 ( #Calembours )

    Je suis venu, J’ai vu, Des recrues, Les vains crus. Qu’ai-je cru De ces crues, Des revues De ces vues ? Rien de plus Las, perclus, Et reclus Que des songes inclus, Des mensonges ardus Et des rires perdus. février 2014

  • Pour héler le malin

    19 mai 2017 ( #Calembours )

    Là-bas le diablotin dévale, au bal, hautainLe lot qu’un baladin, sala, dès, le matin. Mêlée dans mes salins mais dessous les moulins− Ma salle là s’alloue − qui voulut ce moût ? L’un. Ainsi dans les salins la pâle au ballotinSans mal ôta son loup pour...

  • Groin

    24 juillet 2017 ( #Calembours )

    OintDe loinJe rejoinsLe benjoin ; FoinDu moinsDes coinsEt recoins ; De mes soinsPointDe groin, Ci-jointLes six jointsDe mon suint. janvier 2016

  • Six cithares

    02 août 2017 ( #Calembours )

    Ainsi, sans fardConcise, ici,On su la tare Des six catharesEn catharsis.Assis, hagard, Tharcisse, aussiSur sa cithareÀ Sissi, tard, En autarcieSur son sitarConçu cet art. juin 2009

  • Conflagration

    16 octobre 2017 ( #Calembours )

    Sans discrétionLa digressionDe l’agressionM’agrée : scions ! Si sont agrèsSont-ce magretsAu son maigre etAigres congrès ? Si graisse y ontEngraissionsEn Grèce ions ; Les concrétionsDu congre, à Sion :Conflagration ! août 2015

  • Quatre ans !

    01 mars 2018 ( #Autobiographie )

    Pour mes quatre ans (de vieilles lettres) je vous invite à suivre ce lien Vous y verrez ma face et mon bouc .

  • P’tit batteur

    30 novembre 2017 ( #Musique )

    Il avait le visageD’un angeRockeur,Le p’tit batteur ; Les cheveux longsEt un marcelPour exhiberSa grêle silhouette ; Celé, presque au reversDe sa batterie,Derrière un mur de son ; Il domptait la matière,Chair de sa percussion,En sa propre effusion. février...

  • Déductions

    23 octobre 2017 ( #Calembours )

    L’union fait la vigueur,L’oignon, lui, donne l’heur,Et l’pognon bonne humeur. Le rognon fait l’bouillon.Le moignon, l’air couillonEt toi gnon l’horion. Le mignon c’est tout commeLe trognon c’est la pommeSignons donc cet axiome. avril 2010

  • L’heure futile

    16 mars 2014 ( #Amour )

    Humblement, que veux-tu, Je mène ma vertu Vers ta rive têtue. Là tu seras ma mie, Veux-tu ma douce amie ? Et nous irons parmi Les bruits de cette ville, Sereins, calmes, tranquilles, Chanter l’heure futile. septembre 2009

  • Aux immortelles

    03 mai 2014 ( #Amour )

    D’un ample lit à baldaquins, Pour cacher nos amours coquins, Nous avions rêvé autrefois. Las est défunt, le temps des rois, Nous n’eûmes qu’une humble banquette Pour effeuiller la pâquerette. Point de calèche, de dentelles, Mais aux brassées des immortelles...

  • Dés en bulles

    10 mai 2014 ( #Calembours )

    Faudrait l’aider, là, ce laid dé Dessous son dais, si décidé. C’est des scies d’haies, des six dadais Mandés déçus, si concédés Deux des cids et ci décédés Cessez dédits, c’est dit, cédés. Ici Médée mit ses idées Aussi ses ides, excédés, Sondés, ces dés...

  • Le temps, qu’est-il ?

    10 mars 2014 ( #Le temps )

    Le temps, qu’est-il ? Quel tact a-t-il, Qui n’est tactile, Intact est-il ? Se hâte-t-il, Plat et ductile, Harasse-t-il Un cœur fragile ? Factice est-il, Fractal, futile, Que quête-t-il ? Débâcle est-il, Hantant, subtil L’âme en son ile ? juillet 2013

  • Ter

    09 juin 2014 ( #Calembours )

    Comment ? Taire Le commentaire Et qu’on m’enterre ? Et comment faire ? Cela m’atterre En somme, austère, Môme s’en sert Un moment, serf Des mots sincères. Echos, Mystères, Au commis, stères, Ce mime enserre. septembre 2012

  • Verbe gruge

    01 août 2014 ( #Calembours )

    L’oiseau de nuit Cherche un refuge, Encrier où crier. Et sa danse commence, Sérénade ou bien stance, Mélopée sans cadence. La parole, ancre, y est : Verbe gruge Moire d’ennui. mars 2014

  • En ma forêt de vers

    29 octobre 2018

    Comme un enfant meurtrit dans les bras d’un vieillard, Je porte ma douleur dans la travée des jours, Presque silencieux et dépourvu d’amours, Qui cherche une harmonie dans le moindre regard. Oh, cette solitude au sein des multitudes, Cette rime muette...

  • Souris sept

    30 mai 2014 ( #Fable )

  • Sonnet fluet

    22 mai 2014 ( #Calembours )