Top articles

  • Lapérouse

    20 novembre 2014 ( #Fable )

    Le comte de Lapérouse (1741-1788), et ses deux navires, La boussole et L'astrolabe En la mer des Sargasses, Sagace, Aux sarcasmes Du phasme, Qui prend le pouls Du poulpe, A bout, Battant sa coulpe ? Est-ce le calamar Qui s’amarre En sa mare ; Ou sont-ce...

  • Conte d’Yver

    04 mai 2014 ( #Fable )

    ... Ainsi, demandait-il : « à quoi l’âne Yver sert ? » ... Il était un ânon qu’on appelait Yver, Il n’était pas têtu mais tentait de trouver, Pourquoi il était là, transi sur cette terre. Ainsi, demandait-il : « à quoi l’âne Yver sert ? » Abattu, pas...

  • Cloaques

    10 mars 2014 ( #Névrose )

    Edward Munsch, (1863-1944), Le cri Esclave de soit même à n’y pouvoir tenir, Habité de pulsions, habillé de mensonge, On porte cette image aux mornes épousailles Où le paraître va boursoufler le néant. De se savoir si nu, si vague, si béant Et tenter...

  • Le fils d’Enola Gay

    15 mars 2014 ( #Citoyen )

    ... On raconte de lui qu’il n’eut pas de remords le fils d’Enola Gay ... Y eut-il un cortège au jour sombre et funèbre Où mourut Paul Tibbets, homme à jamais célèbre ? Derrière son cercueil connut-il l’affliction, Enfants, petits-enfants ; une génération,...

  • Les mandarins

    28 avril 2014 ( #Portrait )

    (Clinique du Docteur Robert-Macaire. par Honoré Daumier (1808-1879). - Hé bien ! Messieurs, vous l'avez vu, cette opération qu'on disait impossible a parfaitement réussi... - Mais, Monsieur, la malade est morte... - Qu'importe! Elle serait bien plus morte...

  • Ritournelle

    24 avril 2014 ( #Enfance )

    ... Le marmouset, songeur, s’étonnait d’un brin d’herbe ... Le nourrisson fragile en l’herbe fut posé Par la mère attendrie qui regardait de loin. De loin… À peine plus d’un pas : tant de distance Déjà, pour ce corps qui fut sien, intimement, Mêlé à sa...

  • Le diable

    28 novembre 2014 ( #Névrose )

    Albrecht Dürer, (1471-1528), Le chevalier, la mort et le diable (détail) Incarné devant moi j’ai vu le diable, un soir. Je l’avais invité, comme à l’accoutumée, Dans cette solitude où est ma vanité. Il avait de l’allure, une fine élégance, Ni cornu, ni...

  • Trois petits tours

    01 mars 2014 ( #Calembours )

    ... Têtue, t’es-tu de ce tutu vêtue ? ... Têtue, t’es-tu de ce tutu Vêtue ? T’evertus-tu, vertu, Turlututu, te relus-tu ? T’as ce rata, tara tes tas, Arrhes t’hâtas, tata rata Taratata, rare, tâtas. T’es ce têtard et t’entêtant, Etant d’étang, tes taons,...

  • À Monsieur de Saint-Exupéry

    17 mai 2014 ( #Enfance )

    Antoine de Saint-Exupéry, (1900-1944) La vie me souriait lorsque j’étais enfant, Le soir me recevait, avec mon impatience, Et le matin cueillait, comme un nouveau mystère, L’enthousiasme du jeu que le désir prolonge. Et puis un jour survient où tout n’est...

  • Au noroît des cœurs

    08 octobre 2014 ( #Résilience )

    Photo LD, sur la rive du lac de Servières, Puy de Dôme Le regard de l’enfant était droit et fiévreux, Sa geste, sa mimique, et quelque chose, en creux, Dans tout son corps tendu exprimait une attente : Déjà la vie, pour lui, avait été violente. J’ai su...

  • Argan

    18 octobre 2014 ( #Portrait )

    Honoré Daumier, (1808-1879), étude pour "le malade imaginaire" Depuis longtemps déjà il ne cesse de geindre Et livre aux médecins chacun de ses organes ; Il porte la minerve et boite en béquillant Toujours en l’entre deux de quelque nouveau mal. Il lit...

  • Pater

    21 octobre 2014 ( #Souvenirs )

    ... Jadis dans les maquis où tu faillis mourir, En soutenant l’ami qui peinait à te suivre ... Je me souviens de toi comme un tas de chiffon, Dépouillé par la mort de ta pauvre prestance, Etranger devant moi dans le cercueil ouvert Au factice apparat...

  • À l’amitié

    10 mars 2014 ( #Amitié )

    Giuseppe Arcimboldo (vers 1527-1593), Le garçon Nous fûmes assemblés naguère en tes pénates, Ami, hôte d’un soir et l’éclat des bouteilles, Aux miroirs de nos yeux, de nos trognes vermeilles, Fit brûler l’amitié sur notre simple agape. Le lard et les...

  • En gerbes de silence

    27 mai 2014 ( #Art poétique )

    L'aspergillus Chaque matin venu, à l’heure où je m’esseule À contempler le jour, poète maugréant Sa glose, bien souvent, ouverte ma croisée Laisse passer le jour aux rumeurs du dehors. C’est l’heure calme où le soleil hésite encor À poindre en cette orée,...

  • Là, dit qu’t’es

    30 mars 2014 ( #Enfance )

    L'auteur, en un temps où il manquait encore un petit peu de hauteur... Ma grand-mère, elle habite un Bled. Là-bas, mes oueds, dont corps nient quart. Je décline, mine, et m’incline. Jeux, tuiles, hèlent nos fossiles ; Je suis tué, fossettes ils ont :...

  • Résilience

    27 août 2014 ( #Résilience )

    Photo extraite du film "Little bird" du réalisateur hollandais Boudewijn Koole 1. L’enfant disait, le font buté, La voix têtue, le cœur serré, « Moi, je n’aime pas le passé ! Le passé simple c’est pas vrai, Y a que du passé compliqué, Ca fait mal rien...

  • Corbeille de fruits

    08 mai 2014 ( #Calembours )

    Giuseppe Arcimboldo (1527-1593), Tête à la corbeille de fruits La nana que tu es, Bonne poire muée, Me ramène sa fraise Et ma pomme en est aise. Sur le gâteau, cerise, Où ta pêche est de mise, Mi-figue mi raisin Oh, range ton pépin. En ma passion, sans...

  • Touristes

    08 mai 2014 ( #Portrait )

    Cathédrale de Strasbourg, détail à proximité du pilier des anges Dans l'ombre des venelles, vont, foules pressées, Avides, les touristes, grappes amassées, Pour contempler ces murs où l'histoire a passé En l'empreinte où le temps se fige, compassé. L'été...

  • À contremort

    04 juin 2014 ( #Art poétique )

    Le Caravage, (1571-1610) Saint Jérôme écrivant, 1606 J’écris pas pour le temps qu’il fait, J’écris pas pour le temps qu’il est : Dans le silence de ma nuit Mots sont ma corolle d’ennui. Je bâti mon chant, corpuscule Pour éloigner le crépuscule, Clé de...

  • Au dessin des rumeurs

    19 mai 2014 ( #Art poétique )

    Corinthe, Jeune homme jouant de la lyre, vers 500 av. J.-C. Ces quelques mots, encore, avant que la nuit vienne, Ma lyre n’est point morte, ou froide ma lanterne, Mon œil sombre reluit sous ma paupière lasse Et ma lèvre s’enquiert où la muse conspire....

  • Promenoirs

    19 mai 2014 ( #Art poétique )

    Alors, en l’aube ensanglantée, / Trame diaphane aux firmaments... 1. Comme ils sont du côté de l’ombre Les poètes, ces musiciens, N’aiment rien mieux que la pénombre Enluminée des jours anciens. Ils repeuplent la nostalgie De leur pâle mélancolie Où l’harmonie...

  • Promeneur du soir

    20 mai 2014 ( #Autobiographie )

    El Greco, (1541-1614), L'évangile selon Saint Jean, détail Juste un pas de côté, dans la presse du monde, Le poème est ce lieu où ma trame s’abonde ; J’y enrichis, parfois, du doute que j’inscris Acronyme, la rime où se perdent mes cris. Je donne, partageur,...

  • Ecumes et runes

    24 mai 2014 ( #Amour )

    Albert Hartweg, En lisière de crête, aquarelle Les nuages sans fin s’amassent sur nos têtes Et les beaux jours d’été ne sont qu’un souvenir. Crois-tu, mon cœur, encor, crois-tu en l’avenir Où la vieillesse vient qui passe sur nos crêtes ? Demain n’est...

  • Drogman

    25 mai 2014 ( #Art poétique )

    ciel de dom tbo, http://www.fotocommunity.fr Non pas un interprète, à peine un truchement ; Dans l’argile, une main pétrissant le discours, Une voix, dans le chœur, où l’harmonie s’invente Au geste créateur voulu par un auteur. Le poème s’enfuit dans...

  • Petite sœur

    27 mai 2014 ( #Enfance )

    Photo : Dilip Mehta, 1983 C’est un grand garçon mince, ado depuis hier, Presque deux fois plus grand, déjà, que la fillette Qui trotte à son côté sans lui tenir la main : Petite sœur, grand frère, ils se hâtent, sans trop… Ce qui se joue entre eux est...