Top articles

  • Aux arches du matin

    23 mars 2014 ( #Le temps )

    Camille Corot (1796-1875), le pont de Grez-sur-Loing J’ai volé chaque jour à Chronos, en sa bourse, Un peu de sa pitance et j’en ai fait mon miel, Butinant, indolent, d’un poème indécis, Le pollen équivoque aux fleurs de la paresse. Dans le rythme précis...

  • À l’étoile superficielle

    10 décembre 2014 ( #Citoyen )

    ... On s’y vient moudre, lacunaire, sa poudre en la meule d’espoir ... Déshabillé dans l’aube roide, Molesté par un jour sans joie, On retrouve, aux rigueurs du soir, Sanglant, son bord crépusculaire. On s’y vient moudre, lacunaire, Sa poudre en la meule...

  • Bestiaire

    10 avril 2014 ( #Calembours )

    ... Dans la poussière, ainsi, le bestiaire en concert devisait du hasard sous les vents du Hoggar ... Le lampadaire altère où seule lampe adhère, Disait le dromadaire de Clément Ader ; Mon chameau, sous la lune, allume un chalumeau Répondait la chamelle...

  • Le boa

    10 avril 2014 ( #Fable )

    Illustration de Patrick Cuillé « J’suis pas de bois », dit le boa Devant la boite ou sa boate Languide qui l’a embrasé L’enlace et love en disant « love ! » Dans le cabaret bigarré Où parfois vont se bagarrer Les amis beaux des animaux Qui s’anime ? Oh...

  • Zeus

    09 avril 2014 ( #Citoyen )

    Représentation de Zeus ( ou peut-être de Poseïdon ), musée archéologique d'Athène L’orage fait rouler ses caissons sur ma tête, Les cieux grondent et roulent, déversant leurs seaux, Tambourinades sont aux tôles ondulées, Dans les dégorgements fades des...

  • Salle des pas perdus

    06 décembre 2014 ( #Amour )

    De nos jours on dit, plus prosaïquement, "salle d'attente"... On s’était retrouvé salle des pas perdus, Perdus dans la mêlée où s’immolent, ténus, Les destins fourvoyés, les âmes éperdues, Des hommes et des femmes que nul n’attend plus. Diffus, dans cet...

  • Noëls anciens

    07 avril 2014 ( #Enfance )

    ... À la Noël, qui s'en souvient du temps passé de l'innocence ... Poudreuse, blanche au vent frivole, Danse la neige qui s’envole ; Aux rendez-vous des jours anciens, Qu'il faisait doux... À la Noël, qui s'en souvient Du temps passé de l'innocence ;...

  • Le lien

    02 décembre 2014 ( #Souvenirs )

    ... « Dis-donc, c’est l’heure, on se prend l’apéro ! Gamin, tu veux un Pschitt ou bien un diabolo ? » ... Les samedis matin, au bas de mon immeuble, Un peu comme un ballet, vers les neuf heures un quart, Autour de leurs autos je voyais les voisins, Mollement,...

  • Le décan de Caen

    02 avril 2014 ( #Calembours )

    Le pélican, emblème de la Syldavie du Roi Georges Rémi, dit Hergé (l’unique) Sécants et subséquents Aux volcans suffocants, Vaquent aux Vatican De piquants afrikans. Marquants, ces délinquants Aux bacchantes de khans En décades, de Caen, Sont-ils décadents,...

  • Jalousie

    02 avril 2014 ( #Amour )

    Jan Van der Meer, dit Vermeer de Delft (1632-1675), La jeune fille à la perle C'est une jolie fille avec de longs cheveux, Au visage épuré de madone gracieuse ; Vêtue sans nulle grâce et pourtant radieuse, Si fraîche dans l'air froid. Inquiet, son œil...

  • Sous la loi du césar

    18 mars 2014 ( #Citoyen )

    Buste de Néron au château de Vaux le Vicomte Sommes nous prisonniers de ce monde d’airain, Où tout semble lié par l’intérêt suprême De cliques de gredins, vautours sur nos dépouilles, Repus, mais affamés, enragés à tout prendre ? La pauvre humanité peut-elle...

  • Automnale

    19 mars 2014 ( #Nostalgie )

    Vincent van Gogh (1853-1890), Paysage d'automne à 4 arbres Les champs sont vides, désolés, Les chemins recouverts de rouilles ; Infiniment inconsolés Des troncs y pleurent leurs dépouilles. L’automne sonne, monotone, Son glas funèbre sous la nue, C’est...

  • Aux chœurs incoercibles

    20 mars 2014 ( #Citoyen )

    ... Dans ce chaos navrant si se joignent deux mains, qu’importent race ou genre où l’amour nous consacre ... Deux filles, tout à l’heure, embrassées dans le train Devant l’offuscation bien pensante des gens, Et ce débat, toujours des passions interdites...

  • Conjuration

    21 mars 2014 ( #Art poétique )

    Vincent van Gogh (1853-1890), chant labouré, à l'aurore Non seulement des feuilles, mais des bouts d’écorce ; Non seulement mon cœur, mais aussi ma douleur Et puis tout l’héritage ancien de mon malheur, Qui m’épuise et me glace et me laisse sans force....

  • Aux anges laids

    21 mars 2014 ( #Enfance )

    Raffaello Sanzio, dit Raphaël (1483-1520), La Madone Sixtine, détail Parfois coquins, nos petits loups, Lorsqu’ils s’en fichent, font les fous Mi-angelots mi-angelets, Nos diablotins sont anges laids. Alors c’est l’heure des bêtises, Ils en rigolent et...

  • Aux cadences

    24 mars 2014 ( #Névrose )

    Vincent van Gogh (1853-1890), le vieux clocher de Nuenen Impassible, au clocher, la cloche sonne l’heure, Témoin du lent relai des générations, En pointe, sur le ciel, au sommet de l’église, Désignant l’infini aux mortels en labeur. Et parfois l’on suspend...

  • Donjons

    22 mars 2014 ( #Citoyen )

    ... Et nos maîtres s’en rient, du haut de leurs donjons à contempler ce serf bercé des illusions ... Le monde est hérissé de grilles, de barreaux Citadelle où l’humain pleure ses idéaux Sous l’œil des cameras, dans des foules arides Où gît la solitude...

  • L’absente

    29 décembre 2014 ( #Amour )

    ... La tasse de café, vidée depuis longtemps, où ta lèvre a marqué sa fine trace rouge ... La tasse de café, vidée depuis longtemps, À ta place e st restée . La soucoupe, soudée Absurdement s’accroche à ce vestige ancien Où ta lèvre a marqué sa fine trace...

  • Diptyque

    19 avril 2014 ( #Calembours )

    ... C’est ainsi qu’on s’y fait et, concis, qu’on sifflait ... 1. J’ai l’estime, au logis, Pour l’étymologie : Si tout combat de nuques Est un combat sanglant ; Sitôt qu’on bat l’eunuque En ces combles sans clan ; La sangle alors assemble Cent glands,...

  • Rodomontade

    22 novembre 2014 ( #Fongus )

    Honoré Daumier, (1808-1879), un matamore Je vais porter ma viande à l’étal du boucher Tantôt, pour qu’il découpe un méchant carcinome, Un fongus, un cancer, la bête qui me ronge : La camarde s’en rit, elle aiguise sa faux ! Ma vieille, si tu veux, prend-moi...

  • Stances

    23 novembre 2014 ( #Sensation )

    Francis Bacon (1909-1992), portrait de Michel Leiris Ton souffle sur ma bouche, La sueur à notre échine, La chaleur de nos peaux et leur consentement, Cet assoupissement de nos corps épuisés Qui cherchent dans la chair des raisons d’espérer : Arrachés...

  • Au guindeau

    04 novembre 2014 ( #Marine )

    ... Que mes vergues, là haut ... Garderont, en ces bords ... À l’heure d’épouvante où s’engloutit l’épave ... Quelque chose navigue, en moi, comme une étrave, Un silence oublié en de mornes langueurs, Sillage, sur la mer, que les vagues enlacent Et content...

  • Au sinistre faquin

    20 août 2014 ( #Calembours )

    ... Qu’as-tu fait de ton rire, où ton bonheur, jadis, dupait le noir corbeau, que tu bafouais, ainsi ... Tu n’es pas gai, l’ami. Si ta rime est loquace, Ton verbe, plein de rides, fleure le tombeau. Où sont tes arguties et tous ces à peu près, Jeux de...

  • Boulevard des allongés

    14 novembre 2014 ( #La camarde )

    ... Marbres gravés, croix, monuments, Stèle effacée, grilles rouillées ... En pédalant ou bien à pied, Jour après jour, cahin-caha, Je suis encor du bon côté Du boulevard des allongés. Je longe, longe le muret Pierres tombées, pierres tombales, Marbres...

  • L'espoir

    25 novembre 2014 ( #Spiritualité )

    Maurits Cornelis Escher, (1898-1972), "Dessiner" Ma main au bout de mon bras, Mes doigts au bout de ma main ; Le crayon au bout de mes doigts. Au bout du crayon la page où je griffonne, Au bout de la page, l'horizon ; Au bout de l'horizon ma voix qui...