Top articles

  • Théorème

    14 septembre 2015 ( #La camarde )

    ... Je mesure l’espace et dit la proportion de ce temple de chair où passe ma question ... Je suis un théorème, une formulation, Réel mathématique froid, une équation Et je règle mon pas aux machines abstraites Des mondes inconnus qui roulent sur nos...

  • Bornes d’infini

    21 septembre 2015 ( #Spiritualité )

    ... Dessous le ciel profond il n’est nul sacrifice, en nos marées se perdent ces humbles rumeurs ... Plus j’approche du terme et moins je m’en inquiète, Plus je sens ma dérive exhibée sous les nues Moins la route m’importe où la sente est tracée Mais...

  • Adresse

    06 octobre 2015 ( #Autobiographie )

    ... Ils entrouvriront mes mémoires dans le dessin que font ces moires ... 1. Mes enfants on peur de ces mots, Crainte du secret de mes maux, Et de cette détresse intime, Au chant secret de ma déprime. Pour eux, pourtant, j’écris ces vers, Prométhée en...

  • Parmi l'instant vermeil

    04 octobre 2015 ( #Amitié )

    Gustave Caillebotte (1848-1894), Les rameurs Merci encore, ami, pour la conversation Et les belles idées que nous avons troussées Dans les gloses de l'heure, en sa libre jactance, Déjà évaporées parmi l'instant vermeil. Pour rebâtir, en toi, je trouve...

  • Cordes

    05 octobre 2015 ( #Amour )

    Léonard de Vinci (1452-1519), Etude de mains, détail Dans le secret du jour où murmure un émoi, J’écoute mes amours sommeillant près de moi Et de ton sein confiant le souffle régulier, Où mon âme s’épanche à ton cœur singulier. Qu’il est doux ce désir...

  • Gardiens du temple

    22 octobre 2015 ( #Souvenirs )

    ... Triste, je feuilletais souvent votre manuel ... En ces pages le monde semblait moins cruel ... J’aimerais retrouver mon « Lagarde et Michard »… Je ne l’invente pas cela paraît trop beau : Jadis, fus collégien à Pierre de Ronsard Quand j’habitais,...

  • À l’onde et à l’abîme

    05 novembre 2015 ( #Le temps )

    Thomas Moran (1837-1926), Moonlit Shipwreck At Sea, détail La rame sur ses rails, en son vagissement, Rapide, exaspérée, suit la course du temps ; Avant, toujours avant, comme un entêtement, J’étais, je suis, serai vivant, et pour longtemps. Au quotidien,...

  • Départ

    22 octobre 2014 ( #Spiritualité )

    Gustav Klimt, (1862-1918), Judith et Holopherne, détail Ils soufflèrent, les vents, dans la voile volag e Et le navire à l’ancre en rompit son amarre. L’enfance, qui riait sous les brises du port, En courut sur son err e, alerte, sans effort. Puis, peu...

  • En la nuit parvenue

    04 novembre 2015 ( #Résilience )

    ... Même en la terre hostile un germe peut fleurir, transfigurer l’horreur en un chant de victoire... Les âmes fracassées, flétries, violées, battues Ne sont pas condamnées à l’étreinte du mal, Même en la terre hostile un germe peut fleurir, Transfigurer...

  • Prosper Paltoquet

    03 novembre 2015 ( #Portrait )

    Honoré Daumier (1808-1879), le ventre législatif, détail Péremptoire banquier, pérorant, sans savoir, Il discourt des loyers, des charges qu’on lui doit, Rentes, taxes, cautions et puis les à-valoir, Maudissant toute règle et dénigrant la loi. Mais servile,...

  • Vil goujat

    12 novembre 2015 ( #Souvenirs )

    ... Les quatre roues motrices piaffent, le butor en son carrosse râle et klaxonne, rageur ... Ca ronfle, ça vrombit, ça pulse une musique : Monsieur plein de pognon s’épate dans sa caisse. Au feu rouge il attend, ulcéré par l’ennui, Derrière le biclou...

  • Irrésolue

    09 novembre 2015 ( #Amour )

    Jean-Michel Folon (1934-2005), la main Ell’ répond toujours à coté : Il ne faut pas lui demander ; Même l’heure c’est un problème Car les aiguilles vont changer. Son âge, ell’ n’est jamais trop sûre, Le temps, ell’ met le nez dehors ; Le menu n’est pas...

  • Nefs incertaines

    19 novembre 2015 ( #La camarde )

    ... Pour jeter le navire aux brisants de la mort, épave sous la mer qui brasse nos destins ... Que ferons-nous du jour qui sera le dernier ? Le saurons-nous, d’ailleurs, serons-nous préparés À cet ultime souffle en la chair qui s’éteint ? L’angoisse sera-t-elle...

  • Doxa

    25 novembre 2015 ( #Art poétique )

    ... Voyez donc l’histrion encombré de lui-même ... Qui façonne en sa glaise son double, gémeau ... Je suis ce que je dis et, dans l’arc improbable Où mon verbe déploie le spectacle des mots, Je suis ce bateleur de sa propre personne Qui glose avec le...

  • Une enfant morte

    28 novembre 2015 ( #Autobiographie )

    Aline D, (1959-1960) dans les bras sa mère Je porte en moi une enfant morte Une fragile silhouette, Perdue en l’aube de ma vie, Image plus que souvenir. Elle m’habite, à survenir En moi, tendre, l’inassouvie, Diaphane, pure, humble fluette, Qui me chapitre...

  • L’écolier

    30 novembre 2015 ( #Enfance )

    ... Et le maître là-bas rouspète pendant qu’il fait tout de travers … L’enfant dessine un horizon Aux lignes bleues de son cahier, Sage comme un bon écolier, Son rêve oubliant sa leçon. L’hiver a fermé la fenêtre, En la cour de récréation Frissonne et...

  • Au lendemain propice

    02 décembre 2015 ( #Enfance )

    ... Ainsi, entre deux corps, vient naître l’espérance ... L’enfance invoque en nous les semences d’humains, Ouvre l’âme au meilleurs de ce qui nous anime Et provoque nos cœurs à cette élévation Qui fait notre richesse en la geste d’aimer. Le nouveau né...

  • Où ma panne je risque

    11 décembre 2015 ( #Calembours )

    ... S’il reste un calembour au rebours de mes soutes Polymnie s’en amuse et ma panne j’y risque ... Ma lyre quelquefois plaisante de ces joutes Où le vers, qui paraît dans son manteau de rime, Sévère, me déplait. Lors je lui fais la nique. La muse ne...

  • À l’antique liesse

    14 décembre 2015 ( #Nostalgie )

    Alfred Sisley (1839-1899), Une cour à Chaville, détail Un peu de neige, enfin, est tombée sur la plaine. Mon cœur, qui se souvient des glissades d’enfance, Par delà les grisailles, malgré la froidure, En sourit tendrement et songe, au petit jour. Car...

  • Prunelles embuées

    08 octobre 2015 ( #Fongus )

    J'ai terminé le jour par une pirouette, Frotté le calembour contre ma langue muette, D'un sourire grimé ma secrète grimace Et chargé ma douleur en cette onde qui passe. Il n'en fut pas dupé, l'ami, à mon coté, Et son propre sourire, emberlificoté, Qui...

  • Noroît

    24 mars 2014 ( #Spiritualité )

    Le "Wave Rock" est l'un des plus incroyables monuments naturels de l'Australie. C’est un rocher de granite à la forme exacte d'une vague haut de 15 mètres, et long de 110 mètres. Parfois, dessous mes pieds, s’ouvre comme un abîme. Et je sens, sous mon...

  • Fleur de bas étage

    17 octobre 2015 ( #Portrait )

    Sandro Botticelli, (1445-1510), La Calomnie d'Apelle, détail 1. J’ai un compte à régler avec une putain. Sans doute qu’elle n’a jamais fait de son cul L’impécunieux commerce. Elle est pute de bouche, De par la calomnie et le venin de cours. J’insulte,...

  • Jardin nocturne

    03 décembre 2015 ( #Le temps )

    ... Je suis cet impétrant dans le jardin nocturne qui dédie son oracle aux orées à venir ... 1. Un peu de temps donné, une ombre en la seconde, Fraction d’éternité d’une simple faconde, Et quelque chose vibre en nous comme un écho, Une réminiscence, une...

  • Révérence

    15 décembre 2015 ( #Portrait )

    Honoré Daumier (1808-1879), Crispin et Scapin, détail Le comédien est mort, sa flamme s’est éteinte, Sonore et forte voix qui portait sur la scène, Faisant renaître, au soir, l’inquiétude d’Hamlet, La folie de Macbeth ou la douleur de Lear ; Ce Scapin...

  • Les fraises

    20 décembre 2015 ( #Souvenirs )

    ... Fruits rouges gorgés de saveurs et goûters ivres et sanglants ... Les fraises me faisaient rêver… Nous allions à l’Economat Pour y faire nos commissions. En ces temps on ne disait pas Les courses. On ne se servait pas, De soi-même dans les rayons....