Top articles

  • Renonciation

    20 avril 2017 ( #Fongus )

    ... Au chaos des jours creux, tel un aigle en son aire, / Priant ne sais quel dieu d’un sublime mystère ... Je ne peux plus écrire, rien ne se déclenche,Aucun mot à ma voix que peuple le silence,Mes mains inertes sont, ainsi qu’une aile blanche,Passagères...

  • Calme levant

    21 avril 2017 ( #Sensation )

    … Oyez l’issue stellaire en mon calme Levant, / La mélopée songeuse où mon graphe s’inspire… Là, dans le soir songeur de la rime savante,Comme en la brise sage au môle qui m’invente,Elle n’est pas enfuie, la douce perspective,Marée de mes humeurs où se...

  • Brandons

    26 avril 2017 ( #Le temps )

    ... Puisque mortels, enfin, attisons le brasier / Brandons, pour un instant, où brûle le poussier ... Il bruit en moi, le temps, sa livrée de lumière,Je suis cet oripeau sanglant qui s’exaspèreEt bat, de sa mesure, en la course des heuresCette étrange...

  • Hivernales

    27 avril 2017 ( #Le temps )

    Pieter Brueghel le Jeune (vers 1565-1636), Paysage d'hiver avec patineurs et trappe aux moineaux, détail L’hiver ne voudrait pas mourir,Sa blanche haleine, en fumeroles,Ses doigts crochus, roides, givreuxAgrippent coteaux de leurs vœux. Ses brumes collent...

  • Telle une porte close

    04 janvier 2017 ( #Le temps )

    ... Sinon qu’au grimoire un sermon, / Abscons, telle une porte close ... Quand je n’aurai plus de futur Que deviendra l’instant présent ? Il sera à d’autre que moi, Dont le temps assassin me prive. Quand j’aurai déserté ma rive Il n’y aura plus de pourquoi,...

  • Répliques

    17 janvier 2017 ( #Accrostiche )

    ... A l’orée entrevue sous l’amas du décombre ... Double acrostiche en miroir A linéa songeur emplit d’une part d’ombre, L inéament du manque où tendent nos épures, I l est, comme ce creux qu’une forme réplique, N ative, une indigence, en nos âmes subtiles...

  • Contrées factices

    19 janvier 2017 ( #Art poétique )

    ... Hélas la nuit couvre mes ors ... Moi, je voyage dans ma tête, En mon âme est une allumette ; Y sont toutes mèches factices Où paradent mes artifices. Aux trames des fuseaux horaires Vont mes errances solitaires, En ma lisière immobile Je fais de ma...

  • Où se meut notre chair

    18 février 2017 ( #Le temps )

    " ... Sans cesse la venelle est comme ensemencée Du doute où nous allons ... " Le passé n’est jamais tout à fait terminé.Certes, tout se conjugue au seul temps du présent,Dans ce déroulement de l’instant où nous sommes,En sa marée, toujours, en nous recommencée....

  • Rhumatismes

    20 janvier 2017 ( #Sensation )

    Domenico Ghirlandaio (1449-1494) Adoration des Mages, détail Je voudrais un instant oublier ma rengaine, Aboucher une flûte à mon souffle folâtre Et danser le menuet d’une antique ballade. Las ! Mon cœur est empli d’une rime maussade, Pareil à ce vieillard...

  • Un sonnet rançonné

    02 novembre 2016 ( #Art poétique )

    ... je reviens, rançonné / Par la muse subtile ... Lorsque j’en ai commis un de plus, un sonnet, Je scrute, circonspect, ce travers en ma voie ; Dédaigneux je l’ausculte et quelquefois fulmine, Débile rejeton de mes œuvres de chair. Sous toutes ses coutures...

  • Si ne sais où je vais

    10 décembre 2016 ( #Art poétique )

    ... De ma verve affairée, tandis que le train roule, / Pareil à lui, j’avance aux regards des parvis... Allez, cela repart, un autre jour commence,Je suis à son chevet en toute négligence,Point de cravate au col, boutonné de travers,Je ne pense, en l’abord,...

  • Philinte

    17 octobre 2016 ( #Citoyen )

    ... Payer son triste écot à la pensée grégaire Pour fondre sa coulée dans la cire du moule ... Il se sont rassemblés, là-bas pour une fête, L’humain, en ces rumeurs, consomme sa défaite ; La stridence des cris, les rires appuyés, Sont le rituel sans joie...

  • Sur la houle bruissante

    03 décembre 2016 ( #Autobiographie )

    ... Voilure échevelée sur la houle bruissante / Où me suis décousu, même de l’innocence ... J’étais cet être, ainsi, dans mes vagissements, Au premiers temps du moi, ego en devenir, Jusqu’à mon dernier souffle aussi, je le serai, Pour autant que je tienne...

  • Le cas du cor

    28 septembre 2014 ( #Fable )

    ... Un ver enfin, qu’était plus fin dit, « bien, bien, bien il faut un mathématicien, pour compter, ah, tant de virgules ... Un mille-pattes À mille pattes Avait, avait Un cor au pied. Il savait bien De quel côté Mais même, sûr, Si c’est l’impair, Cela...

  • Offrande en la nuée

    26 octobre 2016 ( #Spiritualité )

    ... Telle une humble prière anoblie par nos mains / Offrande en la nuée, lors, se dissoudre enfin ... Rendre à l’éternité ce qui lui appartient Au terme de nos vies, pour n’en plus rien saisir, Viatique d'un espoir intrus aux ailes d’ange. Là où l’infini...

  • Comme l'on crie

    27 octobre 2016 ( #Souvenirs )

    ... À moi ! Comme l’on crie ... / ... Face au morne infini, dans la prison de l’âge ... À moi le souvenir, à moi la gerbe ancienne, À moi, ton bon sourire et cette main pensive Dont tu couvrais ton front devant l’heure tardive, Inquiète, sans raison,...

  • La rencontre

    05 décembre 2016 ( #Amour )

    ... Où nos cœurs accordés soudain venaient renaître ... Elle était émouvante en sa robe à rayures,Petite fille émue qu'elle ne cesse d'êtreEt qui comble ma faim, cultive mon désir. Ravissante, en ce jour mon œil sut la saisir,Aussi son charme vierge....

  • Quignon de pain

    30 novembre 2016 ( #Souvenirs )

    ... Mon père avait le goût de la fraternité ... Mon père avait le goût de la fraternité, Il aimait s’accouder en la conversation, Saisissant une manche, hélant au loin l’ami ; Il disait « camarade » ignorant tout parti. Dans le travail des mains il trouvait...

  • Inepte poète

    16 décembre 2016 ( #Portrait )

    Un poète en sa bulle, où comment, goutte à goutte, on y voit Goethe... Il est un solitaire au cœur mal embouché Qui erre en l’aube claire, ou demeure couché. Maussade, taciturne, égaré, peu causant, Importun dans la foule il passe en maugréant. Il n’a...

  • Crève-la-faim

    15 décembre 2016 ( #Art poétique )

    Kees Van Dongen (1877-1968), Crève faim (détail), illustration pour « l'assiette au beurre » Je pourrais m’arrêter d’écrire Pourquoi poursuivre ce délire Cet encre, ce papier, c’est rien, Du vent pour amuser quelque vil comédien ! Et au moins ça peut...

  • Devant l’onde fugace

    27 décembre 2016 ( #Le temps )

    ... Est-il une forme, une trace, / Immuable déroulement ... Ma forme modifie le temps Où se propage mon espace, Etrangement le temps qui passe N’est qu’une succession d’instants. Est-il une forme, une trace, Immuable déroulement Passé, futur, au firmament,...

  • Sous la tenture

    24 juillet 2016 ( #Enfance )

    Alexander Gerasimov (188-1963), Pluie d'été l'après-midi, détail Sur les croisées, feuilles et branches, À petit bruit le long du jour, L’averse vient tambouriner ; Sur la vitre, dégouliner. Elle fait de nous marinier, Appareillons ? − L’amarre y est…...

  • Criées de l’encrier

    30 juillet 2016 ( #Art poétique )

    ... Et, solitaire, danse au pas de l’encrier, / Ma stance, dérisoire ouvroir à mes criées ... Voici, ce jour me porte, encore, à vaine rime Et je vais à bon port écouter, maritime, Une brise, affleurée aux pavois de mon doute, Ebaucher à mi-voix matière...

  • Par ce mot nie

    04 août 2016 ( #Calembours )

    Henri Rousseau (1844-1910), Le rêve, 1910, détail C’est en la circonstance De ces stances qu’on cire, Au sire, en sa constance, Qu’on tance à circoncire. Troublantes éprouvettes Soubrettes que l’on prouve En la proue où vous êtes Une quête se trouve....

  • Passagère invertie

    05 juillet 2016 ( #Marine )

    ... Absconse destiné réchappée du mouroir, / Sous l'orbe ultramarin que désigne la lune ... Ces mots qui n'ont trouvé le chemin de mes lèvres, Je les redit cent fois dans un silence abstrait, Pliés au grand secret de ma calligraphie, Dans le virtuel recueil...