Top articles

  • Inventaire

    14 août 2014 ( #La camarde )

    Mon âme jetterez, quand je n’y serai plus,Vos poubelles emplies de l’homme que je fus,Encombré des bricoles, restes, et miroirs,Livrant au clair obscur secrets de mes tiroirs. Paperasses noircies de césures, de versOù vous ne voudrez pas sentir, de mon...

  • Fourmi de Paris

    16 mai 2015 ( #Enfance )

    La fourmi de Paris est très extravagante.Au comptoir du métro, l’autre jour, j’en vis une :Elle carapatait sous le nez de la bruneQui vendait ses tickets d’une moue méprisante. En la même journée, au château de Vincennes,Après la galerie, devant le fier...

  • Douzaine

    30 août 2014 ( #Enfance )

    Il était une foisLa princesse des bois.Mais il était deux foisDeux princes : désarroi ! Ils s’en vinrent trois foisSe présenter au roiQui les vit quatre fois :Il était aux abois. Il en parla cinq fois,Gardant son quant à soi,À sa fille et six fois,Las,...

  • Vieux cuir

    28 mars 2014 ( #Sensation )

    Je lisais l’autre jour en quelque vieux grimoire,Le roman édifiant d’une plume oubliée :Livre d’un temps passé, relié pleine peau,Feuillets fanés, dorés sur tranche et poussiéreux. C’était en mon palais comme d’un vin trop vieux La saveur affadie d’un...

  • Tempus fugit

    08 mars 2014 ( #Le temps )

    Francisco de Goya, (1746-1828), Saturne dévorant ses enfants Le temps, Qui prend son temps, Nous attend, Nous attend. Il sait qu’inéluctablement Les heures passent infiniment Nous menant, nous manants Vers la dernière, évidemment. Et, debout dès la première...

  • Maths : résolutions

    01 février 2018 ( #Calembours )

    Les mathématiques Sont ma thématique, Les automatismes Mon automne en isthme. Le monomaniaque Le môme aux manies, aqueux, Comme les insomnies, Hommes, les uns somment, nient. Mais les mots, émotions Sont les maux des motions, En ces pôles, luttions. Anses...

  • Sur une terre aride

    25 août 2017 ( #Autobiographie )

    … De tous ces oripeaux, sur ma peau, comme un chancre … Vrai, je ne sais, toujours, les mots que j’ai écris,Cela me sort des doigts comme coule de sourceUne onde libérée de quelque bonde étrange. Et cela prend son cours, en ma rime se range,Mon âme s’en...

  • Un univers en moi

    18 décembre 2017 ( #Nostalgie )

    ... Un univers, en moi, poli comme un vieux songe ... J’avais ce sentiment d’appartenance au monde,Jadis en mon enfance, en la terre creusoise,Là-bas était une ancre, au rythme des saisonsEt l’aube dans sa roue, ainsi qu’un cœur, battait. Tout cela est...

  • Impossibles peurs

    10 décembre 2017 ( #Spiritualité )

    ... Il n’est de place en moi pour d’impossibles peur ... Je me suis éveillé aux livrées du silence, Une sérénité étrange au creux des reins. Pourtant la maladie épuise mon corps las, Quand mon âme, en la chair, depuis, songe au trépas. Sans tristesse...

  • Futile miroir

    29 octobre 2017 ( #Névrose )

    ... Alors, comme au matin, jadis, au tableau noir, / On inscrivait la date au déchant de la craie ... Le rêve, sans arrêt, nous dicte une échéanceEn son message obscur encombré d’illusions,Et l’on s’éveille ainsi d’une sente improbableOù nos pas égarés...

  • Mélaminé, l’ami

    11 novembre 2016 ( #Calembours )

    ... L’aîné mêla la mie, l’amas mit l’âme innée ... ( où l’homme aux faux nez ) Calaminée, la mine à l’ami l’a miné.Laminée, la momie, héla mille minets,L’aîné mêla la mie, l’amas mit l’âme innéeS’y mira, ranimé, l’ami mélaminé. Mais, salace, l’ami, mâle...

  • Soleil d’angoisse

    02 septembre 2017 ( #Résilience )

    Gustave Doré (1832–1883) gravure pour « Le Petit Poucet », détail L’enfance est un sanctuaire où l’espérance habite.Celui qui le profane et froisse cette image,Celui qui le corrompt et rend indélébileUne infecte souillure assassinant une âme, Ce vil profanateur...

  • Apogée

    06 juin 2017 ( #Amour )

    ... Ainsi l’éternité emporte notre appel ... / ... En la secrète voix qui hante notre joie ... La fournaise d’été alanguissait nos cœurs,Nous joutions mollement dans la geste d’aimer ;Sur nos échines nues, de brûlantes sueursS’exsudaient à nos corps tout...

  • À toutes nos enfances

    06 septembre 2017 ( #Enfance )

    ... La trace en nous, blessée, de toutes nos enfances ... Au plus profond, toujours, de cette tourbe blondeCreuser, sans départir, en la presse du monde,Et chercher un recoin où parle le silencePour décrier l’écho de la molle abstinence. Et reprendre...

  • D’un versant l’autre

    07 septembre 2017 ( #Enfance )

    ... Amer, je porte en moi ce versant d'un passé / Que ne peut refleurir que de nos vaines ivraies ... Lorsque j'étais là-bas, je voulais être ici,Loin des plaines bleuies de ma naïve enfance.La vieillesse semblait, à mes yeux nouveaux nésUne profondeur...

  • Meurtrier d’idéal

    21 décembre 2017 ( #Citoyen )

    Robert Alexander Hillingford (1825-1904), Othello et Desdemone, détail Mais trahir à ce point, messieurs les socialistes,Camarades vendus à la loi du marché,Parangons sans vertu de la corruption,Pavanés aux palais de notre république ; Traitres et malandrins,...

  • Implacable glas

    12 septembre 2017 ( #Le temps )

    ... Tandis qu’Œdipe, enfin, oracle aux yeux crevés, / Fuit l’implacable glas des destins achevés ... Et s’il n’était plus temps, puisque le temps nous quitte, Que tout ce qui nous fuit jamais ne nous habite Et que le souvenir est un menteur savant, Faisons...

  • Dans le souffle des nuits

    05 septembre 2017 ( #Fongus )

    ... Il est tant de souffrance au radoub de nos vies / Dols aux géhennes où les Parques sont ravies ... Il n’est plus de parade au sort qui me conduit, Le mal est en cet antre où la mort nous réduit, Il cave mon ennui et plane en mes écrits, La chair silencieuse,...

  • À la rime arrimé

    03 septembre 2017 ( #Art poétique )

    ... Mon sonnet sonne, à l’inverse est ; / Mon verbe y tresse son verset ... Je suis ce type casanierQui ne sort jamais de chez lui,Maussade, le nez dans un livre,Les yeux baissés, la bouche aride. Je crains le jour, aime le vide,Je m’enferme où je me...

  • Jointures

    09 novembre 2017 ( #Résilience )

    "... Pour que ta vile engeance en mon âme s’embourbe, / Aux jointures des os où ton croc vient rogner ?..." Je sens mon âme prête au vain renoncement.Mais il me faut lutter ; de cette morne étreinte,Où le chagrin me tient, desserrer quelque peuL’atroce...

  • En la courbe solaire

    14 septembre 2017 ( #Autobiographie )

    Robert Henri, (1865-1929) Irish lad, détail J’ai parfois de la peine avec la joie des autres,Comment leur en vouloir de leur simple bonheur ?Mais partout cela heurte, en moi, le même écueil,Toujours enturbanné de la honte et du deuil. Qu’y puis-je ? C’est...

  • Défaite de Samothrace

    13 septembre 2017 ( #Citoyen )

    ... Envol sublime et vain dont le chef a chuté... Quelque chose est en moi qui semble une prière,Je ne veux nullement, or, quémander la grâce,Tout agacé je m’en défends, le front buté. Phlogistique, ce dieu, dont l’esprit, amputé,S’empanache, clinquant,...

  • Râle ou silence

    18 septembre 2017 ( #Fongus )

    ... J’avance parmi les faillis / Comme ce verbe d’agonie ... Même pas, non, envie d’écrire,Je suis éteint, chandelle morte,Rien n’atteint le seuil de ma porteAi-je encore une chose à dire ? S’est enfuie toute ma parole,La poésie n’a plus rive,Même la...

  • Vagues murmures

    27 février 2016 ( #Spiritualité )

    Jan Van der Meer, dit Vermeer (1632-1675), Vue de Delft, détail Quand je m’endormirai, serein devant la nueEt tout persuadé de ma gloire posthume,Je n’aurai nul remord et la muse, farouche,S’en viendra adouber ma dépouille terrestre. Au reste, qu’en saurai-je...

  • Harangue

    24 septembre 2017 ( #Citoyen )

    ... Et le mot « résister » se conjugue, aux prémices, / Avec la dignité dont il est forme insigne ... La raison doit crier là où le cœur s’indigne,Dénoncer forfaiture en toute violence,Montrer la trahison dans ces fumeux discoursAppuyés sur la haine et...