Top articles

  • Giron

    28 juin 2017 ( #Autobiographie )

    ... Le corbeau du malheur, noir et terne giron / Croasse dans la nuit ouverte par son cri ... Je n'ai voulu remplir cet impossible rôle,Ce fardeau des douleurs qui s’imposait à moi ;J’ai fui loin des fureurs, dédaigneux de vos peines,Ingrat, je refusais...

  • Fourmilière

    30 juin 2017 ( #Spiritualité )

    ... Empêtré dans le faire essayons de penser, ... / Ainsi qu’en leurs ballet, mille obtuses fourmis ... Nous sommes harassés du chant des solitudes,Chaque jour un peu plus, mensonge à nos cœurs prudes,Habillés du manteau des vaines avanies,Comme oripeaux...

  • Cul de sac

    01 juillet 2017 ( #La camarde )

    Bas relief représentant la troisième des Parques, Atropos, coupant le fil de la vie (auteur inconnu) J’arrive, je le sens, au bout de quelque chose,Si ce n’est de l’année, peut-être de ma prose,Et si ce n’est d’une ombre, encore inassouvieEn ce non-dit...

  • Ma longe

    03 juillet 2017 ( #Amour )

    ... Amour encor me ronge / Et tire sur ma longe ... Le jour est à la pluie.Au ciel gris, tout m’ennuie,Tout finit, telle suie. Une mouche questionne,Bourdonne, tourbillonne,Où mon âme fredonne, Agacée, l’air ancien ;Une rime revientEt mon cœur se souvient....

  • Murmure en un plénum

    05 juillet 2017 ( #Musique )

    ... L’art est universel et n’a point de chapelle Son réel est humain et transcende le temps ... Il est un ciel profond de musique profaneQui touche le sacré par de puissants accords ;Et dans le chœur d’église, rive séculière,Un chant d’humanité plus fort...

  • Inexorablement

    06 juillet 2017 ( #Fongus )

    Hokusai (1760-1849), Ejira, Province de Suruga, série des Trente-six vues du Mont Fuji, v. 1831 Je suis la plaine dévastéeAprès la grande pluie d’orage,Après la nuit, l’aube effacéeJusqu’aux décombres du naufrage. Mon étrave n’est plus qu’un songeUne...

  • Ici-bas

    09 juillet 2017 ( #Art poétique )

    Claude Monet (1840-1926)," La vague verte" détail Sous mon front, quelquefois, prospère le silence.Les jachères sont lieux heureux pour le poème :Aux friches de pensée erre la fleur sauvage. Comme, en un ciel serein, divague le nuage,Il est sente indécise...

  • Évidence

    10 juillet 2017 ( #Amour )

    Constantin Brancusi, (1876-1957) Le baiser Lâche, lâche la bride, un instant téméraire,À ton désir secret qui veille en ma chaumièrePrès du feu qui se meurt et rougeoie mollementComme tièdes ardeurs dédiées au firmament. Ma bouche à ton sein lourd apporte...

  • Douces cadences

    11 juillet 2017 ( #Nostalgie )

    Jean-Siméon Chardin, (1699-1779), nature morte avec pêches, un gobelet, des raisins et des noix Nous sommes visités par de tendres images,Prémices des éclats où s’extasiaient nos joursEt, dans le sol verbeux de nos vains bavardages,Nos silences aussi,...

  • Bouquets de mélancolie

    13 juillet 2017 ( #Art poétique )

    "... Jardinier de mélancolie, / En mon parterre est l’ancolie ... " Poème est une fleur d’ennui,Corolle orange d’un soucis, Épine dans un cœur morose,La simple gloire d’une rose. Jardinier de mélancolie,En mon parterre est l’ancolie,Boutons, d’or – on...

  • Nulle déesse

    14 juillet 2017 ( #Spiritualité )

    " ... L’Hadès au seuil de l’écritoire / Où cette page, en vain, se froisse... " C’est ma dérive. Sur mon erre,Un jour de plus, voiles carguées,Je vais à l’amble, sans dessein :Avance, va, mon vieux navire. Ici, dans l’aube qui chavire,En ce bas monde,...

  • Connivence

    18 juillet 2017 ( #Enfance )

    Domenico Ghirlandaio (1448-1494), Vieil homme et enfant, détail L’enfance est un poème élevé vers le soir,Une réminiscence en l’âme qui s’émeutQuand l’or du crépuscule fuit dans l’air volage. La connivence vient au deux bords de notre âgeFleurir en la...

  • Extase d’un moment

    20 juillet 2017 ( #Sensation )

    Edward Munsch, (1863-1944), La mélancolie Allez, va continue, évite la question,Comme la fleur des champs contente toi du ciel,De la tourbe nourrie d’un ego substantielOù ton songe divague au vent de l’émotion. C’est assez pour ta vie de la brise qui...

  • Armures du faire

    22 juillet 2017 ( #Citoyen )

    ... Les marchands sont sans âme en l’armure du faire / Qui trempent un carcan de béton et de fer ... On se paye de mots dans le peuple de l’hommeCachant la vérité par ce qui la dénommeEt qu’on vide de sens à force de compter.La machine à penser dit son...

  • Maxime et Madeleine

    25 juillet 2017 ( #Calembours )

    ... à cette rime / Où répond à l’appel / Lionel, qui a deux ailes ... J’écris pour MadeleineQui n’a pas de laine,Je crie contre AmédéeQui ne veut pas m’aider ; Aussi pour la SimoneEn vain je m’époumoneEt son cousin Patrick,Ah, n’aies-je pas de trique...

  • Irisé de lumière

    27 juillet 2017 ( #Spiritualité )

    ... En ce songe de sang, qu’est-ce donc qui remue, / À se bouleverser d’être ... ? Où donc se loge en nous le sentiment humain,Qu’est-ce, en cette prison, qui palpite et qui geint,Qui lance vers le ciel, au regard de la muse,Cet appel insensé, à corrompre...

  • Délivré du remords

    28 juillet 2017 ( #Art poétique )

    ... J’y veux fondre ma voix au creuset de ce corps ... Mon mal et mon chagrin, ma peine, ma douleurSont le sel que je verse, à vif, en ma blessure,Irriguant de fragrances ce verbe intérieurQui coule dans mes veines, fragile imposture. Archaïque alchimiste,...

  • Ante mortem

    29 juillet 2017 ( #Névrose )

    ... Sémaphore je suis d’une vaine imposture, / La morphine est le lieu d'une humble déchéance ... Je vois l’ombre, parfois, au plein cœur de la nuit,N'est-ce que l’ombre, enfin, ou bien est-ce l’ennui,Par cette porte étroite où un monde surgitQui s'ouvre,...

  • Comme la neige

    30 juillet 2017 ( #Sensation )

    ... Ainsi la vie nous offre-t-elle / L’éclat d’un songe en devenir ... Quelle trace aurai-je laissé,Dans l’âme neuve de l’enfantAssis un jour à mon côté,Humble parfum du court instant ? Quelle graine aurai-je semée,Quel germe en la terre ingénue,Pousse...

  • Chanson du pied qui boite

    08 avril 2014 ( #Enfance )

    Vincent van Gogh, (1853-1890), Vieux souliers aux lacets, automne 1886 C’est un caillou dans la chaussure ;Minuscule scrupule pointuQu'à chaque pas, comme un murmureDe la conscience on sent, ténu, Exaspérant corps étranger.Dans la godasse il se déplace,Aïe...

  • Sur l’aile d’un ange

    05 août 2017 ( #Le temps )

    Pilier des anges de la cathédrale de Strasbourg 1. S’entassent les calendriers,Agendas ou éphéméridesLes souvenirs en nos cahiersOu bien dans le creux de nos rides ; Tout cela ce n’est pas le temps.Il ne tient pas dans notre assietteImperturbable chœur...

  • Le sel de mon chagrin

    06 août 2017 ( #La camarde )

    ... Je ne veux point penser à ce terme sans nom, / À l’écueil, aux lointains, au brisant d’une lame ... J’ai commencé ma vie par une parenthèse, Ouverte depuis lors, elle enserre ma phrase ; Je ne suis pas pressé, où ma rime s’arase, De clore ce réduit...

  • Raide Iliade.

    09 août 2017 ( #Calembours )

    Mère, d’Homère / Se parsemèrent / Mythes, chimères, Aux phonèmesMêmesDe Polyphème, Ainsi, Sisyphe,Si chétif incisif,( Aussi si décisif ) Tant taleDe TantaleLa gale, Qu’aux reculsMajusculesD’Hercule, S’entrave auxCent travauxQu’être have vaut. De Prométhée,Qui...

  • Engeance courtisane

    10 août 2017 ( #Citoyen )

    Le microcosme relié au macroscosme, selon l’humaniste Robert Fludd, (1574-1637) Un voyage de plus aux trames quotidiennes, Trajet sans conséquence en ce morne séjour, Prison du temps, meule grégaire, vaste pressoir Où, de fruits sans passion, amers, nous...

  • Un regard dans l’onde

    12 août 2017 ( #Sensation )

    Robert William Vonnoh (1858-1933), Coquelicots J’ai vu danser les hirondellesSur les coquelicots vermeils,Blondes, les moissons y vibraientSur les tiges, d’or couronnées. Le doux soleil du bel étéEmbrassait l’air d’éternitéEt mon âme en était saisie,Comme...