Top articles

  • Parloir de la mort

    08 décembre 2016 ( #Citoyen )

    ... Allez dire la poésie / Cette vérité révélée, / Addiction à la liberté ! ... Il faut lire la poésie. La respirer, la parler, la déclamerTout le temps, par tous les temps, De toute urgence ! Pour ne pas oublier qu’elle est là,Si douce, si proche, accessible,Offerte...

  • Vaines palinodies

    11 décembre 2016 ( #Sensation )

    Marcel Carné (1906-1996), Une scène des " Enfants du Paradis ",1945 Au sommet du silence il est un aparté, Un discours inventé aux marges de l’absence, À peine plus qu’une ombre, indistincte clarté, Une sente tracée aux berges d’espérance. Oh certes,...

  • Restauration

    12 décembre 2016 ( #Le temps )

    ... Parfois, l’on reconstruit d’une empreinte fugace... Et la ronce et la ruine ont façonné l’oubli. Une mémoire geint sur la pierre tombale : Eboulé, le sanctuaire où s’instruisait un Dieu, D’où la prière à fuit, sous la voûte crevée. Diluée dans les...

  • Moïsme

    13 décembre 2016 ( #Citoyen )

    ... Bouffer, / Béer, / Baiser, / Bailler ... Le jeu du « je » Est un jeu populaire. Il se joue à plusieurs. Il s’agit de couper la parole à autrui, Dans un cénacle d’’imbécile, Et de dire Le plus souvent « Moi je... » Suivi d’une phrase dont le contenu...

  • Au sein de la matière

    17 décembre 2016 ( #Spiritualité )

    ... Fécondes, mille voix au sein de la matière ... J’ignore si je vais encore emplir ma page, De mes doigts empressés ont fuit tant de poèmes, Tant de mots aboutés aux bouches du silence, Tant de marées en moi sur l’estran de ma peine. Si j’en ai, quelque...

  • Hommage aux mages

    19 décembre 2016 ( #Calembours )

    Benjamin Roubaud (1811-1847) la grande chevauchée de la postérité (Hugo, Lamartine, Dumas, etc.) ( Quatorze mages des mots sont ici évoqués... ) A l’arche l’eau de BerreQu’aux pôles laine on persévèreSoit franc, l’on vitD’essart ronde errer, pis, File...

  • Du désir de rimer

    20 décembre 2016 ( #Fongus )

    ... Nulle âme ne saurait espérer du vivant ... Voici, céans, tout frais pondu, mon premier poème post opératoire. Evidement, ce n'est pas le plus follement joyeux de ce que j'ai produit à ce jour ; mais il me rassure, néanmoins, quant à l'état de mes...

  • Comme un regard blessé

    23 décembre 2016 ( #Art poétique )

    ... Candide en vérité, comme un enfant perdu, / Comme un regard blessé ... Ces choses sont venues à moi dans le silence, Les minutes gravées de cette trouble instance, J’en ai fleuri l’écho, pareil à l’histrion, Qui danse sur la flamme en sa méditation....

  • Crépuscule

    30 décembre 2016 ( #Spiritualité )

    Oscar-Claude Monet (1840-1926) Saint-Georges majeur au crépuscule, détail Un vaste pan de ciel où battent des oiseaux.Sur ce lavis de bleu, échancrures loquaces,Nuées en chevelures vont et se défont.Ces vapeurs, qui sont âmes bercent, indolentes, Nos...

  • Lève-toi, il est temps

    31 décembre 2016 ( #Citoyen )

    ... Même maître toujours et toujours même proie, / Asservir est le jeu du pillard libéral ... Il n’est pas d’épopée dans ce siècle sans but,Rien que se propager dans une morne absence ;N’exister, passager de sa propre habitude,Que telle une chair creuse...

  • Il ne faut croire en rien

    05 janvier 2017 ( #Spiritualité )

    ... Une borne s’approche et barre l’horizon, / Lisière en l’infini où tremblent nos contours ... Nous ne demeurons pas, chaque jour nous invente,Et l’on renaît à soi dans chaque matin blême,Pareil à l’infini dans le lieu du poème,Epars et rassemblé dans...

  • Sur l’étoile polaire

    06 janvier 2017 ( #Marine )

    … Puis dans l’obscur, enfin, sous l’étoile polaire / Je trace entre mes vers l’écho de mon errance … Je m'en vais, bien souvent, au jardin, lentement, Pratiquer l'art paisible de la solitude. Il ne me faut qu'un banc, retiré, à l'écart Et me voici à l'œuvre,...

  • Question de nom

    06 février 2017 ( #Calembours )

    ... Mais que tient Sébastien ? Que fit Auguste au juste, Et que sera Sarah ? Sinon, que dit Simon Du jar au jas de Jeanne ? Arthur est sans rature, Entrez ! Lui dit André, Puis si la Priscilla Se hâte appelle Nath. Carla de ce car là, Où cause Théodose,...

  • Claude

    07 février 2017 ( #Musique )

    ... Obstiné à servir les dieux de la musique... In memoriam Claude Giudicelli (1935-2003) Te souviens-tu de lui, l’impénitent bavard, Distingué organiste et des plus compassé, Qui faisait remonter la lignée de ses maîtres À l’illustre Reicha, ami de Beethoven...

  • Damoclès

    10 février 2017 ( #Le temps )

    ... Et non pas d’estoc, mais de taille ... La vie est le fil d’une épée,Elle frappe, saille sans failleEt non pas d’estoc, mais de taille,Coupable d’un crime notoire, Nous savons la fin de l’histoire.Battue des vents par la mitraille,Chair offerte au...

  • Patines du temps

    11 février 2017 ( #La camarde )

    Nils Elias Kristofer von Dardel (1888-1943) Danse avec la mort, détail Comme une fulgurance, un éclat dans le sombre, Et cet élancement entre l’os et la chaire É loquence fourbue, cabrée, devant le seuil Où se meurt la révolte en un sanglot de rage. Muette...

  • Mer d’encre

    12 février 2017 ( #Spiritualité )

    ... Tu avances, incertain, aux lagons de tes bords ... Pygmalion, jette l’encre aux marches d’univers,En ce jardin d’hiver exhalé de ton sein,Vigne vierge à l’assaut des façades du jourOù mon amour s’immole à ton humeur volage. Là, sur la page blanche...

  • Douloureuse marée

    14 février 2017 ( #Musique )

    ... l’âme du chant / Sur un antique tourne disque ... Le vieux professeur de musique,En écoutant la symphonie,Le concerto, l’âme du chantSur un antique tourne disque, Avait des larmes dans les yeux.Les autres gamins se moquaient,Sous cape, dans le dos...

  • En cette ignoble soute

    15 février 2017 ( #Autobiographie )

    Johann Moritz Rugendas (1802-1858) « Nègres à fond de cale ». Lithographie, détail,1835 Je ne suis pas, vois-tu, chercheur de vérité :Je fauche mon andain. Nulle céléritéEn ceci que j’appelle au sens où est ma voix.Ainsi le mat de hune espère les pavois....

  • Honni, l’homme au nid

    19 février 2017 ( #Calembours )

    " ... Mais si n’y mit là le messie / La messe arrime à Nîmes aussi ... " À l’aune du môme, honni,L’homme s’immisce : homonymie !L’hégémonie des gémeaux nieLa gemme nommée Noémie. Si la géhenne alors y gêneRage, l’aurige morigèneOccis, le gène à l’oxygène...

  • Bougre d’âne !

    20 février 2017 ( #Enfance )

    « Et celui là ? » « Sais pas… », « Deux Colles !» « Il est tard… », Disait Léotard ;« Otez ce thé ! », Disait Lyautey ;« Ma clé, mon seau ! » : C’est Clémenceau. En somme, il reste des grands hommes,Lorsque l’histoire perd la mémoireAux leçons de nos...

  • Yorik

    22 février 2017 ( #Citoyen )

    Frans Hals (vers 1580-1666) Jeune homme tenant un crâne, détail J’ai été ce néant habité d’imposture,Ce rêve de grandeur aux postures ineptes,Et ce désir ardent, proclamé sous la nue,Pour vaincre de l’ennui les consoles vulgaires. Puis je me suis mêlé...

  • Etranges contrées

    24 février 2017 ( #Art poétique )

    ... Déesses, muses, parques mes ombres factices, Mes chimères forgées de ma tourbe solaire ... Ce qui résonne en moi dont je fais cette gerbe,Ce silence intérieur qui soudain devient verbe,Echo, balbutiement, que sais-je en vérité,Où peut-être un éclat,...

  • Aberration

    28 février 2017 ( #La camarde )

    ... Et je fuirai comme l’on plane / Aux ailes d’imagination ... Ce ne sera qu’un point final,Après l’ultime inspiration,Et je fuirai comme l’on plane,Aux ailes d’imagination ; Comme un antique aéroplane,Ivre d’une constellationEt du rêve subliminalOù...

  • Tel une frise

    03 mars 2017 ( #Nostalgie )

    ... Le cœur mouvant, tel une frise / Où dans ma voix l’aube s’irise ... Ils se répondent les vieux arbresAu gré des frémissants coteaux,Dont la pente lente, émoussée,Répand son charme nostalgique. Vague, en l’écho mélancolique,À branche nue feuille rousse...