Top articles

  • Mistigris

    05 décembre 2015 ( #Enfance )

    "Le avventure di Pinocchio", série réalisée en 1972 par Luigi Comencini (1916-2007), d'après Collodi Le petit Gepetto, quand il était enfant, Aimait déjà, c’est vrai, les pantins, les tympans, Les cloches, les bourdons. Quand il avait l’cafard Sa mère,...

  • Ombre chinoise

    19 décembre 2015 ( #Sensation )

    ... Suis-je l’ombre chinoise au hasard des clartés ... Je disais : « Est-ce moi, cet étranger qui passe Et ne regarde rien ? » Le soleil, à l’oblique, Au soir, sur le talus, découpait ma silhouette Au loin, là, devant moi qui passait sur la route. J’y...

  • Immémoriale

    23 décembre 2015 ( #Sensation )

    ... Les troncs parcheminés sont œuvres de nature ... Trois arbres en bouquet font une révérence Devant un grand érable droit, majestueux ; Comme une colonnade, un Parthénon premier Dont la frondaison bruit, vénérable roture. Les troncs parcheminés sont...

  • Aux rives d’indolence

    24 décembre 2015 ( #Sensation )

    ... Heureusement l’enfance en son regard si droit nous offre encor, parfois, de naïves candeurs ... L’hiver a désormais posé sur moi sa griffe, De même que dehors, aux vents, l’arbre frissonne, Que la bruine se change en une brume froide, Mon cœur s’est...

  • Limons

    27 décembre 2015 ( #Souvenirs )

    ... Nous sommes ce limon où la grève progresse et que le temps polit, sable sur nos rivages ... Les souvenirs parfois nous prennent par surprise, Silhouette entrevue en la foule distraite, Echo d’une voix chère et de longtemps perdue À la bouche, soudain,...

  • Icitte

    09 juin 2016 ( #Calembours )

    Marty Feldman (1934-1982) L’avis de cet affidavit Dévie là vite en son devis, Bistre la vitre, ainsi la mitre, De l’émir à miré le pitre. Fichtre ! Ce litre se délite Où l’élytre à viré la mite, Bigre, le bigle délimite La rive où le mime l’imite. Lisses,...

  • Parking

    22 janvier 2016 ( #Solitude )

    Illustration de Patrick Cuillé, 2009, détail Au parc où je me gare Ma destinée s’égare, J'y erre, hère hagard, Etrave sans regard. Dans la crasse sans grâce Où l’essence se moire En la flaque notoire De notre âme salace, Je passe, véhicule. Et je cherche...

  • Immatériel reclus

    26 janvier 2016 ( #Autobiographie )

    ... je suis ce qui s’ensauve vers la marrée promise à l’absence où je fuis ... Mon âme est ce galet dans le lit d’un ruisseau Si lentement poli par le temps qui l’érode, Au hasard d’un pas sûr qui traverse le gué Bougé de place en place en roulant sur...

  • Cinq cents lignes

    30 janvier 2016 ( #Souvenirs )

    ... Ils furent notre abri et sont morts désormais, parents qui nous juchaient si haut dedans leur bras ... Je sais son nom, Bonin, cette vieille salope Qui giflait les enfants au cours élémentaire, Hurlant comme une folle et semant la terreur Dans l’âme...

  • Rimes riches

    07 février 2016 ( #Calembours )

    ... Un six aussi silence héla, sise au sosies l’an rêche appât ... Alice est lisse et lasse, hélas : Ah, l’hisse hélice et lacé l’as. Salace cela s’élança là : Ca, la seule, à Ceylan sala. Ainsi ceci si lent cella : Un six aussi silence héla. Sise aux...

  • Hyène

    13 février 2016 ( #Le temps )

    ... Puis notre pauvre cœur, condamné aux morsures du temps, hyène affamée qui rit de nos blessures ... J’espère bien qu’un jour l’éternité me garde, Lorsque j’aurais rendu mon souffle, le dernier ; J’espère bien jamais ne retourner céans : Ce réel est...

  • Multiple absence

    16 février 2016 ( #Fongus )

    ... roches inconnues où j’inscrivais mes traces, dans des strates moirées, nautile solitaire ... Si c’est un mal curable, il peut être mortel. Est-il, en ma besace un reste d’avenir ? Calme, je m’interroge et je pense à mon terme, Je ne crains seulement...

  • Fruits rouges

    28 février 2016 ( #Souvenirs )

    ... Fruits rouges et souvenirs verts... 1. Nous allions chercher des cerises : « Défense de monter dans l'arbre ! » Enfant je découvris, mythique, La belle corne d'abondance. Prendre, saisir et grappiller, Les doigts collants de ce sang pourpre, Au suc...

  • Probation

    06 mars 2016 ( #Citoyen )

    ... Où est le bord intime en ce moderne abîme ? .. Mumuse, l’amusette, Chacun son amulette, Aux geste infertiles De nos écrans tactiles. On se connecte au monde Et, seul en sa faconde On pérore à l’envie En exposant sa vie. Où est le bord intime En ce...

  • L’homme sans tain

    08 mars 2016 ( #Autobiographie )

    David BAILLY (1584–1657), Autoportrait ou Vanité, Nature Morte avec portrait d’un jeune peintre Est-il possible, enfin, qu’on se refuse à vivre Avant même de naître ? Et, si cela se peut, Qu’est ce que la conscience et préexiste-t-elle À l’être en devenir...

  • Deseo

    04 mai 2016 ( #Amour )

    Francois Boucher (1703-1770),Le billet doux, détail Le désir, en nos cœurs vieillis, ne faiblit pas. La chair, peut-être, un peu, cède au bord du trépas, Son aiguillon vermeil, émoussé, nous trahit, Quand le besoin d’aimer, toujours, nous envahit. Tout...

  • Indifférente

    05 mai 2016 ( #Amour )

    Marie Bracquemond (1840-1916), Sous la lampe, détail Je t'avais apporté un bouquet de fleurs rares, Que tu n'as pas humées, ni plongées dans le vase ; Et j'avais composé, de mes rimes, l'extase, Mais tu ne m'as offert le moindre des regards... Tu n'as...

  • Ce laquais lent

    30 août 2016 ( #Calembours )

    Jacques Lacan (1901-1981) n'était pas là quand les cancans des cas lents, se calant, allaient se décalant C’est quand t’y vas au Vatican Vaticinant ton viatique en Vaccinant ta tique à l’encan, Hein, ma diva, va, t’y vas quand ? Si l’endive ah, dive à...

  • Inatteignable truffe

    01 septembre 2016 ( #Sensation )

    ... Tout le bonheur d’aimer en la simple bouchée ... Une truffe par jour, pour seule gourmandise, Non point du mycélium mais de l’humble cabosse ; Peu à peu transformée par un homme de l’art, En la source d’or brun d’où le plaisir s’exhale. Incises, nos...

  • Florilège

    02 septembre 2016 ( #Art poétique )

    Edward Burne-Jones (1833-1898), Les hespérides, détail Dans le sillage de l’aurore Où, parfois, j’ai laissé mes traces ; Glissant vers la rive incertaine Aux bords étranges et fugaces ; Voici le lieu, vers les lumières Qui resplendissent sur la plaine,...

  • Geste tendre

    04 septembre 2016 ( #Amour )

    Walter Richard Sickert (1860–1942) La ci darem la mano, d’après Mozart, détail Non certes, je ne sais trop bien chanter l’amour Ma muse là-dessus est pudique et sauvage, Je préfère en cela de loquaces silences : Ma sentimentalité hante l’abstinence. L’amour...

  • Komodo

    10 mai 2014 ( #Calembours )

    L'oeil du dragon de Komodo Commode, dort un commodore À Côme, Andorre, où dore un cône, Icône d’or, au Komodo Qu’on nomme au dos des oxymores. Le monôme ado des Comores Commet le môme au kimono, Monod m’honore en cette faune, C’est qui Monod ? C’est Théodore....

  • Obscurs décombres

    10 septembre 2016 ( #Le temps )

    ... Ainsi sommes parmi les ombres / Fugacement des seuils latents ... C'était acier de bonne trempe, Une âme droite, au tranchant sûr, Verbe sonore et, plus encor, Le rire franc, comme de l'or. Il aimait, au bruit des bouteilles, En levant ses ancres...

  • Assad

    11 septembre 2016 ( #Citoyen )

    ... Au dictateur syrien qui promulgue l’effroi ... Au salaud triomphant qui domine la terre Qui, d’un archet sanglant, ses musiques funèbres Entonne, l’arrogant, où le meurtre est sa loi ; Au dictateur syrien qui promulgue l’effroi, Malédiction d’un peuple...

  • Concours

    15 septembre 2016 ( #Art poétique )

    ... Voyons poète, allons, qu’as-tu donc en boutique ... Je m’en vais concourir au « Printemps des poètes »… Mais lesquels, donc, choisir dans ce fatras de vers Que j’ai accumulé depuis un millénaire ? Quel thème enluminé, quelle noble fragrance ? Dans...