Top articles

  • Emile et mille

    26 juillet 2015 ( #Fable )

    Marie Laurencin (1883-1956), Réunion à la campagne (Apollinaire et ses amis), détail L’ami Émile à mille amis. L’âme, d’Émile est mise là : Là mit l’Émile les mille âmes De ses amis prisant l’Émile. Fébrile, je pile, dit-il. Utile Émile, ami des mille...

  • Parade du paradoxe

    28 juillet 2015 ( #Art poétique )

    ... Comme un macabre danse, au chant de son remord, sous le tympan gothique, ignoble farandole ... Une page de plus pour apaiser l’angoisse Et cette étreinte crue où mon âme se poisse ; Comme en verbeuse trace une allitération, Aux ressauts des échos,...

  • En ce rondeau

    01 août 2015 ( #Le temps )

    Georges de La Tour (1593-1652), la diseuse de bonne aventure, détail Le temps sans cesser bat ses verges Et pourtant il n’a point de berges, Il coule, aux heures successives, Mais pourtant il n’a point de rives. Prison, il nous mène en sa barque, Peu...

  • Pareils à l’insensé

    06 août 2015 ( #Le temps )

    Ludwig Eduard Boltzmann (1844-1906), physicien et philosophe, auteur de la formule de l'entropie Tant pis, nous l’ignorons, mais chaque instant est rare, ‒ C’est par ailleurs heureux, quand celui-ci nous navre, Mais la plupart du temps, inabouti, il passe,...

  • Les rives inclémentes

    07 août 2015 ( #Sensation )

    ... Et, près d’aller fouler, bientôt, l’ultime sente ... en la source buvons, désormais transparente ... On ne fait jamais deuil de cet amour versé Dans l’orée de nos jours. L’âge est un océan Qui ramène l’émoi que l’aurore cela En cette plénitude. On...

  • Erratum

    11 août 2015 ( #Calembours )

    ... J’en fait cet errata, de saké en raki, de quart en in-quarto ... Faut pas quitter Paquita. Paquito dit « Pas qui ? » Pas acquit, à Quito. Paquita s’enquit tôt En ces maquis conquis « Mais c’est qui qu’on quitta ? La Cathy, Conchita ? » La tactique...

  • Complies

    12 août 2015 ( #Calembours )

    Blaise Pascal, (1623-1662) Pascal a dépensé L’argent pour les pensées : Du coup j’ai plus pensé A faire les oublies. Et l’oublie oubliée En double et assouplie En rouble j’ai payé. L’aie-je bien accomplie ? Je penche donc j’oublie, J’essuies, parfois...

  • Léa et Léo

    06 mars 2014 ( #Calembours )

    ... L’est allée où, Léa, l’est où Léo, là-haut ? ... Ah, Léa, allez à l’hévéa ! L’aléa Était haut, mais, hélée, zélée, olé, olé Ailée, oh là là, allez, allez Léa ! Ah, Léo, allez à l’aloès ! Mêlé, oh, Hâlés, léguant, légaux, les haies, ola, ola Isolant...

  • Rebouteux du verbe

    13 août 2015 ( #Amour )

    ... et, rebouteux du verbe, nous nous rabibochons en sa tranquille gerbe ... Le futile propos de la chère Elodie Dont la rime, à mon cœur est une mélodie, Vient bruire doucement à mon oreille affable, Conte, palinodie, miscellanée ou fable. Nous discourons...

  • Où l’on passe

    19 août 2015 ( #Le temps )

    Honoré Daumier (1808-1879), Les saltimbanques, détail Chante, va, ton miserere Entre ces lignes ravaudant Ton pauvre cœur à l’unisson Du temps qui te vole l’instant. L’espace est un seuil inconstant, Nous n’y sommes que ce frisson En l’onde ride et, cependant,...

  • Tambour

    16 août 2015 ( #Sensation )

    Image extraite du film « Le tambour » réalisé en 1979 par Volker Schlöndorff d'après Günther Grass Nous fabriquons nos vies au moulin d’apparence, Cherchant, en ses timons, de pompeux artifices Pour habiller nos cœurs d'un oripeau clinquant. Et puis c’est...

  • Noce

    25 août 2015 ( #Art poétique )

    Rome, règne de l'empereur Auguste (29 à 14 av JC), "Les Noces Aldobrandines", détail Tout m’est porte d’entrée vers la rive intérieure ; Un poème ici trouve une forme imprévue, Qui me vient rencontrer au détour d’une rue, Dans un rire d’enfant, une larme...

  • Ma petite évasion

    15 mars 2014 ( #Art poétique )

    ... Où se perd mon regard, évadé dans les cieux ... Ecrire m’est un jeu, une adresse de foire Où la rime se prend, sans même que j’y songe, Aux échouages lents d’une langue étrangère Qui vient danser son rythme en l’isthme de ma voix. La sente m’y est...

  • En la marge impromptue

    09 septembre 2015 ( #Sensation )

    ... Quand la sente légère emprunte cette voie nous sommes ce layon, souvent, qui baguenaude ... Je n’ai point de désir en l’heure paresseuse, Le temps va comme il vient et je cours sur son erre, La vie, parfois, nous tient en de lâches liens Où le contentement...

  • Baladin du ciel

    15 septembre 2015 ( #Spiritualité )

    Pablo Picasso, (1881-1973), Famille de saltimbanques, 1905, détail Dissoudre enfin ma peine en cette onde mystique Où bée, sur ma paupière, un don surnaturel ; Pencher mon âme nue vers ces ailleurs possibles En l’essence inconnue où s’invente mon verbe....

  • Lanternité

    16 septembre 2015 ( #Art poétique )

    ... Je vous convie, dès lors, passant d’éternité, verbes désincarnés, en mes faibles lumières ... C’était comme sanglots en l’obscure pénombre… Je n’ai pas bien compris ce chant brusquant ma veille D’une rime perdue, murmure à mon oreille, Dont je n’ai...

  • Tant qu’on en peut tenir

    17 septembre 2015 ( #Amitié )

    ... L’onde était parsemée de ces chœurs minuscules où s’assemblent dans l’humble un juste et bel entrain ... Il y avait, je crois, ce qu’il faut d’émotion. Le sourire, parfois, forcé, semble contraint Et les discours fumeux, pompeux ou ridicules : C’est...

  • Cœurs amoureux

    18 septembre 2015 ( #Amour )

    Jules Breton (1827-1906), les feux de la St jean La brise tiède vient s’enrouler à tes mèches, L’après midi s’endort en de sourdes langueurs ; Aux ramages j’entends une chanson discrète Qui me parle d’aimer et pénètre en mon âme. L’été brûle, alentour,...

  • Parmi les particules

    26 septembre 2015 ( #Spiritualité )

    ... Polyphonie bavarde où vont les cœurs humains tels, au gazon, l’insecte obtus en son ouvrage... Cette bestiole obtuse passe d’un brin d’herbe À l’autre, et peu à peu, revient sur elle même En sa marche obstinée. L’espace se répète, Ainsi, en mille...

  • Jolly Roger

    29 avril 2014 ( #Nostalgie )

    ... Eh, vieux Jolly Roger des mornes périssoires ... Viens t’en boire en la coupe où l’ivresse est un leurre ! ... Erre au fond de mon âme un relent d’autrefois, Madame nostalgie en fait son répertoire Et, corde sous ses doigts, mon cœur, à l’abandon,...

  • À l’ami idéal

    26 novembre 2015 ( #Résilience )

    Détail de la façade est du palais idéal de Joseph Ferdinand Cheval (1836-1924) Tu es cet écorché toujours prêt à bondir, Aux aguets, ta parole, à jaillir sous l’affront, De tout ce qui t’émeus mordante, impérieuse, Et dans le contredit épousant la posture....

  • La lampe

    27 novembre 2015 ( #Amour )

    ... Le temps s’en est allé et la lampe allumée ce soir là brûle encore obstinée près de nous ... Nous avions, je le crois, bu plus que coutume. C’était un soir d’été frissonnant de cigales Et nous avions dansé, légers, sous les étoiles. Tu avais ce regard...

  • Annales d’Anacon

    01 décembre 2015 ( #Fable )

    ... Fi, l’amour eut raison du fier anaconda ... Le grand anaconda Qu’on nommait Anacon N’aimait pas qu’on sonda Sa mine un rien bouffonne. II s’en encoléra Un jour à Carcassonne, Misère et choléra, Car il n’aimait personne. Pourtant une serpente En pinçait...

  • Veau d’or

    05 mai 2014 ( #Citoyen )

    Turner (1775- 1851), Tempête de neige, vapeur à l'embouchure d'un port La machinerie hurle une absurde colère, Suant son monoxyde épandu dans les airs. Dans ce halètement de bruit et de fureur, Rumeur exaspérée et sourde d’un steamer, Malédiction écrite...

  • Virtuelle parabole

    04 décembre 2015 ( #Art poétique )

    ... On s'en fiche, c'est un fichier, un processeur n'a point de rive. ... Je ne taille plus mes crayons, J'ai oublié le porte plume, Pleins et déliés, humbles layons, Dictée, ma sente d'amertume. Certes ne suis plus écolier, Écrire m'est récréation, Je...