Top articles

  • Soleil naissant

    19 novembre 2014 ( #Enfance )

    Claude Monet, (1840-1926), Impression, soleil levant, (1872) Comme une fleur qui danse un enfant farandole À deux pas de sa mère au sortir de l’école ; Silhouettes au loin qui passent dans la rue Où, seule, en la croisée, mon âme s’est émue. Flammèches...

  • Traine savate

    21 novembre 2014 ( #Enfance )

    ... Enfin voici, ouf, il s’épate, L’école pleine de marmots : Maintenant traine la savate… Une besace sur son dos Un petit bonhomme se hâte, La cloche sonnera bientôt ! Il faudrait être un millepatte Pour arriver à temps : au trot ! Comme il court ! Il...

  • Portefaix

    28 mai 2014 ( #Spiritualité )

    .... Portefaix du réel où s’agrippe le rêve, gourd, je vais, cheminant au pas de ma défaite ... Qu’est cette grande faim qui si souvent, m’éreinte, Ce vide en moi, immense et creux comme l’abîme, Abysse dans mon âme où sombre mon désir, Si vague en cette...

  • Hussard

    20 mai 2014 ( #La camarde )

    Théodore Géricault, (1791-1824), un hussard chargeant La mort tue la mort même et nous n’y seront plus Pour vaquer au tombeau devant l’heure mortelle. Hélas, enfin dissouts nous serons le silence, Roides comme la pierre et froids comme le marbre. Comme...

  • Des vertes incartades

    13 mai 2014 ( #Enfance )

    Alberto Giacometti, (1901-1966), enfants au lit Les tout-petits enfants ressemblent à des flammes, Il brûle dans leurs yeux, le feu qui les étreint, Leurs cris, leurs ris, leurs jeux, leurs gambades jolies, Leurs cabrioles sont le parfum de la vie. Ils...

  • Prostré devant l’aurore

    01 mai 2014 ( #Résilience )

    Lorenzo Lippi (1606-1685), allégorie de la simulation Peu ou prou, chaque jour, dans le discours de soi On trouve en cette espèce, ainsi, la psalmodie Où existe ce vain fantôme de paraitre. Tout entier dans ce dit, plutôt que tenter d’être, Sans grâce...

  • Scolopendre

    12 juin 2015 ( #Fable )

    ... Or sans plus me répandre en ineptes méandres ailleurs je vais me pendre ... Léandre, scolopendre - Dont on dit pis que pendre- Un jour, se laissa prendre. Ce n’était pas un tendre, Alors, sans plus attendre, On a voulu le pendre. Slimane la limande,...

  • Rendez-vous manqué

    13 juin 2015 ( #Marine )

    Sebastiano Luciani dit « del Piombo » (vers 1485-1547), portrait posthume de Christophe Colomb En panne mon inspiration, En cale sèche, caravelle, Aux indes n’irons plus, céans, Rustre, Colomb s’est fait la belle. Adieu l’appel des océans, Adieu flottille...

  • Où passe l’impensé

    15 juin 2015 ( #Marine )

    Lumière du Golfe, Aquarelle d'Albert Hartweg, détail Elles naissent parfois de l’incertain du songe, Dans l’intime frontière entre veille et sommeil, Ces parades de mots sous l’étrave du verbe : Mes rimes, assemblées comme des oriflammes. Ici, à l’obstinée,...

  • Dans la soute du jour

    22 juin 2015 ( #Névrose )

    Le baiser de Judas, en l’église byzantine d'Ayia Paraskevi à Yeroskipos, fresques du XV° siècle. 1. Il est des gens, parfois, dont le sourire effraie, Dont le rire vous glace, ainsi sa proie l’orfraie, Dont l’amitié poisseuse a son prix et soupèse, Et...

  • Bonhomme et sa noix

    24 juin 2015 ( #Enfance )

    L'ange au tourniquet à noix, Bourges, Hôtel Lallemant, 16e siècle Une noix se défend, tant qu'elle n'est brisée, De livrer la chair nue de ses cerneaux brillants À l’enfant qui grignote et croque à belles dents. Symétrie imparfaite en sphère divisée ,...

  • Frégate

    25 juin 2015 ( #Fongus )

    Théodore Géricault, (1791-1824), Le radeau de la Méduse, détail Un peu diminué, j’ai traversé l’obstacle Et si j’en crois l’augure, au festin de l’oracle, Le cancer est vaincu, au moins pour cette fois, Et la flèche du mal rangée en ses carquois. Je contemple,...

  • Instinct de mort

    29 juin 2015 ( #La camarde )

    ... sa faillite nous attend, comme un tombeau toujours latent aux détours du prochain sillon ... Il gouverne, l’instinct de mort, Il est à l’œuvre dans nos têtes, Il déborde de nos assiettes Il met en scène, ombre grégaire, En nos écrans, sa triste guerre....

  • Philosophie de l’instant

    01 juillet 2015 ( #Spiritualité )

    Umberto Boccioni (1882-1916), Ceux qui partent, détail La vie n’a d’autre fin que la vie, elle-même, En la contemplation d’un vague théorème, Poème dans l’azur où s’épuise un regard. Et sur l’orbe fécond, voulu par le hasard, La virtualité a produit nos...

  • Boit-sans-soif

    02 juillet 2015 ( #Calembours )

    ... avec la poire pour la soif, la terrible soif des boit-sans-soif … Les boit-sans-soif Mangent-ils sans faim ? Sans frein, qu’ils rongent, Rongent sans fin ? Quand les gloutons Donnent le ton, Le thon chasse le naturel, Au grand galop De la cuisine...

  • Si rien n’est liesse

    03 octobre 2015 ( #La camarde )

    Domenico Ghirlandaio (1449 1494), Vieil homme et enfant, détail Je suis atone, ce matin, Sans doute je n’écrirai pas, Ma veille ralentit mon pas Et mon cœur bat, las, incertain. Je retrouve la vieille ornière Où l’âme git, comme embourbée, Et je vais,...

  • Prévert

    19 avril 2014 ( #Paraphrase )

    Jacques Prévert, (1900 -1977) Pour faire le portrait d’un oiseau De proie Il faut ni une, ni trois, Se coltiner dans les alpages En chaussant sur son nez, Qu’on n’a pas à ses pieds, La lunette qu’on nomme D’astronome : Patience, mon bonhomme. C’est le...

  • Nombre d’or

    11 octobre 2015 ( #La camarde )

    Lewis Wickes Hine (1874-1940), Men at work, 1931 1. Nous sommes, de nous même, improbable édifice, Bâti à hue, à dia, comme sur pilotis, Hors sol est notre esprit quand chair est notre chaire, Et le désir ciment qui fige tout élan. Lézardes en nos murs...

  • Points de suspension

    15 octobre 2015 ( #Art poétique )

    ... Rien, en ce court instant, que la sérénité d’une joie passagère en moi-même levée ... Ai-je été un peu plus qu’une simple virgule, Si je suis désormais ces points de suspension, Point final à venir aux pages refermées, Qu’un signet marquera d’une...

  • Informe antique

    24 octobre 2015 ( #Calembours )

    ... Hérissé d’herses, processeur, mon procès, sus, à double cœur ... Mémoire vive en mon rituel, Je suis le poète virtuel : Parade mon quatrain amer Au nom du général cluster. Bios en rime, concoctés, Mes essais ne sont que d’octets, Hérissé d’herses,...

  • Non credo

    28 octobre 2015 ( #Spiritualité )

    Nicolas Coustou (1658-1733), Piéta, Notre Dame de Paris, détail Je ne crois plus en rien, la faucheuse est trop près. Dans ses voiles de deuil, absurdement diaprés, Elle ricane trop souvent à mon oreille Pour qu’un vain candélabre y éclaire ma veille....

  • Bilan poétique

    07 novembre 2015 ( #Art poétique )

    Honoré Daumier (1808-1879), « Amateur », 1861, détail Comment tant ai-je pu écrire ? Je suis au versant de l’année, Décembre, en l’ode surannée Sans retour s’en va se proscrire. Je me retourne sur ce seuil Sur le moment de le quitter, Mon verbe il me...

  • Charlette

    13 novembre 2015 ( #Calembours )

    ... Charlotte la belette seulette, dans sa hotte ... La hulotte en cachette Achète une culotte, La pleurote, à la fête, Empeste l’échalote. Charlotte la belette Seulette, dans sa hotte Mais pote des ablettes S’embête en sa roulotte. Complote la galette...

  • Panthères et patères

    14 novembre 2015 ( #Enfance )

    ... Et le soir dans leur lit, au moment de l’histoire, c’est une jungle, aussi, le lion et la panthère ... Y a des monstres, des fois, qui font même pas peur, Dinosaures pour rire et sauriens d’opérette, Racontars en costard de serpent sans sornette,...

  • L’herbier des mots

    12 avril 2014 ( #Art poétique )

    ... Ce sont mes simples, mots, herbiers de mes émois ... La pluie n’a pas cessé sur mes heurs las et lourds Et pourtant, sur ce seuil délavé, mes doigts gourds, Fatigués de tenir un éternel calame, D’un poème attendu ont dépoli mon âme. Ainsi j’avance...