Top articles

  • Le tribut

    09 septembre 2018 ( #Autobiographie )

    ... Je suis, vois-tu, le clos de ta réminiscence ... / L’âme qui t’a reçu et te paye sa dette ... Je suis en toi, toujours, tout entier sur tes pas,Toi qui n’a pas foulé la terre des humains,Qui veille cependant, je le sens sur mes voies,Et me donne ta...

  • Prairial

    10 septembre 2018 ( #Le temps )

    ... Enfants, petits-enfants, si grands, Puis arrières petits-enfants ... Aux neuvaines de nonantaineSans plus nous mettre en quarantaine,Irons danser loin du printempsPour tenter de duper le temps. Enfants, petits-enfants, si grands,Puis arrières petits-enfantsSèmeront...

  • Où le cœur se dévoile

    12 septembre 2018 ( #Résilience )

    ... et de bonne fortune, / On s’en fabrique un dieu, d’improbable beffroi ... Ce qui domine en nous, c’est le regard de l’autre, En soi même l’estime en est déterminée Ainsi est-on le jouet de toute circonstance, En la rive où l’on plie, la chose est...

  • Les sentes aux rebours

    16 septembre 2018 ( #Amour )

    ... Je ne puis espérer ni rentes ni débours ... / Aux sinueux chemins où rêve mon cœur lourd ... Lorsque mes yeux songeurs ont parcouru le jourIl arrive parfois qu’aux sentiers des amours,Aux sentes de jadis, mon âme fasse un tourQui se prend aux ronciers...

  • Mimétisme

    17 septembre 2018 ( #Amour )

    ... À none, complies ou bien prime ; / Nonne, à demi nous nous démîmes ... Rime sans frime, Crime, dîme, Dine le mime De mie à Nîmes. Insigne c’est un paradigme, Un signe, peut-être une énigme, Si ici ma mie le comprîmes Les mines nient si se compriment....

  • Poètence

    18 septembre 2018 ( #Le temps )

    Albert Einstein, (1879-1955) Le temps n’est qu’un lot de questions, Dans sa moustache Einstein en rit, Le temps n’est tant, n’étant longtemps, Qu'élusive supercherie. Ainsi la lumière voyage, Mouvante épure, à son content, Vers quel univers sans verbiage...

  • Parole creuse

    20 septembre 2018 ( #Autobiographie )

    ... Rien de plus qu’un ressac en l’océan du dire / Écume dispersée sur l’écueil dévasté ... Car tout auteur de l’ombre n’est qu’ombre d’auteurCrier dans un désert d’affreuse solitude,Est pareil au silencieux seuil de l’hébétude,Tel un chant qui se perd...

  • Lacenaire

    21 septembre 2018 ( #La camarde )

    Pierre François Lacenaire,(1803-1836) Tu le vois, ce pourceau, ce « merci » d’imposture,Cette déloyauté de l’homme sans mesure,Et puis, tout invoquée de mortelle apparenceCette nuée d’or roux qui scelle ma carence. Que vous dire de plus ma charmante oublieuseComme...

  • Urgences et résurgences

    22 septembre 2018 ( #Fongus )

    Accroche-toi à ta croix ou à ce que tu crois ! Retour à l'hôpital : ainsi les résurgences, Chronique, mon cancer passe par les urgences... Tranché au bistouri, naguère, un uretère Connu le clair séjour qu'enchante la houri. Quand à mon corps meurtri,...

  • Crécelles

    23 septembre 2018 ( #Sensation )

    ... L’automne désormais inscrit en moi l’écho / De tant d’hivers passés que mon âme y frissonne ... Mornes, désabusé, lentement je m’amuseÀ froisser sous mes pas l’automne en sa jonchée,Et le tapis d’or brun qui bruit sous mes semellesD’un antique refrain...

  • Comme un pacte

    25 septembre 2018 ( #Spiritualité )

    ... Il est, dedans l’intime, une flamme brûlante / Où rougeoie le tison dont la muse s’inspire ... Où l’urgence m’a pris d’écrire ce sonnet,À la hussarde j’ai, d’un papier de rencontreEmpoigné, la froissant, la trame de mon dire,Griffonnant à la hâte...

  • Humble prière

    29 septembre 2018 ( #Souvenirs )

    ... Tu dors désormais sous la pierre, / Grand-mère, et ton manque m’étreint ... Ce n’était qu’un courrier de plus,Les mêmes mots, repris cent fois :« Chère famille, tout va bien,Le temps est bon, peu de soucis. Ici rien de vraiment précis,La pluie s’en...

  • L’attelage

    30 septembre 2018 ( #Art poétique )

    ... Alors cahin-caha chacun ils vont à l’amble, / En tirant sur la longe et remâchant le frein ... « Ne me résiste pas ! » dit la muse charmanteAu poète ennuyé qui cherche le repos,« Allons, encore un mot et ce verbe, à tes pieds,Mais prête moi ta plume...

  • Humble matrice

    16 octobre 2018 ( #Le temps )

    ... À se construire sur un manque, / On est une sorte de dette ... Elle a voyagé sur ma peau,La cicatrice d’autrefois,Celle de ce coup de ciseauPorté d’un geste maladroit. Parmi les rides, désormais,Presque invisible, trace éteinte,À l’effacée elle dormait,Echo...

  • Echancrure

    20 octobre 2018 ( #Sensation )

    ...Fugace, en cet instant où le jour passe et meurt / Il est une espérance intangible en l'éther... Se perdre dans la nue au sommet d'un regard À contempler le ciel comme l'onde océane Et, dans cette échancrure où l'âme se distend, Verser le vain désir...

  • En ce vain caravansérail

    22 octobre 2018 ( #Citoyen )

    ...En ce vain caravansérail / Où vaque, ignoble, à ses menées, / La mort en son crime rituel.... 1. Pourquoi, pourquoi que je suis moi ?Et comment je sais que j’existe,C’est quoi, cet astre dans ma tête ? Qui c’est qui donne la recette,Qui commande le...

  • Infatué de raison

    23 octobre 2018 ( #Spiritualité )

    ... La vague, en chaque instant, revient sur le brisant, / Face à cet infini nous restons des enfants ... Il est en nous, offerte, une raison funèbre,Penser à autre chose, en cette finitude,Qu’au seuil dernier n’est-il un vain déguisement,Masque pour...

  • Les mélismes

    24 octobre 2018 ( #Calembours )

    ... Ainsi sonne au ciné, / Élimés, les mélismes ... Le gynécée turbineAux rimes magnanimes,Dont la mine combineL’isthme au mime de Nîmes. Laminée sa machine Abîmée se ranime En fine paraffine En l’âme où l’on s’arrime. Fini pas raffinéDes farines infimesOn...

  • Forme close

    25 octobre 2018 ( #Art poétique )

    ... Tu te fais une norme d’une forme close, / Rose de rhétorique au pavois d’une glose ... Je grimpe quatre à quatre au quatrain de mon art, L’écart en mon verset déversé au rencart ; Elle sonne au sonnet l’hémistiche ringarde, Je ne puis guère, ici,...

  • En fragrances mortes

    26 octobre 2018 ( #Art poétique )

    ... Au pas qui foule ces allées / J’entonne ma chanson d’automne ... Point il n’est besoin de mot clé Au verrou de mélancolie La bonde saute, imprévisible, Où le poème vient sarcler. Et j’y trace les apartés De ma stance parfois risible, Songe en la pierre...

  • En l’aube ultramarine

    27 octobre 2018 ( #Spiritualité )

    ... Il nous reste à ouvrir, béants vers la lumière, / L’arcade sourcilière en son idéation ... J’ai ouvert mes battants devant l’aube opportune, Le jour qui vient sera l’antre des canicules, L’été culmine au front des hommes en labeur, À verser ses sueurs...

  • En la mer sans conquête

    26 décembre 2016 ( #Spiritualité )

    ... L’espérance enlaidie nous suit, morne catin, ... Avenir sans projet, qu’un recommencement ... Que puis-je, en cette instance, envisager du soir ? Certes, la nuit tombée m’enveloppe de noir, Et les néons brûlés, en blafarde lueurs, De leur grésillement...

  • Loustic

    14 mai 2016 ( #Enfance )

    ... Mais les grands sont jamais content … Avec des si, avec des si, On mettrait Paris en bouteille ! Avec des scies, avec des scies ? Ben y faudrait plein de bouteilles ! Tes yeux sont plus grands que ton ventre, Ton estomac dans tes talons ! Dans mes...

  • Gros-Jean

    30 mars 2016 ( #Spiritualité )

    ... Les bruines, les embruns, se dispersent, céans aux nuées parsemées des âmes en lambeaux ... Modestement je pose en la rime volage Un peu de ce souci qui est mien, coutumier, Un peu comme on respire en un ciel carnassier Avide de ce souffle à notre...

  • Hors d’enfance

    30 janvier 2017 ( #Autobiographie )

    Photo Alain Laboile, http://www.laboile.com Ce livre est un journal, mais non pas de ma vie. D’ailleurs qu’y aurait-il à dire en ce réduit, Cette obscure antichambre où la mort m’éconduit, Aux rives d’une orée, hors d’enfance ravie. J’étais comme une...