Top articles

  • Au vélin jaunissant

    05 avril 2014 ( #Art poétique )

    Giuseppe Arcimboldo (vers 1527-1593), le bibliothécaire,1562 Je me dis : celui-ci est tout pareil à moi !Pensa-t-il, ce bonhomme, aussi, la même chose ?Barbu de même sorte, un même crâne chauve,Je l’ai croisé, hier, sur une pétrolette. Je me trotte à...

  • Feuille au vent

    08 août 2018 ( #Spiritualité )

    ... l’éther déliquescent, / Parmi les frondaisons murmure, feuille au vent ... L’espérance naît-elle où s’affranchit le doute ? Est-elle un autre mot pour parer sa déroute, Construction d’un savoir pour habiller le vide Quand bien même un néant nous apparaît,...

  • La blessure

    11 août 2018 ( #Autobiographie )

    ... Devant ces quelques murs que mon remords cela / J’ai retrouvé, transi le seuil de mon absence ... On montait, je le vois, cinq marches d’escalier.J’étais petit, alors, elle paraissait grandeLa première maison où est ma remembrance.Nous étions trois...

  • Aux noirs levains

    13 août 2018 ( #Spiritualité )

    ... Le discours seul contient le germe de pensée ... La science désormais parle de multivers, Elle agrandit l’espace où notre chœur s'accroît, Plus nous le comprenons, plus vaste est le mystère, Et plus vaste la nuit où brûle la chandelle. Que l’on en...

  • La liseuse

    07 août 2018 ( #Sensation )

    ... Notre âme en la mémoire enfouit, profondément, / Fugace, cet éclat humble et particulier ... Penchée sur une page, un doigt contre sa joueGrave, les yeux baissés, sérieuse, elle lit.Elle n’est jeune fille, à peine une fillette,Une aube en son orée,...

  • Au-delà de ce corps

    09 août 2018 ( #Le temps )

    ... Est-il une semence au cœur de mes remords, / Suis-je de ces échos qui peuplent l’infini ... Cela file, rumeur, aux fenêtres du train,Le monde ainsi n’est plus qu’en cet écoulement,Ne suis-je, en ce torrent, comme une particule,Qu’un fétu de matière...

  • Dans le charroi de l’âge

    16 août 2018 ( #Enfance )

    ... Et, pris dans le charroi de l’âge / J’avance au hasard et me glace ... Je ne suis pas guérit d’enfance,Il reste en moi l’épiphanieDe ces jours, parfois d’insouciance,De doutes, de terreurs aussi. Que faire et pourquoi suis-je ici,Quelle est ma place,...

  • En mon humble grimoire

    18 août 2018 ( #Névrose )

    ... Jusqu’à décolorer la nue dans sa nuisance / D’un l’éclat monochrome en son orgueil dément ! ... Je me sens corrompu par les livrées des jours,Au-delà du matin, dont le voile m’espère,Il n’est plus qu’un revers aux marches quotidiennesQui mènent vers...

  • Fear

    19 août 2018 ( #La camarde )

    ... Et la peur qui saisit notre obsidienne part / Enfle et meurt en la nuit au déchant des couleurs ... Vois, je suis là, pourtant, à nouveau, dans le jour, Inquiet, portant toujours mon doute perpétuel ; Un peu comme ce faon que le buisson découvre En...

  • Epidaure

    21 août 2018 ( #Le temps )

    ... Libre en l’éternel labyrinthe / L’homme est son propre Minotaure ... Le temps est une étrange auberge, Elle bouge et nous demeurons, De nous-mêmes ce paysage, Peu à peu saisi par le gel. En vain attendrons le dégel, Passager d’un futur naufrage, Une...

  • Au chant de notre déchéance

    22 août 2018 ( #Citoyen )

    ... En sa propre honte réduit, ... / Anticipant de notre nuit / La danse de mort qui vrombit ... Le monde autour de moi vieillit,Autant que moi je prends de l’âge,Hélas mes songes ont failli,N’en demeure qu’un assemblage. Au bric-à-brac qu’est cette vie,Dans...

  • Comme rayon de lune

    24 août 2018 ( #Autobiographie )

    ... Débiteur à jamais de ma propre infortune, / En entrelacs de mots je bâtis mausolée ... Je ne suis que ce lieu où l’absence perdure,Étranger à moi-même, y cherchant mes contours.Certes, je le connais ce corps en ses débours,Cette perte, céans, qu’est...

  • Certitude

    25 août 2018 ( #Amour )

    ... Lorsqu’enfin le silence, épuré par l’horloge, / Assiégera l’ennui comme un passeur d’écume ... Lorsqu'au soir de nos vies, seuls sur un autre seuil, Nous nous regarderons, décharnés et vieillis, Le sourire un peu las, la ride au coin de l’œil, Et...

  • De ma simple faconde

    26 août 2018 ( #Résilience )

    ... Et pourtant quelquefois je me trouve exultant ... / Au ciel alexandrin qu’il me plaît de connaître ... Il me faut une épreuve à surmonter toujours, Je suis insatisfait du schéma de ce vers, Du thème rebattu où ma vague se brise De ce futile élan qui...

  • En ces veules sommets

    27 août 2018 ( #Citoyen )

    ... D’une fausse candeur au regard toujours creux ... Société du paraître où le leurre est un roi,Où le mensonge règne adoubé par des gueux,Où la pègre du monde, aux mannes financièresS’en vient gager sa honte au prix de l’or des fous ; Où l’innocence...

  • Devant l’aube mutique

    28 août 2018 ( #Sensation )

    ... Certes, le livre est lourd et fleure son antique ... Les gros livres versus les petites machines,Gutenberg vaillamment contre l’électronique,Digitales engeances, pages de lumière,Contre l’encre imprimée sur le papier vélin. De nos jours et partout...

  • En elle préservée

    29 août 2018 ( #Art poétique )

    ... La muse en secret m’accompagne ... C’est ma petite discipline, Aussi mon haire magnanime, À battre l’écho de ma rime, Ainsi, pâle impétrant, j’incline. En cette coulpe je m’inculpe, En ma ruche, telle un grenier Nul mot ne pourra me renier, J’en extrait...

  • L’escarre

    01 septembre 2018 ( #Névrose )

    ... Là, dans cette pénombre, au profond de l’absence / Pleure mélancolie en sa moire d’enfance ... J’en ai marre de moi, de cette solitude Qui confine parfois à la morne hébétude, Du silence toujours à mes basques pendu, Du creux écho, sans cesse à ma...

  • Désir d’élégie

    02 septembre 2018 ( #Art poétique )

    ... Le bonheur retrouvé d’enfances en aubade ... Egayes-toi, ma plume au tempo d’élégie,Je veux une rimoire sans mélancolie,C’est assez de la transe d’un esprit verbeuxQui dans un ciel d’été nous fait pleuvoir l’ennui. Ne pourrais-tu dépeindre, au soir,...

  • Du rire aux larmes

    03 septembre 2018 ( #Sensation )

    ... L’enfant déjà sait ce chemin / Qui rit et pleure en même temps ... Le pleur est si près de la joie, Le rire des vives douleurs, Ce mal qui, en nous, fait sa croix Aux alentours de nos bonheurs. C’est presque le même rictus, Et du plaisir ou de la...

  • Vers le soir

    04 septembre 2018 ( #Amour )

    ... Ce sont là de vieilles amours, / Echos de très anciens rebours ... Ils s’embrassaient pudiquement, Elle, penchée vers l’homme grand, Tassé, dans son fauteuil roulant. Les corps brisés s’aiment encore, À cœur perdu dans chaque aurore, Liés au temps...

  • Sur l’écueil à venir

    05 septembre 2018 ( #Autobiographie )

    ... Les granits assoupis où moutonnent les mousses ... Il ne faut que s’ouvrir un peu plus dans le jour Et ne rien regretter. À pertes et profits Les maux, les déceptions, les lies de l’amertume. Je garderai en moi les instants délicieux. De ces rares...

  • Les desseins du messin

    06 septembre 2018 ( #Calembours )

    ... Il décime des cimes décidé, mais si, / Mais mes six pieds, merci, terminent ce récit ... Car la camarde rit sans camaraderie Où la Camargue irrigue, intrigue en marge et riz. Ainsi nait l’égérie légère en Algérie, Rizières sont délits aux lits de...

  • En l’humble reposoir

    07 septembre 2018 ( #Musique )

    ... Et mon luth constellé n’est pas un soleil noir, / Héritier sans mémoire ... 1. J’ai ordonné, un peu, les choses alentour,Certes, je n’aime pas les règles et les lois,Il me faut du chambard, de la dissolutionEt des feuilles perdues, volantes, retrouvées....

  • Le toucan

    08 septembre 2018 ( #Spiritualité )

    ... Un peu comme l’oiseau qu’on nomme le toucan, / Le bec multicolore et mutique, pourtant ... Je voudrai, quelque fois, renaître au clair matin,Déshabillé de ce, qu’hier, fut mon destin.Et, par la nuit lavé de toute pestilence,Comme un enfant du jour...