Top articles

  • Yeux-bleus

    09 février 2017 ( #Amour )

    ... Pourvu que j’ensorcelle / La belle au regard bleu ! ... Là, je t’implore, il pleut...Ne me soit point cruelle,M'écoute, écoute un peu :Écoute moi, la belle ; Donne, si tu le veux,Ton cœur, qui n'est rebelle,Non plus que tes doux yeux,Dansant ma ritournelle....

  • Humble phonème

    02 février 2017 ( #Musique )

    ... En chacune travée de cette âme obsidienne ... Qui m’emmène au chant du poèmeOù gite, au meilleur de moi-mêmeCe peu que j’ai appris de l’âme qui est mienne. Quand je viens lui faire allégeanceAux bornes de l’ambivalenceEn chacune travée de cette âme...

  • Pareils à l’oxymore

    01 février 2017 ( #Sensation )

    Premiers pas : juxtaposition d'une oeuvre de Millet, puis sa reprise par un Van Gogh admiratif Un moteur passe au loin, gaiement un oiseau chante,C’est l’été, le soir doux nous couvre à petit bruitEt l’on sent, sur l’estran, des murmures des eauxComme...

  • Cancrelat

    15 mai 2018 ( #Citoyen )

    ... Je suis l’homme tragique où s’inventent des dieux ... Je suis le fruit amer de la désillusion,Je cache dans mon sein ma triste complexionEt le dégoût que j’ai de n’être qu’en creux là ;Qui traîne sous le ciel ainsi le cancrelat. Et ma pensée culmine...

  • Ouailles et houilles

    17 mai 2018 ( #Calembours )

    ... Où ne saillent ces ouailles, / Qui ne souillent les houilles ... Mouille la pattemouille Et touille la patrouille, N’appâte pas la trouille Ici ni la citrouille. En braille ça travaille Aux mailles de ferrailles, Où fouaille la racaille Aux failles...

  • Géhennes en carène

    16 mai 2018 ( #Art poétique )

    ... Et jette un charme / Au verbe infâme / Qui gouverne / Nos géhennes ... Aime Le poème : Il fait de même... Il clame, Sème le poème Flammes, phonèmes Sur ton âme. Aux armes, Aux drames Et aux alarmes Qui nous damnent, Insane, Il crâne Le poème, Mis...

  • Valses immatures

    18 mai 2018 ( #Musique )

    ... Trilles, chantez en moi vos valses immatures ... Trilles qui m’étrillez, en triolets, tercets, Ronde rime ternaire où logent mes renvois, À trois je vous convoque en mes appoggiatures. Sans rivales serez au gré de mes ratures, À rime et à raison arrimant...

  • En une devanture

    19 mai 2018 ( #Le temps )

    ... Le temps n’est que cette imposture, / Étrange où se meurt notre vie ... Au guichet de morte fortuneOn cherche le comptoir du temps,Le factionnaire y tient notre urneQui cèle, de nous, le restant. Combien de jours ou combien d’heures,Le préposé nous...

  • À l’écho de nos corps

    20 mai 2018 ( #Amour )

    ... Et dans le crépuscule ensemencé par nous ... J’en appelle à ton sein en la tiédeur du drap,Dans l’ineffable lutte où l’on est plus qu’une onde,Nos âmes, adossées dans l’effroi du désir,Repoussant de la mort l’éternelle complainte. Et je résonne encor...

  • Dialogues de l’absente

    12 mars 2015 ( #Autobiographie )

    ... Alors, tard dans la nuit je contemple, fugace, le fantôme vaillant de l’enfant que je fus ... Je parle à ton absence au soir silencieuxDans l’orgueilleux retrait de mon verbe précieux ;Parfum vieux, suranné, d’une verve ductileEt percluse de vers...

  • En l'innocent empire

    21 mai 2018 ( #Enfance )

    ... Comme un éclat, soudain, dans la mouvance grise ... « Eh, tu sais, comm’ métier, j’vais faire un policier ;Pasqu’y faut êtr’ costaud, moi je l’suis très beaucoup,Déjà ! » disent marmots, aux basques des papas.Les voici sautillant, troupes gaies, affidés...

  • Litanies des vents

    22 mai 2018 ( #Le temps )

    ... Alors je veux sombrer dans les profonds abîmes ... Puisqu'il faut que la vie s'écoule hors de nous,Mouvement perpétuel des horloges maudites,Et que le soir s'effondre en la décrépitudeDe notre cœur fané qu'emprisonne le dol ; Puisque la rive est proche...

  • L’abécédaire

    25 mai 2018 ( #Art poétique )

    ... Sous l’orbe incandescent l’univers s’illumine ... J’ai tracé lentement, sous l’infini du ciel,Un bref abécédaire où ma voix se termine,Messagère intérieure en l'acmé de l’instant. Ma paupière est la voile où va, s’arque-boutant,L’indocile mémoire...

  • Rente d’insanités

    22 novembre 2016 ( #Citoyen )

    Maximilian Schreck (1879-1936), dans le rôle d'Harpagon Le moyen d’être gai dans cette fraude immense ?La faillite s’installe et le mal est à l’œuvre,Le crime épanoui prospère dans sa ganseEt l’injustice règne et règle la manœuvre. Le peuple peut souffrir...

  • Contrefaçon

    19 novembre 2016 ( #Résilience )

    ... Que feras-tu, enfant, de ce qu’on fit de toi ... Dans le quotidien une âme se construit,Et le petit enfant, entouré de paroles,De gestes et de soins grappille sa personneDe tout ce qui l’entoure, au jour, à petit bruit. De tout ce qu’on lui dit, de...

  • Corruption du cœur

    17 novembre 2016 ( #Citoyen )

    ... Il faut aller, sans âme, enfler le bénéfice / D’un courtier sans honneur avide d’intérêts ... Il n’est pas sur nos vies, de tendres équipages,Chaque jour vient un peu travestir le réel,Et l’on pousse, obstiné, le vague quotidien,Rien de mieux ne venant,...

  • Mère-grand

    24 novembre 2014 ( #Souvenirs )

    Un souvenir en super-huit... Parfois je pense au vieux visage,Si creux, si doux, usé ; marquéDe taches brunes, mais si sage ;Grand-mère, que j'ai tant aimée... Tu gardais de ton vieux printempsL'éclat luisant dans tes beaux yeux ;Si grise, vaincue par...

  • Casse-cul

    02 juin 2018 ( #Fongus )

    ... Ce cornard, ce consul, / Sans scrupule, / Me mord au cul et me retient sous sa férule ... Il a trop plu, Trop blet, trop cru, Trop mal au cul, Ce mois de mai là ne me plut. Je n’en veux plus Vainement j’attends sa décrue ; Que ce dol qui carde mon...

  • Cabalette

    03 juin 2018 ( #Art poétique )

    ... Je chante, informatique, une autre cabalette ... Une page remplie de lignes d’écriture,Comme jadis, enfant, de pâté en rature,Je bleuissais, à l’aide du sergent major,La page des cahiers où je m’emploie encor. Certes, l’ordinateur remplace le plumier,Certes,...

  • Apollinaire

    04 juin 2018 ( #Calembours )

    ... Que vous la sussiez, damoiselle / L’aimable vie de l’Hospodar ... Je lisais les onze milles verges,Livre du grand ApollinaireQu’on se passait, sous le manteau,Rêvant d’une métamorphose... « Comment, vous ignorez la chose ?On est loin du pont Mirabeau,La...

  • Au pilori joyeux

    05 juin 2018 ( #Citoyen )

    ... On n’est qu’un trublion quand on est Arlequin ... Aux échoppes du verbe il est de grands menteurs, Investissant le mot pour dire son contraire, Travestis du langage et babillards malsains, Dont le champ sémantique est un champ de bataille. Ils sont...

  • Faridondaine

    06 juin 2018 ( #Art poétique )

    ... Ici sont mes débauches, ma faridondaine, / Le mensonge fardé de mes pieuses paroles ... Je ne suis pas maussade mais j’ai le cœur gros.Pourquoi ? J’ai mal dormi, sans doute, mais celaEn soit ne suffit pas à mesurer ma peine. Souvent, dans le matin,...

  • Point d’honneur

    05 septembre 2015 ( #La camarde )

    ... tel un Hamlet songeur, je sais mon avenir inscrit en cette nasse ... Je vois, en ce miroir, s’esquisser ma douleur,Et je sens sous ma peau, squelette en devenir,Le crâne de Yorik : tel un Hamlet songeur,Je sais mon avenir inscrit en cette nasse. Je...

  • Souffle en la bise

    03 septembre 2015 ( #Le temps )

    ... Et sur le fil du temps, absurde funambule, libre et en équilibre en son vain préambule ... Le temps n’est rien qu’il faut entendre,Il trépasse sur nous, qui court sans nous attendre,Il n’est pas d’air du temps, il n’est que notre pair,On le subit,...

  • En l’éternel miroir

    02 septembre 2015 ( #Fongus )

    ... Il est temps que je passe, et ma source, chétive, qui va se tarissant coule comme l'on pleure ... Je me suis enivré de musiques, de mots,Et j’ai vécu la vie des hommes sans passion,Quoiqu’il en soit mon temps approche de son terme,Je ne sais rien...