Top articles

  • Chevet de l’absence

    11 novembre 2017 ( #Sensation )

    Auguste Renoir (1841-1919) Après le Déjeuner, détail C’était l’ami d’un soir… Une fois par semaine Il s’en venait, bonace, affronter les cancans. Nous parlions de la pluie, du beau temps, des boucans Rien qui soit vraiment digne, ici, que m’en souvienne....

  • Résonance de lumière

    08 mars 2018 ( #Illustration )

    Pour marquer les quatre années d'existence de mon blog, chaque jour de mars 2018, je publierai deux poèmes, le second étant une réédition de l'un de ceux publiés en mars 2014. Le choix de ce dernier sera celui du cœur... Ce poème a été composé en illustration...

  • Intime effraction

    29 janvier 2018 ( #Musique )

    Maurits Cornelis Escher (1898-1972), new year 1947, détail Grave, une voix me porte aux cimes d’émotion. Là, comme transpercé j’écoute en sa parole L’inconnaissable verbe, d’intime effraction, Qui résonne en mon âme offerte à sa corolle. Mystère sous...

  • Blanches tourterelles

    25 mars 2018 ( #La camarde )

    les tourterelles turques, voir lien ci-dessous Je commence à m’imaginer la vie sans moi ; Ce rêve ancien qui fut le mien, lors orphelin, Mes amours et mes amitiés désemparées, La solitude de ma mie, sa destinée. Je ne fus rien de plus qu’une fuite obstinée...

  • Au seuil de ma prison

    29 juin 2018 ( #Autobiographie )

    "Promenade matinale", une aquarelle d'Albert Hartweg, détail Point de mots, ce matin, pour dégrossir ma peine, Elle est là devant moi, comme un morceau de haine, Moisissure pareille, en bloc, à un levain, Enflure d’un chagrin, en moi, antique et vain....

  • La dent de lait

    01 mars 2014 ( #Enfance )

    Son pâle et frais visage est assailli d'une ombre,Et son sourcil se lève à son front qui se plisse.Il explore sa bouche : un doigt menu dénombre, Des quenottes, e n rond, l’émail brillant et lisse. « Celle du bas remue ! » La petite incisiveEn effet se...

  • En éveil

    02 mars 2016 ( #Musique )

    ... J’ai instruit ce doux bruit ... Délivré De la livrée Du sommeil, Au réveil, D’un layon, D’un rayon ; En éveil, J’ai instruit Ce doux bruit. août 2015 À la réflexion, ce court poème à ma manière ressemble à un Haïku. Je dois avouer que cette forme...

  • Salope

    05 mai 2014 ( #La camarde )

    Istvan Orosz, né en 1951, Kecskemét, Hongrie, illusion d'optique, d'après Pieter Bruegel l'ancien Salope, tu me tournes autour, M’encerclant comme le vautour, Et, souvent, pour mieux me narguer, En ma déroute viens arguer Ton monologue d’infamie. Tu m’appelles,...

  • Guère Noël

    25 décembre 2014 ( #Calembours )

    ... Décrue des rues, vu et revu, le guère Noël peuple les rues ... Belle jungle, belle jungle,Petit pape annuel,Résiste à une rose, est-ce pour gaine ? Ceinte, unie,Minute, y encre et tient,Entre les buffets l’année crie. Mêle qui, or cas, sépare et bal...

  • Jeux d’eau

    27 janvier 2018 ( #Enfance )

    ... Et ce bonheur jailli de l’enfance éternelle, /Inonde le vieil âge, aux bancs, qui les envie ... Autour de la fontaine ils sont quelques gamins Excités par l’été, la chaleur et le jeu À s’asperger, riant, en bouchant de leurs mains Le robinet qui...

  • Mémorial des enfants martyrs

    28 mars 2014 ( #Résilience )

    Oeuvre de Gehard Demetz, plasticien, né en 1972 Quand vient la nuit, des enfants crient,Car ils ne veulent pas dormir,Car ils ne peuvent plus rêver. Ce sont tous les enfants punis,Punis de vivre, c’est ainsi,Par leur parents, parents maudits,Qui n’aiment...

  • Je ne saurai fléchir

    02 mars 2018 ( #Art poétique )

    Germain Pilon (vers 1528-1590) tombeau de Valentine Balbiani Je me dis quelquefois : « c’est une langue morte, Celle dont j’use ici à l’amble du poème ». Hélas, qui me comprend, la forme, la mesure, Les mots, sont étrangers à l’air qui m’environne. Il...

  • Touchée par le sublime

    21 mars 2018 ( #Musique )

    Buste de Bach, reconstitution effectuée par un expert d'après le crâne de l'illustre musicien. Il nous apparaît, ici, extraordinairement bienveillant. Sans doute le reconstructeur aimait-il l'oeuvre parsemée de BWV... Prélude, sarabande, allemande et...

  • Guide d’extase

    02 juin 2017 ( #Citoyen )

    Avec l’aimable autorisation de Philippe Aujames, auteur de l’aquarelles « Les marcheurs » Et puis la vie prendra sa part,Nous en irons sur nos chemins,Aveugles, nus, pourtant confiants,Habités d’une étrange fête. Et vivre sera notre faîte,Nos jeunes songes...

  • Un martyr

    03 avril 2014 ( #Portrait )

    Fernand Pelez (1848 - 1913), un martyr, ou le petit marchand de violette Inspiré de l’œuvre de Fernand Pelez C’est un enfant, gisant. Se peut-il qu’il soit mort ? Mais non, certes, voyons, ce petit garçon dort, C’est la misère qui l’a mis sous cette porte,...

  • Huitains, bons teints

    07 avril 2018 ( #Fable )

    ... Un thé, « santé ! » puis bonne taie / Le bonnetier était athée ... Sœurette Il y a belle luretteAux aguets, que le gai luronL’onde, l’eut ronde en sa carrée :Eberlué la berlue reste. Mais, savant, si le bon vivantAvant l’avis vit le jambonEnjambons...

  • Phlogistique

    31 octobre 2015 ( #Art poétique )

    Copie romaine d'un portrait fictif d'Homère, vers 460 avant J.C. Des mots, encor, toujours, pour écorcher ma peine,Pour écorcer l’aubier de l’âme, phlogistique,Constante, dans l’éther, rêve cosmologique,Hypothèse de moi en quelque obscure veine. J’écoute...

  • Tendres images

    15 avril 2018 ( #Autobiographie )

    Peter Demetz (né en 1969), "The Exhibition", sculpture sur bois Je n’avais pas d’amis et je n’en cherche plus.Fut tant de fois déçu en de vaines livréesDe voir le peu de cas qu’on faisait de mes donsEt le médiocre, encor, rengorgé devant moi. Désormais...

  • Cabestans

    04 septembre 2015 ( #Marine )

    ... Et, les corps alourdis de trop d’ambre et d’épices, nous irons sur la mer narguer la solitude ... Je ferai bon accueil, un de ces jours prochains,Aux souvenirs bientôt, trames des lendemainsInscrits sur la mémoire où seront nos instants,D’ici peu...

  • Émotions perdues

    24 octobre 2017 ( #Le temps )

    Ulrike Bargmann-Bosselmann (née en 1964), Zum Meer Cela poursuit son cours, le temps ne finit pas, Cette immobilité que trompe les aiguilles Insiste en sa période et marque le rebours, Il n’est qu’en ma poitrine une battue certaine. Ainsi va le discours...

  • À l’aube flétrie

    12 janvier 2018 ( #Résilience )

    Marie Uchytilová, (1924-1989), Mémorial aux enfants de Lidice, détail L’enfant ne savait rien du mal qui l’oppressait.S’il en savait la gêne, et la honte, et la peur,Sa pauvre âme flétrie en ignorait les mots,Mais non pas la douleur, poisseuse, envahissante....

  • En l’acmé du possible

    07 septembre 2015 ( #Le temps )

    Photo Matthieu Dupont Parmi les fluides, fluide en l’instant qui me tientMe porte et, tout entier, me songe et me contient,Immobile je suis au milieu de mes peurs,Onde en ce corps étreint de ses émois trompeurs. Et, vacillant objet que la conscience anime,Roc...

  • Computeur

    14 octobre 2015 ( #Sensation )

    ... Cet espoir de dialogue en vain jeu de hasard n’existe qu’en l’humain, qui s’en trouve forclos ... La machine songeuse où je porte ma voix,Qui ronronne au vain bruit de son ventilateur,Étrange nœud gordien qu’on dit ordinateurQui fait naître binaire,...

  • Maître Jean

    07 avril 2014 ( #Souvenirs )

    Telle qu'en mes livres d'écolier, pour autant qu'il m'en souvienne... Le corbeau, le renard, le lion, pris dans les rets,La fourmi, la cigale et la mouche du cocheFurent ma compagnie, du temps que j’étais mioche. Le maître nous disait, lorsqu’il était...

  • L'historien

    02 avril 2017 ( #Portrait )

    Mont Beuvray en Morvan, Bibracte site de l'ancienne capitale du peuple Éduens, (photo LD) Jeune homme passionné, quoiqu'un rien famélique,Il donnait à l'histoire une amour, mêmes flammes,Qu'une idole maîtresse, en jalouse marâtre,N'eût oser exiger de...