169 articles avec musique

Pueri cantor

Pueri cantor

Son œil calme et paisible éclairait l’horizon Pur, comme l’aube blanche du petit garçon. Dessous l’abside austère où montait la prière Il disait « Salva me » à l’icône de pierre. Là, dans l’ombre extasiée, éclairée de musique, L’harmonie revêtait cette...

Lire la suite

Accordéoniste

Accordéoniste

Accordéoniste dans les rue de Lausanne, par Matthieu Gigon Avec l’accordéon posé sur ses genoux, Assis sur un pliant, face à la librairie, Un vieil homme pianote et joue nonchalamment : La musique renaît sous sa main virtuose. Ce sont des airs anciens,...

Lire la suite

Les ailes du temps

Les ailes du temps

Il s’en vint m’habiter, l’esprit de la musique. Les notes, les portées, l’armature, les clés : Ce sont choses cryptées, mystère à mon cœur lourd. Je me souviens avoir aimé la symphonie Sans y comprendre rien, ému par cette chose Immense, déployée comme...

Lire la suite

Postlude

Postlude

Début du prélude en mi bémol de la seconde partie du Clavier bien tempéré Interlude, postlude, allegro con brio Toccata, sonata, basso continuo, Sinfonia grande molto espressivo, Clavecin en concert de Monsieur de Rameau ; Le plain-chant, le motet, messe...

Lire la suite

Après concert

Après concert

Pieter Brueghel le Jeune (1565-1636), danse de noces en extérieur Nous chantions « le Tourdion » ou bien « vide ton verre », Tout entier visités par une joie légère Et les plus enragés sortaient leur partition, Cherchant parmi eux qui savait donner le...

Lire la suite

Nisi Dominus

Nisi Dominus

Mystère, onde, marée. Sur les cordes, mystique, La musique se meut comme une ombre sereine, Au lent balancement d’un songe vénitien, « Cum dederit » exhale sa grave supplique. En la chambre banale où s’éteint mon enfance, En la ville vulgaire où mon âme...

Lire la suite

Petite fugue

Petite fugue

La musique, comme l’amour Nous foule dès le point du jour En nos séjours ; La musique est comme l’amour. Et coule, sourd de nos cœurs lourds Comme l’amour ; La musique est notre séjour En nos cours dès le point du jour. Et court, épousant nos atours En...

Lire la suite

Au chant du solitaire

Au chant du solitaire

Claude Weisbuch, (1927-2014), soliste, détail Si la fête est finie, certes, j’aurai dansé De ma petite danse, au moins mon passe-pied ; Musiques de mes vers en rimes agencées, Rangées de bataillons, pacifiques et drus. Ne me demandez pas si j’ai craint,...

Lire la suite

Imposée au silence

Imposée au silence

De la cheville au chevalet, tendus jusqu’au cordier, Nous sommes, sous l’archet du monde, en devenir ; Âme, dessous la peau en table d’harmonie, Instrument de nos vies sur la touche d’ébène. En nous, confusément, la musique s’égrène, Pareil au vaste chœur,...

Lire la suite

A bocca chiusa

A bocca chiusa

L'exercice à mille voix du chant commun, aux Choralies de Vaison la Romaine Un chœur, en vérité, n’est qu’une seule voix, Un seul élan, tendu vers la chose sublime, Graphe en l’immatériel, acmé d’un pur désir, Le temple d’une ivresse en la rive propice....

Lire la suite

Si, la, do, si bémol

Si, la, do, si bémol

Il y eut à Leipzig un fertile ruisseau, Débonnaire géant à la panse replète, Un ogre musicien aussi puissant qu’un chêne Profondément ancré, aux ramures célestes. Il couvrit de sa main où la plume était leste En souples broderies, sensuelles et sereines...

Lire la suite

Aux embruns du silence

Aux embruns du silence

Cordent, les contrepoints, aux traverses du temps, Où triolets festonnent la morne pendule, Tressant l’immatérielle embellie du silence Quand s’éjouit l’univers sous les doigts du vieux Bach. Aux éthers froids et nus que son harmonie pare, Son art, en...

Lire la suite

Volubilis

Volubilis

... Vole, volubilis, / Comme le font les flûtes ... Vole, vole à ce luth, Habile en ce calice, Qu’habille de volutes Un ut, oh, volubile, Ainsi qu’en cet asile Aux iles que voulûtes, Vole, volubilis, Comme le font les flûtes. Arias et délices, Charment...

Lire la suite

Sur la peau d’une moire

Sur la peau d’une moire

Couché de soleil sur le Mont-Blanc, http://www.fotocommunity.de/pc/pc/display/31460686 Il y eu ce moment, calme dans le silence,Où la musique, en moi, naissait comme le chant,D'une respiration profondément discrète,Un murmure à ma lèvre, épousée dans...

Lire la suite

L’ultime lieu

L’ultime lieu

Le sarcophage des Muses, Rome, 150-160 après J.-C, musée du Louvre Par quelques gouttes d’encre sèche, Tombées sur du papier ligné, Mozart nous conte sa tristesse, Bach désigne l’éternité. Le musicien, sans vanité, Humble, nous offre cette ivresse, En...

Lire la suite

Elise

Elise

Dans la modeste école un pupitre de bois Après l’heure de classe attendait les élèves. Elise donnait là, deux fois dans la semaine, La leçon de solfège aux enfants délicats. Je regardais de loin ces surprenants ébats Où, la règle à la main, aimable souveraine,...

Lire la suite

Orphéon

Orphéon

Louis Léopold Boilly, (1761-1845), les chantres Il est des bruits divers et des conversations Dans le chœur Orphéon, lors des répétitions, Quand, d’un pupitre l’autre, on bute longuement Au chant de l' anacrouse , en la levée, rétive. Des basses en légions...

Lire la suite

Coda

Coda

J’ai laborieusement chanté, au sein du chœur, Ce puissant Requiem que Mozart composa ; Opiniâtre apprenti qui ânonnait par cœur, Modeste baryton, l’impérieuse coda. Et je me suis chauffé au feu de ce génie, Contemplant, de l’alpage, une cime éternelle...

Lire la suite

Défaite du silence

Défaite du silence

Le vieux maître surgit qui dépasse l’épure Et l’instrument devient truchement de son âme. Et qu’importe l’archet, la table d’harmonie, Le souffle, le roseau, la clef ou l’embouchure ? La matière vaincue se plie à son vouloir Et par sa vibration l’espace...

Lire la suite

Le métronome

Le métronome

Johann Nepomuk Mælzel (1772-1838), et le métronome dont il fut l'inventeur Le métronome claque et claque l’adagio Et l’élève s’applique en rabrouant l’archet ; Comptant à contre temps un menuet incertain, Contrit en sa métrique et raide comme trique....

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>