129 articles avec le temps

Souffle en la bise

Souffle en la bise

... Et sur le fil du temps, absurde funambule, libre et en équilibre en son vain préambule ... Le temps n’est rien qu’il faut entendre,Il trépasse sur nous, qui court sans nous attendre,Il n’est pas d’air du temps, il n’est que notre pair,On le subit,...

Lire la suite

Où l’on passe

Où l’on passe

Honoré Daumier (1808-1879), Les saltimbanques, détail Chante, va, ton miserere Entre ces lignes ravaudant Ton pauvre cœur à l’unisson Du temps qui te vole l’instant. L’espace est un seuil inconstant, Nous n’y sommes que ce frisson En l’onde ride et, cependant,...

Lire la suite

Pareils à l’insensé

Pareils à l’insensé

Ludwig Eduard Boltzmann (1844-1906), physicien et philosophe, auteur de la formule de l'entropie Tant pis, nous l’ignorons, mais chaque instant est rare, ‒ C’est par ailleurs heureux, quand celui-ci nous navre, Mais la plupart du temps, inabouti, il passe,...

Lire la suite

En ce rondeau

En ce rondeau

Georges de La Tour (1593-1652), la diseuse de bonne aventure, détail Le temps sans cesser bat ses verges Et pourtant il n’a point de berges, Il coule, aux heures successives, Mais pourtant il n’a point de rives. Prison, il nous mène en sa barque, Peu...

Lire la suite

Ce peu de temps

Ce peu de temps

... Epave chavirée dont la coque, crevée, suinte son désespoir en chaque moisissure ... On fuit, le plus souvent, sans penser au dédit, Quelque jour, on sait bien, l’huissier du temps perdu Viendra nous présenter le compte en son exploit : La dette, sous...

Lire la suite

Cendres tièdes

Cendres tièdes

Image extraite de la bande dessinée « Feu de paille » d'Olivier Ka et Adrien Demont Nous avons entre nous fêté l’anniversaire. Une année, en un jour change de millésime, Le miroir impudent, là, nous dit « tu vieillis... » Quand pourtant notre sein demeure...

Lire la suite

Ricochet

Ricochet

... L’enfance heureuse est là qui bout de ce complot ... Ricochet d’une pierre en rebond sur le flot ... « Allons, tu le verras demain, » tançait la mère, « Demain, c’est aujourd’hui ! » râlait l’enfant buté, Petit bonhomme ardent, empli d’impatience,...

Lire la suite

Baume

Baume

Francisco Goya, (1748-1828), Le Sabbat des sorcières (El Aquelarre), détail Vagabonde, mon âme, au chevet de l’oubli ;Je ne veux point, encor, des mémoires du jour,Ni de la nostalgie poisseuse qui s’y tientEt tend son embuscade au cœur, qui se souvient....

Lire la suite

Assassinat

Assassinat

... Du temps qui court, à son content, il faut se saouler à l’instant ... 1. Il ne faut pas tuer le temps Puisque c’est le temps qui nous tue, S’il passe, hélas, on s’évertue À le retenir à mains nues. Il vaut mieux le prendre, le temps, Au gré des secondes...

Lire la suite

Équidistant

Équidistant

Un battant de la porte d'entrée de l'Abbaye d'Orcival, Puy de Dome Il ne faudrait que je m’efflanque, Où l’univers a fait sa planque, Sans un murmure, au mur de Plank, Spéculation de sa big bank. La messe, en relatif ite Est dite en relativité, Espace...

Lire la suite

Bornes de lumière

Bornes de lumière

... Nous savons les trous noirs aux cœurs des galaxies ... Et calculons l’aplomb des bornes de lumière ... Nous sommes enchaînés au temps sur cette terre. Existe-t-il un antre aux gouffres sidéraux Où pulse, d’une horloge, l’univers en son mètre, Instance...

Lire la suite

Evasement

Evasement

Van Gogh peignant des tournesols, 1888, par Paul Gauguin (1848-1903) Un parmi le possible à l’œuvre dans l’instant Comme une forme, un vase, ainsi qu'un contenant, Je suis dans ce qui passe et meurt en un moment. Voici, le temps s’enfuit dès le commencement,...

Lire la suite

Dernier heurt

Dernier heurt

... Au son du métronome tous les hommes sont, comme de vains pensums, pendus à l’hameçon ... Passent à petits pas, las, les petites gens, Aux horloges, compas qui mesurent leur temps ; Au son du métronome tous les hommes sont, Comme de vains pensums,...

Lire la suite

Sous la bise du temps

Sous la bise du temps

... Ce ne sont plus qu’échos de lointaines musiques, quand les remous du temps viennent brasser nos cœurs ... Le monde est toujours neuf au regard de l’enfance, En chaque jour renaît, sur sa frêle innocence, La livrée de l’aurore, aux splendeurs passagères,...

Lire la suite

Toujours mourant

Toujours mourant

... prisonniers dedans sa nasse, inertes, suivons le courant, immobile au deuil de l’espace ... Non, ce n’est pas le temps qui passe, C’est nous qui passons dans le temps, S’il nous embrasse, nous enlace, Ses sourires sont insultants. Et, prisonniers...

Lire la suite

Boucle

Boucle

... L’instant me retient en ses maies : Suis-je ou bien serais-je jamais ? ... Le cercle se ferme, compas … J’ai usé beaucoup de savates, Sans doute pas mal de cravates, Combien d’entrechats sur l’asphalte, Combien de jours, pour quelle halte ? Que m’importe...

Lire la suite

Boussole

Boussole

... Astrolabe en nos mains, l’écheveau de notre âge, s’évide, lentement, comme un songe incertain ... J’entends claquer l’horloge en son tic-tac pesant. Il fait rouler sa meule où le temps, qui s’égrène, Appuie négligemment au chant des contrepoids, Là...

Lire la suite

Dérives du temps

Dérives du temps

Je suis cet œil ouvert ... esquissant un sourire ... Je suis cet œil ouvert, attentif aux épures. Mon oreille, aux aguets, entend, dans les murmures Des arbres, des forêts, dans les rumeurs du jour Une essence secrète où s’épanche un séjour. Alors ma...

Lire la suite

Architecte du vent

Architecte du vent

Portail occidental de la cathédrale de Chartres, détail Nous ne sommes jamais qu’une somme de hontes Créanciers du réel en ses livres de comptes ; Dans la presse de l’heure affairés de nous-mêmes, Peuplant nos vains esprits de fumeux théorèmes. Voyez...

Lire la suite

Chronos

Chronos

Portrait du Fayoum Chronos est un dieu pâle, attentif et serein, Qui dessine à grands traits sa sombre perspective Et barbouille à la craie, en de grasses couleurs, Les visages cardés à l'aube des grands deuils. Et il danse, macabre marionnette, aux seuils...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>