Droite cours

Droite cours

Droite, parfois, ma rime courte, Court à ma droite : accords j’écourte, On dit qu’à droite, en une cour Mon aïeul on trouva, un jour. Légende des enfants trouvés, Perdus, marris et réprouvés, De ma lignée suis résigné, J’en suis rejeton désigné. Pour...

Lire la suite

Anacoluthe

Anacoluthe

Jacques Carelman, (1929-2012), Catalogue des objets introuvables Dans le noble apparat que sera ma défaite, En l’onde sépulcrale emplie de mon gémir, Je serai ce brasier au sein d’un astre mort, Eteint, dans l’infini où j’ai tenté de croire. Amis, peut-être...

Lire la suite

Un ruisseau sous la terre

Un ruisseau sous la terre

Cataracte pétrifiées, grotte d'Oselle, dans le Doubs, France Tu errais, abattu, ami, le cœur changé, Tour d’ivoire, à l’écart, qu’on n’ose déranger, Solitude harassée battue par la tempête, Refermé sur ta vie, prisonnier en ta tête. Il te fallait distraire...

Lire la suite

À contremort

À contremort

Le Caravage, (1571-1610) Saint Jérôme écrivant, 1606 J’écris pas pour le temps qu’il fait, J’écris pas pour le temps qu’il est : Dans le silence de ma nuit Mots sont ma corolle d’ennui. Je bâti mon chant, corpuscule Pour éloigner le crépuscule, Clé de...

Lire la suite

Un songe prie

Un songe prie

Vincent van Gogh, (1853–1890), nuit étoilée sur le Rhone, 1888 Sourd, Un son sourd de la nuit, Lourd, Des doigts gourds de l’ennui. Mort, Mon remord est enfui, Port, Aux abords où je fouis. Sort, De mon corps, pauvre fruit, Hors De ces bords où je bruis....

Lire la suite

Raphaël

Raphaël

Enfant, tu avais l’air bonhomme et sûr de toi, Hâbleur et grande gueule, un rien râleur, sournois, Qui te carapatait, en douce, dans mon dos, Après avoir chipé, odorant et bien chaud Le pot de confiture imprudemment laissé À tiédir à portée de ta mine...

Lire la suite

Mathématiques

Mathématiques

Cherchez l'auteur... Te souviens-tu, gamin, tes leçons de calcul,De la lourde hébétude en ces journées d’hivers,Au giron d’une classe, alors ton univers ?On y voyait le gel, mauvais, derrière la vitre, Épier l’écolier, penché sur son pupitre.Tu avais...

Lire la suite

Châteaux de sable

Châteaux de sable

Dans le sable mouillé nous élevions jadis De vains châteaux de sable : enfance aime à bâtir… Sur la rive marine et tels des conquérants, Nous venions en famille ourler la rive offerte. Nous étions Robinson sur son île déserte Au milieu de la presse et...

Lire la suite

Les lacets

Les lacets

Lacets sont mystères étranges, Qui enragent nos petits anges : Boutons, pressions et fermetures Pièges à menottes peu sûres. « Allons ! Débrouilles-toi un peu, Tu arriveras si tu veux ! » Bout de chou ne trouve pas drôle, Grondé à l’heure de l’école,...

Lire la suite

En l’empreinte du jour

En l’empreinte du jour

Une grâce impromptue s’en vient de me surprendre, Au quotidien banal et routinier du jour, Incise, en ma grisaille, illuminée, soudain. Ce n’était qu’un enfant au cœur libre et joyeux Au regard de sa mère. Et moi debout, près d’eux, Dans la file, impatient,...

Lire la suite

Dette

Dette

... Je t’en délie, dans l’ombre où je veux me réduire, Discret, dans l’onde calme où j’attendrai la nuit ... Passager de la vie, furtive silhouetteQui s’apprête déjà à quitter mon navire,Aurais-je été pour toi un doute ou un appui ? Tu danses, ignorant...

Lire la suite

Chat-huant

Chat-huant

Poussant des cris perçants, Est-ce le chat persan ? Chahutant sa hutte en Chantant, chat huant ? Est-ce chasse marées, Amarré, chamarré, En beauté, saboté, Ou bien le chat botté ? Ce chat, môme, aux ormeaux, Ah, ça, n’est-ce un chameau ? Pour clore ce...

Lire la suite

Fragmentation

Fragmentation

Claude Monnet, (1840-1926), les nymphéas, détail Nul plus que moi n’espère et doute en même temps,À contempler les cieux le vide me surprendAutant que la splendeur, éparse aux firmaments. Est-ce que l’univers chante aux cœurs des amants,Est-ce que le...

Lire la suite

Un reflux dans ma nuit

Un reflux dans ma nuit

... Ici furent reflets où mon cœur se mira, au seuil ambivalent que je n’ai su décrire ... Toi qui liras ces mots quand je ne serai plus, Quand je serai dissout dedans le froid tombeau Ou, cendres dispersées voguant sur les nuées, Désir en une page espérant...

Lire la suite

Conte défait

Conte défait

Mon conte n’est pas réussi : La princesse pas trop jolie, Son prince lui, guère charmant, Et le château tout déconstruit. La fée a raté ses effets, C’est un vrai désenchantement, La sorcière dit « c’est bien fait ! » Mais son crime n’est pas parfait....

Lire la suite

Ballade des chiffres

Ballade des chiffres

Pas un, dans l’Ain Mais deux à Dreux ; Etroits, à Troyes Et quatre à Castres ; Pas ceints, à Saintes, Sis au Sancy, Esthète à Sète L’ennui nous suit A Bourganeuf. Braves à Brive, Et pour finir, Hier à Hyères Partîmes, dix, Et pour Cadix. octobre 2010

Lire la suite

Humble quête

Humble quête

Camille Corot, (1796-1875), souvenir de Mortefontaine Je ne veux désormais que la lente rythmique Des adagios songeurs, emplis de ma métrique, La mesure ternaire et la douce harmonie, Le fugato puissant en son hégémonie. Dans l’immobile élan où je penche...

Lire la suite

Ultime reflux

Ultime reflux

Andy Warhol, (1928-1987), Ethel Scull 36 Times, exposition au Grand Palais à Paris. Photographie : Yoan Valat Le plus clair de son temps enfermé en soi-même, L’être est une prison pour sa vive émotion, C’est étrange spectacle en la foule discrète, Cadenassée,...

Lire la suite

Enfant d’la malle

Enfant d’la malle

Je suis le p’tit enfant colis, On me pose ou bien on m’oublie ; Je tiens pas d’place et fais pas d’bruit, Je suis le p’tit enfant qu’on plie. Vit’ fait, bien fait on m’empaquette, Un beau ruban les jours de fête ; Je n’en fais jamais à ma tête : Je suis...

Lire la suite