Tendres plaintes

Tendres plaintes

... J’y suis le passager de ces rêves étranges que font les musiciens en regardant les sphères ... La musique est un lieu qui console de vivre,Espace, sur la terre, où les corps vont, meurtris ;À la lèvre un frisson, pareil à une plainte,Pour l’être en...

Lire la suite

Instinct de mort

Instinct de mort

... sa faillite nous attend, comme un tombeau toujours latent aux détours du prochain sillon ... Il gouverne, l’instinct de mort, Il est à l’œuvre dans nos têtes, Il déborde de nos assiettes Il met en scène, ombre grégaire, En nos écrans, sa triste guerre....

Lire la suite

Le cabestan

Le cabestan

L'épave, aquarelle de Martine Laforce Je ne suis après tout qu’une simple hypothèse, De moi même le jeu, le pion et la synthèse, Stratège sans armée de ma propre parade, Navire à l’ancre, aussi, oublié en sa rade. Naguère j’ai connu les émois des grands...

Lire la suite

Baume

Baume

Francisco Goya, (1748-1828), Le Sabbat des sorcières (El Aquelarre), détail Vagabonde, mon âme, au chevet de l’oubli ;Je ne veux point, encor, des mémoires du jour,Ni de la nostalgie poisseuse qui s’y tientEt tend son embuscade au cœur, qui se souvient....

Lire la suite

Surdité

Surdité

Beethoven en 1803, par Christian Horneman (1765-1844) Il avait sa façon bien à lui de parler, Je le comprenais mal, sans doute un étranger. Sympathique, pourtant, souvent je l’évitais Gêné de mal entendre un verbe embarrassé. J’ai su, depuis, qu’il était...

Lire la suite

Frégate

Frégate

Théodore Géricault, (1791-1824), Le radeau de la Méduse, détail Un peu diminué, j’ai traversé l’obstacle Et si j’en crois l’augure, au festin de l’oracle, Le cancer est vaincu, au moins pour cette fois, Et la flèche du mal rangée en ses carquois. Je contemple,...

Lire la suite

Bonhomme et sa noix

Bonhomme et sa noix

L'ange au tourniquet à noix, Bourges, Hôtel Lallemant, 16e siècle Une noix se défend, tant qu'elle n'est brisée, De livrer la chair nue de ses cerneaux brillants À l’enfant qui grignote et croque à belles dents. Symétrie imparfaite en sphère divisée ,...

Lire la suite

Sonnette

Sonnette

... La sonnette, je crois, stridulation tranchante et crue dans l’air malsain ... J’étais tout interdit qu’il s’approche et me toucheEn la classe déserte, où, seuls, en pénitence,Nous étions retirés pour cause de dispense.Il était cauteleux, ses mains,...

Lire la suite

Dans la soute du jour

Dans la soute du jour

Le baiser de Judas, en l’église byzantine d'Ayia Paraskevi à Yeroskipos, fresques du XV° siècle. 1. Il est des gens, parfois, dont le sourire effraie, Dont le rire vous glace, ainsi sa proie l’orfraie, Dont l’amitié poisseuse a son prix et soupèse, Et...

Lire la suite

Bouquinistes

Bouquinistes

Albert Hartweg, Trésors cachés, aquarelle Sur les étals branlants où sont pages jaunies,Empilements bancals de stances et de proses,Il est un grand silence au milieu de la fouleQui passe et déambule en la presse des villes. Dorment en ces feuillets des...

Lire la suite

Montcorbier

Montcorbier

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944), l'allumeur de reverbère dans Le petit prince Quand je vois tous ces vers couchés en ce charnier,Vains livres assemblés aux rayonnages morts,Tous furent, un instant, marée dessous ma tête,Mètre de mes sonnets, maître...

Lire la suite

Une azalée salée

Une azalée salée

... Cette azalée salée, nasale, est ... C’est à Calais Qu’alla Cet Allah Qu’on calait ; Mais le malais, Fit l’un, Pas mal est Au filin ; Cette azalée Salée, Nasale, est Décalée, Ducale et Du cas laid. octobre 2014

Lire la suite

Revenants

Revenants

Hamlet, acte1, scène 4, d'après une œuvre de Johann Heinrich Füssli ou Henry Fuseli, (1741-1825) Des fantômes humains errent sur notre terre ; En nos songes, nos reins, en quelques vieux grimoires, Dans les rancœurs enfouies dessous des lèvres closes....

Lire la suite

Da capo, alla breve

Da capo, alla breve

Autographe de J.S. Bach, extrait de l'aria Es ist Vollbracht, passion selon St Jean, BWV 245 La musique est un lieu d’éternelle jouvence, Qui surgit à nos yeux par delà l’ombre immense Où le regard perdu cherche une connivence. Et rompu de silence ou...

Lire la suite

Polichinelle

Polichinelle

Ingmar Bergman (1918-2007), image du film « Le septième sceau » Tu as beau te draper dans ton manteau d’orgueil, Courir après le temps en espérant toujours Et bâtir ton projet en formulant des vœux ; Elever vers le ciel ton chant de vanité Et creusement...

Lire la suite

Où passe l’impensé

Où passe l’impensé

Lumière du Golfe, Aquarelle d'Albert Hartweg, détail Elles naissent parfois de l’incertain du songe, Dans l’intime frontière entre veille et sommeil, Ces parades de mots sous l’étrave du verbe : Mes rimes, assemblées comme des oriflammes. Ici, à l’obstinée,...

Lire la suite

Assassinat

Assassinat

... Du temps qui court, à son content, il faut se saouler à l’instant ... 1. Il ne faut pas tuer le temps Puisque c’est le temps qui nous tue, S’il passe, hélas, on s’évertue À le retenir à mains nues. Il vaut mieux le prendre, le temps, Au gré des secondes...

Lire la suite

Rendez-vous manqué

Rendez-vous manqué

Sebastiano Luciani dit « del Piombo » (vers 1485-1547), portrait posthume de Christophe Colomb En panne mon inspiration, En cale sèche, caravelle, Aux indes n’irons plus, céans, Rustre, Colomb s’est fait la belle. Adieu l’appel des océans, Adieu flottille...

Lire la suite

Scolopendre

Scolopendre

... Or sans plus me répandre en ineptes méandres ailleurs je vais me pendre ... Léandre, scolopendre - Dont on dit pis que pendre- Un jour, se laissa prendre. Ce n’était pas un tendre, Alors, sans plus attendre, On a voulu le pendre. Slimane la limande,...

Lire la suite

Dans le temps du rebours

Dans le temps du rebours

... J’ai porté ma souffrance au bloc opératoire, on a ôté de moi la tumeur assassine ... 1. Je ne sais plus son nom, mais me souviens de lui Comme d’un grand gars maigre. Enfant, ce qu’on ignore En soi on le pressent confusément inscrit, Et l’angoisse...

Lire la suite