Ma simple quête

Ma simple quête

Hendrick Martenszoon Sorgh (vers 1610-1670), Le joueur de luth, détail N’écoute donc pas ma chanson,Ne sont que vers de mirliton,Brise d’avril sur l’horizon. C’est là mon humble ritournelle,Las, ne lui cherche point querelleSi passe un jour en ta venelle....

Lire la suite

Éternité fugace

Éternité fugace

... Car vivre est en soi une fin, / En l’apogée qui nous dévoie ... / ... Où l’on inscrit sa propre quête ... Mais elle a tant de suffisance,De sureté de jugement,Elle a trouvé son Graal et cause :Son modèle est le seul qui vaille ! Elle est ravie de...

Lire la suite

Pour tenter d’oublier le temps

Pour tenter d’oublier le temps

Monnaie à l’effigie d’Artaban V, rois de Parthes de 216 à 224 Paraître, au seuil des solitudes,Y avancer comme on se pend,Ainsi, dans nos prudences rudes,S’inscrire aux marges d’un arpent. Au champ clos de l’imperfection,Labourer cette vigne ingrate,S’y...

Lire la suite

Offrandes

Offrandes

Donne-moi un sourire où éclairer ma nuitEt la fleur de ton rire, émondé comme un fruitQue l’on mord insouciant, ivre de ses saveurs,Où nous grise en l’été l’effluve et les senteurs. Donne-moi un baiser pour défroisser le pliDes boucles d’amertume à ma...

Lire la suite

Âpres et creux

Âpres et creux

... Car nous ne sommes pertinents ... Il dort en nous, le nombre d’or,Énigme de ce nœud Gordien ;De notre propre apocalypseÉquation de ce monde ancien. Ombre vague sous la paupière,Cristalline comme le gypse,Philosophale ainsi la pierre,Corps, antichambre...

Lire la suite

La levée d'écrou

La levée d'écrou

... Je serai quelque jour prochain, / Rendu à ma levée d'écrou, / Délivré de toutes mes craintes ... 1. Mais, je n'ai jamais cessé d'être ! Et qu'est ce donc en moi qui change, Suis-je autre, en devenir, toujours, Divers au chant de l'unité ? Et si, dans...

Lire la suite

Mort à l’ite

Mort à l’ite

Clovis Trouille (1889-1975) Le mandrill, 1934, détail Le tatouSans tabou Ni tintouinDu babouin Tatoué,Pas doué, Se déditDe l’édit Sans crédit,Contredit, Des mandrills− Entrent-ils ? Quel tabac !Ce débat Sans début̶ Quoiqu’on but À son butAu rebut. C’est...

Lire la suite

La fée carambole

La fée carambole

Nicolas Poussin (1633-1634), L'adoration du veau d'or, détail Il était une fois, dit-on aux enfants sages,On cherche à dessiner, sur leurs tendres visages,En leur âme chérie, les plus beaux paysages,À peupler leur sommeil des plus douces images. Le réel...

Lire la suite

P’tit batteur

P’tit batteur

Il avait le visageD’un angeRockeur,Le p’tit batteur ; Les cheveux longsEt un marcelPour exhiberSa grêle silhouette ; Celé, presque au reversDe sa batterie,Derrière un mur de son ; Il domptait la matière,Chair de sa percussion,En sa propre effusion. février...

Lire la suite

Le miroir

Le miroir

Nicolas Régnier, (1591-1667), Jeune femme à sa toilette ou Vanité, détail Existe-t-on, vraiment, en dehors de nous-même Et le regard de l’autre est-il un pieu mensonge, Miroir aux vanités qu’inspirent nos egos ? Ainsi ne sommes-nous qu’un fantasme en...

Lire la suite

Humeur latente

Humeur latente

Samuel Beckett, (1906-1989), auteur de "En attendant Godot" Un peu de moi, encore, en ces bribes volages,Un peu de mon courroux dispersé à tout vaEt ma vie qui s’écoule aux charrois du moment,Danaïdes, tonneau à jamais mis en perce. C’est de cette illusion...

Lire la suite

Dans la trame des vents

Dans la trame des vents

Photo : http://www.sophiechenko.com/spectales/contes-vagues-vent/ J’épie au fil des mots la couleur de mes rêves,Je cherche au nuancier où sont fugaces grèvesLa palette infinie de mon remord futile,Et j’y drosse l’écho de mon verbe fertile. Mon sillage...

Lire la suite

Cissé, ce Cid

Cissé, ce Cid

... Si le Maure en démord amorphe sémaphore / Met l’amphore en renfort ... Maure aux cités, mord, ose, en cécité citerMorose la mort rose aux roses ces six thés.Cissé si t’es ce Cid, placide acidité,L’as est lacé, las et lassé, salace assez. Lésé l’aise...

Lire la suite

Crête

Crête

... Elle pousse, s’élève et grimpe vers la crête ... Il faut beaucoup de joie pour que naisse un enfant. L’amour est matériau ultime de la vie, Il sourd de nos désirs et le plaisir d’aimer Fait naître de la chair la chair des nouveaux-né. Mais ce corps...

Lire la suite

Le papillon et la lumière

Le papillon et la lumière

... Lors, de sa solitude il ne se plaindra pas / Il déteste l’éclat et le bruit de la fête ... Au cénacle des muses on distribue les prix :Circonspect, le poète, néanmoins contentSur une estrade nue paraît un court instantTimide gauche grand papillon...

Lire la suite

La dupe

La dupe

... En perce, dans nos mains avides, / Le sable coule entre nos doigts ... Peu à peu dupe de soi-même, On s’échafaude un avenir, On dit je veux, on dit je t’aime, On croit bâtir ou bien tenir. Mais vivre ruine l’infini, Chaque jour en soi retranché Nous...

Lire la suite

On dîne, Ondine

On dîne, Ondine

... Pour amuser la muse, / Cornes et cornemuse, / Elle ruse, l’Ondine ... Le doux papa d'OndineQuand on lui dit qu'on dîne,Ne se radine pas ! Comme il est un poèteIl dit que dans sa têtePousse un théorème. Pour cet être, l’esthèteQui demeure une arpète,Certes,...

Lire la suite

L’étendard de la honte

L’étendard de la honte

Manifestation d’extrême droite, place de la Concorde à Paris, le 7 février 1934 Ardente, noire, et nue la folie meurtrièreAppelle la cohorte de ses feudataires,Histrions de la mort, livrée de carapaces,Dans la paume un gourdin comme en l’âme l’injure....

Lire la suite

Leibniz

Leibniz

Quand topa l’homme au mâtDe l’onomatopée,On dénomma MonaLa monade nomade. On passa la pommadeEt l’on s’époumona,Mais la norme, tapée,Mène à l’économat. Lors l’époux de MonaSe démena si fortQuand son môme amena, Que l’effort le minâtMême s’il aime encoreLe...

Lire la suite

L’enfant au cerf-volant

L’enfant au cerf-volant

... Qui fait danser un cerf-volant ?... On voit souvent que, sous le ventAvant, s’avancent cerfs-volantsSavants, bravant, dans le levant, L’enfance à l’âme s’élevant.Qui fait danser un cerf-volant ?Est-ce le vent ou bien l’enfant Lorsqu’il s’élance en...

Lire la suite