Je ne saurai fléchir

Je ne saurai fléchir

Germain Pilon (vers 1528-1590) tombeau de Valentine Balbiani Je me dis quelquefois : « c’est une langue morte, Celle dont j’use ici à l’amble du poème ». Hélas, qui me comprend, la forme, la mesure, Les mots, sont étrangers à l’air qui m’environne. Il...

Lire la suite

La dent de lait

La dent de lait

... Il pousse, et tire, et presse ; œil fermé, grimaçant ... Les visiteurs qui suivent mon blog depuis sa création, le premier mars 2014,visiteurs qui, de plus, ont de la mémoire, l’auront sans doute remarqué :c’est la seconde fois que ce poème, « La...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4