Erratum

Erratum

... J’en fait cet errata, de saké en raki, de quart en in-quarto ... Faut pas quitter Paquita. Paquito dit « Pas qui ? » Pas acquit, à Quito. Paquita s’enquit tôt En ces maquis conquis « Mais c’est qui qu’on quitta ? La Cathy, Conchita ? » La tactique...

Lire la suite

D’humble rosée

D’humble rosée

... Loin du monde au chœur abhorré, cultive mon jardin secret ... Ce poème pour toi écrit, Je crois, je ne l’enverrai pas : Sonnet, pour rien, page noircit, Amer et nu, est son trépas. Poète suis trop timoré, Verbe, en moi, demeure discret, Loin du monde...

Lire la suite

Au seuil de l’âge vieux

Au seuil de l’âge vieux

... Que suis-je devenu, au seuil de l’âge vieux, et que ne suis-je encore un doux être curieux ? Un visage d’enfant, entrevu à l’écart, Là, à la dérobée derrière cette vitre. Je n’entends pas sa voix, je ne sais rien de lui, Petite âme en ce lieu comme...

Lire la suite

Dans la houle du remords

Dans la houle du remords

... Et, dans la houle du remords, le cœur s’emballe et n’en démord ... Quand le corps invite la mort Une feuille, une plume, l’encre, Et les mots deviennent une ancre, Certes l’on s’arrime en ce port. Havre illusoire en la tempête Môle où vient giter...

Lire la suite

Les rives inclémentes

Les rives inclémentes

... Et, près d’aller fouler, bientôt, l’ultime sente ... en la source buvons, désormais transparente ... On ne fait jamais deuil de cet amour versé Dans l’orée de nos jours. L’âge est un océan Qui ramène l’émoi que l’aurore cela En cette plénitude. On...

Lire la suite

Pareils à l’insensé

Pareils à l’insensé

Ludwig Eduard Boltzmann (1844-1906), physicien et philosophe, auteur de la formule de l'entropie Tant pis, nous l’ignorons, mais chaque instant est rare, ‒ C’est par ailleurs heureux, quand celui-ci nous navre, Mais la plupart du temps, inabouti, il passe,...

Lire la suite

Innombrables et flous

Innombrables et flous

... Et dans l’onde nocturne, à brasser mes remous ... je ressasse, sans fin, mon éternel remord ... La nuit s’en est venue délayer l’horizon.Là-haut, la lune absente au ciel blasé de brume,Et quelques lumignons pour attiser l’obscur :Voici, mon rêve passe,...

Lire la suite

Comme un élancement

Comme un élancement

Georges Braque (1882-1963), Double figure sur fon marin, détail Deux ombres sont passées, trames du firmament, L’une était de soleil et l’autre était de nuit, Deux faces d’un Janus intimement mêlées, L’urgence les reliant comme une intime fibre. Seul,...

Lire la suite

Gemme

Gemme

... Pâle guetteur d’éternité polissant mon mal et ma gemme, retiré, au cœur du poème ... Inspiré du lied « Ich bin der Welt abhanden gekommen » de Friedrich Rückert (1788-1866), mis en musique par Gustav Mahler (1860-1911) Je me suis retiré du monde,...

Lire la suite

Inaccessible hiatus

Inaccessible hiatus

Lucian Freud (1922-2011), portrait de Francis Bacon, 1952, détail Jeune homme il est déjà du côté de l’absence, Qui fuit, de long en large au quai, sous les grisailles, Il arpente le vide, attendre est son destin, Patienter, remettre et puis ronger son...

Lire la suite

En ce rondeau

En ce rondeau

Georges de La Tour (1593-1652), la diseuse de bonne aventure, détail Le temps sans cesser bat ses verges Et pourtant il n’a point de berges, Il coule, aux heures successives, Mais pourtant il n’a point de rives. Prison, il nous mène en sa barque, Peu...

Lire la suite

<< < 1 2