En l'orbe solitaire

En l'orbe solitaire

... Nous sommes sédiments, strates amoncelées, crevées d'avens profonds, de puits d'ombre, de trappes... Déverrouille ta bonde, oh, ma mémoire folle, Il est une avanie en ta course légère Et là, sur le papier, griffé d’encre sonore, Un murmure échappé...

Lire la suite

Aux lices de l’amour

Aux lices de l’amour

Les tout-petits enfants ont le regard bien droit, Ils contemplent en vous, quand ils vous dévisagent, Un lien profond et vrai, il n’y a pas de triche, Et rien n’est pour du beurre où leur âme se pose. Ils sont l’entier serein dans la nouvelle prose, Le...

Lire la suite

Estuaire

Estuaire

Alexandre Thiollet (1824-1895), « La Grande Moulière de Villerville » estuaire de la Seine Parfois, dans les étés, lorsque le soir décline , L’air, en tièdes parfums, nous porte son effluve Et vivre paraît simple. Immobiles, sereins, Une molle langueur...

Lire la suite

Pluie d’or

Pluie d’or

Vincent van Gogh, (1853-1890), Le mûrier, détail Une pluie d’or, au loin, là-bas, sur les gazons ; Les arbres longuement versent, se défeuillant, Comme larme d’espoir aux saisons à venir Tapis tourbillonnant des prébendes d’automne. Mais il fait doux,...

Lire la suite

Cime hissée

Cime hissée

Orifice buccal de la sangsue « Tyrannobdella rex ». Brrr... En la cime morose où j’ose m’immiscer S’est mise la cimaise à l’aise en ce cimier. La miss ici misait sa mise immensément Aimant en ces ciments l’isthme en semant l’aimant. Dès lors en ces accords...

Lire la suite

L’encrier

L’encrier

... Mais son âme s'éprend de la nouvelle aurore, qui force son destin et lui monte à la gorge ... Le poète n'a plus d'encrier pour écrire ; Il n'a plus de remède à sa passion subite, Sur la page, sa main se refuse à décrire L'holocauste arrogant de ses...

Lire la suite

Pigeons

Pigeons

... Regarde-les, passant, boules pelotonnées Aux faîtes de la ville en festons migrateurs ... Les pigeons sur les toits s'assemblent, mollement, Doctes juges des jours perchés à ma fenêtre ; Roucoulant gravement, comme d’étranges pleurs, Leur refrain...

Lire la suite

Innocent

Innocent

Martien Coppens (1908-1986), garçon de Veldhoven, 1943 « Vas-tu bientôt cesser de rêver ! » Dit la mère.Les yeux vagues, l'enfant la regarde puis pense,Infiniment bercé par un vaste silence,À l’étoile, là-haut, dont il fait sa monture. Il sourit à nouveau...

Lire la suite

Citadelle de braise

Citadelle de braise

Gaston Charles Marquet (1848-?), Portrait d'une petite boudeuse L’enfance en nous demeure : un feu n’est pas éteint Lorsque la flamme vive a terminé sa danse. Sous la cendre attiédie une braise rougeoie Qui, d’un embrasement, cultive l’espérance. Alors,...

Lire la suite

Nœud gordien

Nœud gordien

Hélas, le nœud gordien ne saurait se défaire ! Il y faut, de l’épée, l’impatience et le fer ... Voici de ma musique l’onde symétrique Où je forge, rêveur, d’une pâle métrique, Le verbe qui m’étreint en ce linéament, Et m’ancre sur la terre, à l’encre,...

Lire la suite

<< < 1 2