L’avanie du réel

Publié le par Lionel Droitecour

... Amalgame à jamais dénoué sous le ciel, / Nous serons dans l’espace entropie du néant ...

... Amalgame à jamais dénoué sous le ciel, / Nous serons dans l’espace entropie du néant ...

En l’axiome du temps gît l’indéterminé,
Promesse du chaos dans un battement d’aile,
La multiplicité des enchevêtrements
De la causalité aboutit au fortuit.

Ainsi à chaque instant l’avenir se construit,
L’incertitude est reine en nos linéaments,
Le hasard habité d’une distance frêle
En nous porte un possible en un chemin miné.

Dans l’agonie du sens on se fait un présent,
Le futur simple y meurt, il accroit le passé,
Funambule oppressé sur sa ligne de vie,
On danse sur l’abîme où la chute est prochaine.

Et cette loi d’airain qui nous tient en sa chaine
Proclame l’échéance où la mort nous convie,
L’automne porte en lui le chant du trépassé,
La vague s’éparpille aux arrêts du brisant.

Amalgame à jamais dénoué sous le ciel,
Nous serons dans l’espace entropie du néant,
Dispersé dans l’éther au sein des particules
L’infini geint en nous comme une parturiente.

J’entends, aux dols latents de mon âme dolente,
Sanglante obscurité offerte aux crépuscules,
Dans les dissolutions que berce l’océan,
En contrepoint songeur, l’avanie du réel.

octobre 2013

 

Publié dans Le temps

Commenter cet article