Le chevalier de morte plume

Publié le par Lionel Droitecour

... Que ta vièle chante ou bien peste, / Qui s’en soucie ? Ton âme roule ...

... Que ta vièle chante ou bien peste, / Qui s’en soucie ? Ton âme roule ...

Le chevalier de morte plume,
Tel le forçat, sur son enclume,
Frappe et rebat la destinée
De sa dague ratatinée.

Tinte son verbe hardiment,
Ferrant sa rime, boniment,
De son écu à lambrequin
Ornés de tout le saint-frusquin.

Or, troubadour de pacotilles,
Trouvère en socques et guenilles,
Nul ne sait ta chanson de geste.

Que ta vièle chante ou bien peste,
Qui s’en soucie ? Ton âme roule,
Quand, tout autour, le siècle croule !

juillet 2012

 

Publié dans Art poétique

Commenter cet article

E
J'aime beaucoup bonne journée bisous
Répondre