Les corps sentencieux

Publié le par Lionel Droitecour

Habillé de savoirs ultimes, lacunaires ... /... Le firmament offert aux étreintes lunaires ...

Habillé de savoirs ultimes, lacunaires ... /... Le firmament offert aux étreintes lunaires ...

Renversé sous l’éther, au lit de l’éphémère,
J’irai cueillir un jour la fragrance des cieux,
Pour panser mon front las, au calme d’une sphère,
Y cherchant un accord au-delà du précieux.

Appesantis sur nous viendront les millénaires,
Grinçant, de leur charroi fait d’un millier d’essieux,
Et nous épuiserons nos courses solitaires
À nous rêver pareils aux cœurs insoucieux.

Nous serons l’harmonie du chœur silencieux
Epandu sur nos vies parmi les feux stellaires,
Songe que fait l’humain des corps sentencieux.

Habillé de savoirs ultimes, lacunaires,
Nous gravirons ainsi, du soir prodigieux,
Le firmament offert aux étreintes lunaires.

novembre 2010

 

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article

E
Beau poème comme toujours bonne journée à toi bisous
Répondre