Pour tenter d’oublier le temps

Publié le par Lionel Droitecour

Monnaie à l’effigie d’Artaban V, rois de Parthes de 216 à 224

Monnaie à l’effigie d’Artaban V, rois de Parthes de 216 à 224

Paraître, au seuil des solitudes,
Y avancer comme on se pend,
Ainsi, dans nos prudences rudes,
S’inscrire aux marges d’un arpent.

Au champ clos de l’imperfection,
Labourer cette vigne ingrate,
S’y déguiser d’une fiction
Au doute amer d’une vulgate.

Et puis un jour fermer le ban,
Quitter la scène, fanfaron,
Cabot, convers ou Artaban.

Dans l’ivresse des courts instants
Faire la nique aux vieux Charon
Pour tenter d’oublier le temps.

septembre 2013

Publié dans Le temps

Commenter cet article

J
J'aime me promener dans ce grenier des" vieilles lettres" que je situerais plutot comme un "coffre à bijoux", il recèle des trésors ,j'aime votre poésie, sa richesse , votre grande culture sous- jascente qui m'envoie parfois vers le dictionnaire...certains de vos textes m'accompagnent apres lecture, d'autres m'amènent à une profonde reflexion, merci pour ce que vous m'apportez. Avez vous la force et l'inspiration pour écrire dans cette période si difficile que vous traverssez, je vous pose cette question en toute amitié...encore merci Lionel Droitecour
Répondre
L
Merci, cher Jean Becker pour le miel que vous avez bien voulu faire couler en ces lieux...
Immodestement, j'en accepte l'augure et vous en sais gré.
Pour répondre à votre question, la muse m'a supporté jusqu'à la fin de l'année dernière, mais, depuis le début de cette année, elle m'a gentiment congédié.
Plus sérieusement, je consacre toute mon énergie à la publication sur le blog des poèmes déjà produits.
Et, comme mon énergie diminue, n’est-ce-pas…
Si vous souhaitez poursuivre un peu de cette conversation, merci d’utiliser le lien « contact » sur mes vieilles lettres, ce qui sera pour vous le moyen de me communiquer votre mail sans qu’il soit visible pour d’autres
Bien à vous,
Lionel D
A
Salut Lionel ... Juste après avoir lu ton poème, j'ai appris la mort de Johnny ...
Je n'étais pas vraiment fan de l'Homme ... un petit peu plus du chanteur ... mais c'est quand même une part de ma jeunesse qui s'éteint ...

@t
alain
Répondre