La note bleue

Publié le par Lionel Droitecour

... Portion congrue des mots où bruissent mes prébendes ...

... Portion congrue des mots où bruissent mes prébendes ...

Je n’ai été qu’un rêve agitant ses deux jambes,
Autant que son esprit, en vagues impatientes,
Amoureux des pipeaux et des violes de gambes,
À tue-tête chantant ses musiques ardentes.

Et je me suis perdu en de vaines arias,
Gloses en concerti sous mon archet moqueur,
Oratoires bavards où furent maints arias
Dans l’ire des sujets en la strette ou le chœur.

Cette polyphonie, en moi, ouvre une bonde,
En la sente ajourée, sous les bosquets ombreux,
Note bleue du silence en la course du monde.

Ici sont mes échos, poèmes, contrebandes,
Esquisse des éthers en la courbe des cieux,
Portion congrue des mots où bruissent mes prébendes.

mai 2012

Publié dans Musique

Commenter cet article