Remède

Publié le par Lionel Droitecour

... Feux de colère, au clair de lune brûlant au cœur de l’infortune ...

... Feux de colère, au clair de lune brûlant au cœur de l’infortune ...

Dans les cités
Les cécités
Des gens de « biens »
Voient des vauriens.

Des bandes
Et puis des contrebandes
Feux de colère, au clair de lune
Brûlant au cœur de l’infortune.

Pourtant ici sont des humains
Auxquels on doit tendre nos mains :
L’anathème n’est un remède
Où la misère le précède.

mai 2007

Publié dans Citoyen

Commenter cet article