Grume

Publié le par Lionel Droitecour

... Ma grume en chaque émoi de mes remords s’ébranche ...

... Ma grume en chaque émoi de mes remords s’ébranche ...

Je m’en vais retourner au bloc opératoire.
Le vilain crabe en moi, ne veut pas lâcher prise,
Perfidement lové, tapi en mes entrailles,
Auxiliaire zélé de la froide camarde.

Une sourde douleur, compagne qui me carde,
Et me raille et s’éraille au long de mes rimailles,
Vient saper, peu à peu les frontons de ma frise
Grièche d’encre noire au seuil de mon grimoire.

Et je vais, lentement au redan de l’horloge,
Pour ralentir au gré de ma propre agogique,
Le linéaire écho où ma vie se retranche.

Ma grume en chaque émoi de mes remords s’ébranche,
Je suis, de mon bûcher, l’aliment nostalgique
Flamme en chaque seconde où ma forme déroge.

septembre 2015

Publié dans Fongus

Commenter cet article