Jadis en nostalgie

Publié le par Lionel Droitecour

... Et tel un petit roi, il toisait en la presse la foule, gens debouts qui enviaient sa finesse ...

... Et tel un petit roi, il toisait en la presse la foule, gens debouts qui enviaient sa finesse ...

Dans le tram bondé, là, mince il s’était glissé
Entre les deux dossiers ‒ Futé, le petit gars !
Assis en cet espace propice à l’enfance,
Et tel un petit roi, il toisait en la presse

La foule, gens debouts qui enviaient sa finesse.
La rame s’est vidée, mais avec nonchalance,
Il demeura où la frime le relégua,
Flambard et cabotin, souriant, l’œil plissé.

Certes, les gaminets adorent les recoins,
Ils s’y rencognent bien, s’inventent des mystères,
Des caches insondables : c’est leur univers.

En cet instant j’étais de son jeu le convers,
Emu d’un souvenir en mes lointaines terres,
Jadis en nostalgie, doux objet de mes soins.

avril 2015

Publié dans Nostalgie

Commenter cet article

A
"Pour ce qui est du lien associé à ce poème, le site est spécialisé en canulars... présentés comme de vrais infos et, de prime abord, on peu s'y laisser prendre."

Le Gorafi en est un autre : http://www.legorafi.fr/
Répondre
L
très beau texte !!
ha bon ils passent leur temps à voyager pour nulle part ?
je n'aimerais pas -
bonne soirée-
Répondre
L
Pour ce qui est du lien associé à ce poème, le site est spécialisé en canulars... présentés comme de vrais infos et, de prime abord, on peu s'y laisser prendre.
F
que de monde dans les métros et beaucoup lisent
Répondre