Requiescat in sangre

Publié le par Lionel Droitecour

... La justice immanente attendait ta dépouille, ... Quel avocat du diable a su t’en dédouaner ? ...

... La justice immanente attendait ta dépouille, ... Quel avocat du diable a su t’en dédouaner ? ...

Le dictateur est mort qui jadis a semé
La haine à Santiago, en trahissant un homme
Pour en tuer des milliers dans son délire fasciste.
Eh, dit-moi, Pinochet, as-tu craint de mourir ?

Toi qu’on n’a pas jugé, qui n’a pas, pour tes crimes,
Payé le prix du sang ; dit-moi, caudillo,
A l’heure du trépas, n’as-tu craint la cohorte
De tes assassinés ? Et si, dans l’au-delà

La justice immanente attendait ta dépouille,
Dit moi, quelle argutie, d’habile procédure,
Quel avocat du diable a su t’en dédouaner ?

Et vous compañeros, si Dieu vous a surpris
Au détour d’un massacre, l’avez-vous pu absoudre
Ou l’avez-vous laissé griller dans son enfer ?

décembre 2006

Publié dans Citoyen

Commenter cet article