D’humble rosée

Publié le par Lionel Droitecour

... Loin du monde au chœur abhorré, cultive mon jardin secret ...

... Loin du monde au chœur abhorré, cultive mon jardin secret ...

Ce poème pour toi écrit,
Je crois, je ne l’enverrai pas :
Sonnet, pour rien, page noircit,
Amer et nu, est son trépas.

Poète suis trop timoré,
Verbe, en moi, demeure discret,
Loin du monde au chœur abhorré,
Cultive mon jardin secret.

Si m’anime au son d’une rime,
En l’écho d’un vers, d’une idée,
Cela suffit à mon estime.

Sublimée en l’âme épousée,
De ma stance, enfin dévidée,
Je fais mon nid d’humble rosée.

août 2012

Publié dans Autobiographie

Commenter cet article

C
j'aime pas trop. C'est un peu tristounet
Répondre
L
Trés belle photo...
Elle apporte un peu de fraîcheur ..

J'aime aussi ce poème , il n'est pas trop long ,à ma portée et il a quelque chose de mignon ..,de doux , et d'aimant !

Bravo.
Répondre