Complies

Publié le par Lionel Droitecour

Blaise Pascal, (1623-1662)

Blaise Pascal, (1623-1662)

Pascal a dépensé
L’argent pour les pensées :
Du coup j’ai plus pensé
A faire les oublies.

Et l’oublie oubliée
En double et assouplie
En rouble j’ai payé.
L’aie-je bien accomplie ?

Je penche donc j’oublie,
J’essuies, parfois je panse,
J’offense et parfois plie.

Et qui danse à complies
Dimanche en déshérence
Erre dans son surplis.

octobre 2007

Publié dans Calembours

Commenter cet article

L
Hello,

ça me plaît..et c'est amusant :
je pense, je dépense, je panse encore , vivement que je danse dimanche sans faire la manche ...

C'est un clin d'oeil à Bras-sens..?:
-"quand je pense à Fernande je bande ,quand je pense à Lulu je ne bande plus ..."etc..

-pan,pan,pan....
Répondre
L
Merci, ma chère Luma, pour tes commentaires...
"C'est amusant", dis-tu ? Tant mieux, c'est la seule ambition de ces textes placés sous le signe du jeu, du choc des sonorités, du travestissement du sens et des homophonies de l'homme au faux nez.
Quant à Brassens, devant l'immense talent duquel je m'incline,s'il m'a sans doute inspiré quelque part, l'influence est ici à chercher du côté de de l'ami Bobby Lapointe, grand spécialiste du carnaval des mots !
Va donc voir ici pour l'hommage rendu à ce maître de la galéjade :
http://lesvieilleslettres.over-blog.com/2014/03/le-sonnet-a-beau-bis.html