Ainsi le frêle esquif

Publié le par Lionel Droitecour

Katsushika Hokusai (1760 - 1849), Vagues en l’océan, détail

Katsushika Hokusai (1760 - 1849), Vagues en l’océan, détail

Il avait l’air d’un grand petit garçon, l’ado.
L’enfance, en la jeunesse fleurit le visage
Et la mâle assurance, aux jeunes gens boudeurs
Déguise, bien souvent, une fragile instance.

N’ai-je été celui là, en chaque circonstance ?
Je me souviens surtout de mes brusques rougeurs,
De mes balbutiements en quelque aréopage,
Et de ma solitude, ainsi qu’un fier radeau.

Comme chacun, sans doute j’ai doublé ce cap,
Hissé ma voile sans connaître le compas
Et me voici perdu où l’océan divague.

Ainsi le frêle esquif, au charroi de la vague,
J’avance sans savoir où me portent mes pas,
De moi même encombré comme un lourd handicap.

février 2015

Publié dans Marine

Commenter cet article