Prison de l’âge

Publié le par Lionel Droitecour

Quentin Metsys (1466-1530), L'amour inégal ou le couple mal assorti

Quentin Metsys (1466-1530), L'amour inégal ou le couple mal assorti

1.
Si je suis sage devenu,
Rassis de port et de parole,
Gras, lourd et lent, ventripotent,
N’en suis pas moins fol en dedans.

Oh, certes, j’ai perdu mes dents,
Et la mémoire par instant,
Quand parfois la muse frivole,
Vive, est un conte mal venu.

Courbé je m’avance bossu,
Comme un chanoine fort cossu,
Anonnant de placides gloses.

Ma faim pourtant reste la même,
Amoureux des roses décloses
J’en fait ressort à mon poème.

2.
Mon œil toujours en la clarté
Suit, rêveur, telle jeune fille ;
Vieux, décati, ridé, glaireux,
Je désespère des caresses.

Car est mort le temps des promesses
Pour le vieillard libidineux :
Chante beau merle, l’escarbille
Bat ta paupière à l’écarté.

Las ! Le désir jamais ne meurt,
Intact, il fouaille dans les cœurs
Quand le corps s’apprête au naufrage ;

Quand le glas sonne son menuet
Amère est la prison de l’âge,
Have l’amour au regard muet.

Lionel, 29 avril 2012

Publié dans Amour

Commenter cet article