Polissoir

Publié le par Lionel Droitecour

Age de pierre, polissoir du Champ Soyer de Marcilly-le-Hayer déposé aux Musées de Troyes

Age de pierre, polissoir du Champ Soyer de Marcilly-le-Hayer déposé aux Musées de Troyes

Inéluctablement je reviens sur la page,
La bille à l’encre trace travée pour ma rime,
À mes doutes se sont de fortuites agapes
Et ce songe, à mesure, y construit sa métriq
ue.

Je n’appareille, ici, jamais que la musique,
Le reste m’est donné, qui pend en lourdes grappes
En la vigne du temps où le verbe m’arrime,
Marin des basses eaux en quête d’un naufra
ge.

Et l’espace s’emplit de mes trames moroses,
En ces marais salant où la mer s’évapore,
Laissant à fleur de sel une rumeur du larg
e.

Il n’est en mes pontons que cette étrange barge,
Lisières d’un grimoire où mon vers s’élabore,
Polissoir élimé de mes vagues névrose
s.

septembre 2012

Publié dans Marine

Commenter cet article