Équidistant

Publié le par Lionel Droitecour

Un battant de la porte d'entrée de l'Abbaye d'Orcival, Puy de Dome

Un battant de la porte d'entrée de l'Abbaye d'Orcival, Puy de Dome

Il ne faudrait que je m’efflanque,
Où l’univers a fait sa planque,
Sans un murmure, au mur de Plank,
Spéculation de sa big bank.

La messe, en relatif ite
Est dite en relativité,
Espace et temps, tissu mité,
Lumière en un seuil limité.

Ici se chante mon cantique
Où la physique est là, quantique,
Ultime songe en sémantique.

Ailleurs et là en même temps,
Mort et vivant dans l’inconstant,
Aux plurivers, équidistant.

décembre 2014

Publié dans Le temps

Commenter cet article