Chant de l’éther

Publié le par Lionel Droitecour

Chant de l’éther

( Chandelle et terre )

Je n’ai envie de rien,
Ode, au chant délétère.
Démon ainsi fiance

Mon âme de matière
Lente en sa finitude
Aux abîmes du faire.

Et ma rime, à défaire,
Chante en sa fine étude,
Flamme où ma hâte y erre.

De mon insignifiance,
Rôde un champs de l’éther.
Je : néant, vide : rien.

décembre 2014

Publié dans Calembours

Commenter cet article