Les gros mots

Publié le par Lionel Droitecour

Une bulle extraite de l’œuvre de l’immortel André Franquin (1924-1997)

Une bulle extraite de l’œuvre de l’immortel André Franquin (1924-1997)

À l’école, aux récrés, fleurissent les gros mots
Que de jolis minois, tels frais bouton de rose
Essayent à leurs bouches. Voici ce qu’on narre
Sous cape en les préaux, dans la salle, aux copains
:

La nique à ta grammaire en salaces lopins !
Tous les coups sont permis dont un mutin se pare
Et raconte ce cas qu’à boudiner  l’on n’ose.
Les diatribes de nos diablotins de marmots

Se peupleront tantôt de ce talent qu’eu l’é-
lève en ces contrées compliquées. Lurons, jurons,
Nos petits fous tressent sans stress, pour ainsi rire,

L'impur sabir qui fait rugir l'ire en délire,
Quel toupet ! Dessalés, nos moutards fanfarons
En l’égout du bagou à leurs lèvres coulé !

octobre 2006

Note à benêts :
Si, dans ce poème bohème, en dressant un peu son oreille,
On entend des choses  ‒ des choses, oh, pas convenables,
Ce sera sans nul doute, en déroute, l’art du hasard en son bazar,
De l'homophonie, symphonie, ou  de la contrepèterie ...

Publié dans Calembours

Commenter cet article

L
L’Autre

« Je est un autre. » Arthur R.
À force de m’écrire
Je me découvre un peu
Je recherche l’Autre
J’aperçois au loin
La femme que j’ai été
Je discerne ses gestes
Je glisse sur ses défauts
Je pénètre à l’intérieur
D’une conscience évanouie
J’explore son regard
Comme ses nuits
Je dépiste et dénude un ciel
Sans réponse et sans voix
Je parcours d’autres domaines
J’invente mon langage
Et m’évade en Poésie
Retombée sur ma Terre
J’y répète à voix basse
Inventions et souvenirs
À force de m’écrire
Je me découvre un peu
Et je retrouve l’Autre.
Andrée Chedid

Je partage avec toi ce poème qui m'a été offert par une amie à l'occase du printemps des poètes ..a suivre .
Les gros mots j'aime...

Luma
Répondre
L
Très beau poème en effet. J'ai également écrit un poème qui porte le même titre, mais assez différent dans son essence.

A voir ici :
http://lesvieilleslettres.over-blog.com/2014/03/l-autre.html

Et merci pour tes visites et les petits mots qui en sont la trace...