Feux follets

Publié le par Lionel Droitecour

Feux follets

Les nuées pleuvent sur la terre.
Aux crins humides des chevaux
Vont bourrasques, à reculons,
Où sont nos trames vagabondes.

Ainsi que pleure sur nos bondes
Un monde qui nous sonde, allons,
Par les sentes des mortes eaux
Livrer notre âme solitaire.

Et, terre à terre en ces tombeaux
Où sont nos restes délétères
Mouillées de rimes en ruisseaux

Naissent dans l’ombre, aux cimetières,
Des feux follets sur nos vieux os
Qui s’échauffent de leurs lumières.

novembre 2007

 

Publié dans Nostalgie

Commenter cet article