Architecte du vent

Publié le par Lionel Droitecour

Portail occidental de la cathédrale de Chartres, détail

Portail occidental de la cathédrale de Chartres, détail

Nous ne sommes jamais qu’une somme de hontes
Créanciers du réel en ses livres de comptes ;
Dans la presse de l’heure affairés de nous-mêmes,
Peuplant nos vains esprits de fumeux théorèmes.

Voyez ce fol marchant vers l’abîme entrouvert,
Courant, courant toujours où la mort le requiert,
Invitant sa faconde au discours dérisoire
Où sa pompe grossière hante une périssoire.

En l’agape verbeuse il décrit sa chimère,
Et construit son palais de boue et de poussière,
Architecte du vent, et du sable, et de l’eau.

Tout n’est qu’écroulements, l’homme n’est qu’un verseau,
Et le temps qui nous tient en sa griffe funeste,
Alentour, aux aguets, pour clore notre geste.

janvier 2013

Publié dans Le temps

Commenter cet article