Laudate pueri

Publié le par Lionel Droitecour

Photo du film "La Bataille De Brest Litovsk", 2010, réalisé par Alexander Kott

Photo du film "La Bataille De Brest Litovsk", 2010, réalisé par Alexander Kott

Un enfant s’est brisé sur la violence humaine,
Il est mort au matin consumé par la haine,
Son pauvre corps flétri déshabillé d’amour,
Du rameau de la vie élagué sans retour.

Comment savoir en lui ce qui n’a pas fleuri ?
Le monde en est plus laid où l’onde a dépéri,
Des musiques taries ne restent que rumeurs,
Aux grondements épais, sauvages des moteurs.

Qu’est ce mal, qui abat et ruine sans cesser ?
Dans la beauté du monde un élan carnassier
S’emploie à tout réduire, à rompre et miner.

Et, face à ce désastre mon cœur laminé,
Trace une obscure plainte auprès l’aube outragée,
Dans ce néant où meurt l’enfance saccagée.

avril 2012

Publié dans Résilience

Commenter cet article