Aux forçats du réel

Publié le par Lionel Droitecour

... Sans cesse à attiser leur ego de ficelle, ils lient mille paquets que chaque instant démêle ...

... Sans cesse à attiser leur ego de ficelle, ils lient mille paquets que chaque instant démêle ...

Ils courent, sont pressés, les forçats du réel,
Sans cesse à attiser leur ego de ficelle,
Ils lient mille paquets que chaque instant démêle,
Chaque projet gonflant voile en leur caravelle.

Ils sont d’un nouveau monde et ignorent l’ancien,
Sans racine, passé, sans histoire, sans rien,
Ils sont comme une liane au tronc qui les retient,
Et, perdant ce tuteur ils perdent tout soutien.

L’avenir est sans plan dans leur âme concrète,
Ils peuplent un néant que leur vide sécrète
Où l’abime les happe et la vie les rejette.

Parce que le vivre n’est pas dans le mouvement,
Le retrait nous grandit et fixe le moment :
Une étoile est bien plus qu’un vain scintillement.

février 2012

Publié dans Résilience

Commenter cet article