Un songe prie

Publié le par Lionel Droitecour

Vincent van Gogh, (1853–1890), nuit étoilée sur le Rhone, 1888

Vincent van Gogh, (1853–1890), nuit étoilée sur le Rhone, 1888

Sourd,
Un son sourd de la nuit,
Lourd,
Des doigts gourds de l’ennui.

Mort,
Mon remord est enfui,
Port,
Aux abords où je fouis.

Sort,
De mon corps, pauvre fruit,
Hors
De ces bords où je bruis.

Corne,
En ces mornes replis,
Borne
Où ne m’ornent ces plis.

Songe,
Où me ronge et m’aigris,
Longe
Que prolongent mes cris ;

Stries,
Symétrie, périphérie,
Bris,
Mots épris sont péris.

avril 2011

Arnold Schoenberg (1874-1951), La Nuit transfigurée, Op.4 (1899)

Publié dans Musique

Commenter cet article