Résonances magnétiques

Publié le par Lionel Droitecour

Résonances magnétiques

C’est un peu de mémoire vive
En de numériques arcanes,
Fantômes d’électricité,
Aux résonances magnétiques.

Allons, rien n’est parachevé,
Tout n’est qu’en l’ombre du virtuel,
Mon œuvre est née dans le silence,
En silence demeurera.

N’espère rien poète vain :
Tout est soluble dans l’éther
Où ta vague est rompue, déjà.

Ton vœux bientôt meurt à tes lèvres,
Ta mèche vogue en fumerole,
Sans frémir au vent qui la porte.

décembre 2010

Publié dans Art poétique

Commenter cet article