Où culmine ma frime

Publié le par Lionel Droitecour

Où culmine ma frime

Refuse avec dédain, poète un calembour,
Sévérité, c’est vérité ; sérieux sert
Au agapes du vers refuge en ton désert,
Et contre paix, échange opale en bourg.

Ah cette engeance en toi trame son vain discours,
Qu’est-ce ? Tes pas, de ces appâts et de sornettes
De ce sort net au pataquès tirent sonnettes ?
Retire-toi, intentionnel en droite cours.

Il faut beau dire et laisser vers où rime arrime,
Ne convient que muse s’amuse et nulle excuse
À cette ruse, infuse dont j’use et j’abuse.

Que n’ai-je au vain relent navrant de ma cambuse
Plutôt que cette soupe une fragrance ultime,
En cette cime intime où culmine ma frime ?

juin 2013

Publié dans Calembours

Commenter cet article