Nature morte

Publié le par Lionel Droitecour

Jean-Siméon Chardin, (1699-1779), Ustensiles de cuisine

Jean-Siméon Chardin, (1699-1779), Ustensiles de cuisine

Les poules effarées, haussées sur leur cou grêle,
Errent, grattant, 
des vers, la terre nouricière.
Points d’interrogations,
écoute, échos, les « côôôt ?»,
Plaintive certitude, au fond des basse-cours,

Promesse à déplumage, à la broche, aux atours
Du prince marmiton, artiste en sa cocotte.
Implacable destin, vaquant en la poussière,
Qu’attendre le couteau ! Les abats pour la poêle,

Les pattes pour l’ordure ; éviscérée, ouverte,
Délectable agonie des chairs que l’on apprête.
Vois, dressée sur un plat, toute bardée de lard,

De légumes, d’oignons disposés avec art,
Les funestes agapes
, gloire où l'on t’emporte,
Les boustifailleurs bouffant la nature morte.

mai 2004

Publié dans Sensation

Commenter cet article