La carie de l’acarien

Publié le par Lionel Droitecour

La carie de l’acarien

Un acarien
De trois fois rien,
Qu’était compaing
D’un p’tit saurien
Un rien vaurien

À Rio s’en vint,
Chez les cariocas,
Porter son cas.

D’une carie, quel grand débat,
Voulu qu’on le débarrassa…

Un dentiste
Pour ma dent triste !

Disaient-ils aux cariocas
Qui se riaient de ce tracas
Et, truculents dans la samba,

Où faut s’ébattre,
Semblaient s’en battre.

Le caïman qui ment,
Dans ces déhanchements

Disait : c’est énervant
Faudrait trouver séant
Un arracheur de dent !

Dedans le carnaval
Il souffrit, l’animal ;

Tant et si bien qu’enfin
Le canari d’un chirurgien
Soudain, chance, survient ;

De la rage dentaire
D’un coup sur la molaire
Achevant le calvaire.

Ainsi, du cas de la carie
De l’acarien marri,
Le canari convint
Avec le vain saurien

Qu’on ne dirait plus rien.

août 2008

Publié dans Fable

Commenter cet article